eBay : "la vente de Skype n'est pas remise en cause"

0
02438980-photo-john-donahoe.jpg
Le groupe eBay a réaffirmé mercredi, par le biais de son pdg John Donahoe, que la vente de la majorité des parts de Skype à un groupe d'investisseurs n'est pas remise en cause malgré les attaques des co-fondateurs de la référence de la VoIP.

« Cet accord va être finalisé », a déclaré Donahoe mercredi lors du sommet annuel du département numérique de la Fédération américaine de la vente au détail (NRF), Shop.org.

Comment en est on arrivé là ? Deux jours après avoir déposé plainte contre eBay auprès d'une cour de Californie par le biais de leur société Joltid, Friis et Zennström, fondateurs de Skype, ont fait de même via Joltid et une autre de leurs sociétés, Joost, auprès d'une cour du Delaware le 18 septembre.

D'après les plaignants, Mike Volpi, ancien pdg de Joost, jeune plateforme de distribution de programmes TV sur le web, n'aurait pas respecté ses obligations contractuelles en utilisant des informations confidentielles pour signer un accord d'achat de parts de Skype avec eBay.

Volpi, ancien ami du duo d'entreprenautes scandinaves, a quitté la direction de Joost en juillet 2009 pour rejoindre le fonds d'investissement Index Ventures. Or, celui-di fait partie du groupe d'investisseurs privés qui va acquérir une participation de 65% dans Skype, auprès d'eBay.
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page