Ergosum : opérateurs mobiles, banques et grande distribution réfléchissent au paiement mobile

0
00512350-photo-a-la-une-mobinaute-nfc.jpg
En parallèle du projet « Payez Mobile » qui vise à démocratiser les usages des paiements mobiles sans contact, c'est un nouveau projet de ce type qui vient de voir le jour dans le cadre du Pôle de Compétitivité « Industries du Commerce » (PICOM).

Baptisé « Ergosum », signifiant « ERGOnomie des Service sUr Mobile », il s'agit plus précisément d'un groupe de travail qui va réfléchir aux usages du téléphone mobile permettant d'acheter des biens ou services en magasins. Qu'il s'agisse de paiements sans contact, d'utilisation de bons de réduction ou de cartes de fidélité.

Une fois encore, la majorité des acteurs du marché ont répondu présent. C'est le cas des trois opérateurs mobiles historiques (Orange, SFR, Bouygtel), des services financiers (Banque Accord, Finaref, Laser-Cofinoga) et d'une dizaine d'acteurs de la grande distribution (Auchan, Carrefour, Castorama, E.Leclerc, Groupe Casino, Groupe ETAM, Leroy Merlin, Le Groupement des Mousquetaires, Système-U).

« L'objectif est notamment de rendre simple et homogène l'utilisation de ces services multiples (bons de réduction, cartes de fidélité et tous les moyens de paiement) regroupés sur un support unique quelque soit le magasin, l'opérateur ou le mobile utilisé. La démarche vise à garantir au consommateur la maîtrise et le contrôle permanent de ses actes d'achat », précise le groupe de travail.

Le projet Ergosum sera actif jusqu'en décembre. D'ici là, il aura comme principal objectif de créer un parcours client simplifié en matière de services mobiles sans contact lors du passage en caisse. En attendant la sortie des premières offres commerciales de paiements mobiles sans contact.
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page