Les acteurs du numérique passent leur grand oral pour un grand emprunt

01 juin 2018 à 15h36
0
Chacun, la secrétaire d'Etat Nathalie Kosciusko-Morizet en tête, a tenté de sensibiliser à sa cause Michel Rocard et Alain Juppé, commissaires chargés d'identifier les priorités du futur emprunt national, jeudi lors du séminaire « numérique : investir aujourd'hui pour la croissance de demain ».

02407234-photo-juppe-nkm-rocard-09-09.jpg
Alain Juppé, Nathalie Kosciusko-Morizet, Michel Rocard

A l'invitation de la secrétaire d'Etat chargée de la prospective et de l'économie numérique, ministres, élus, entrepreneurs, dirigeants d'associations, économistes et journalistes se sont donnés rendez-vous à la Maison de la Chimie à Paris. Parmi les intervenants se trouvaient : Frédéric Mitterrand, ministre de la culture ; Jean-Ludovic Silicani, président de l'Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) ; Marc Simoncini, président de Meetic ; Henri Verdier, président du pôle Cap Digital et Daniel Fava, président de l'Association des fournisseurs d'accès et de services internet (AFA).


02407288-photo-numerique.jpg


La couverture à très haut débit (fibre optique) du territoire - estimée à 40 milliards d'euros - ainsi que l'aide aux PME innovantes semblent avoir retenu toute l'attention des commissaires en charge de définir les priorités du futur emprunt. Au-delà des infrastructures et des réseaux, l'édition de logiciels, la compétitivité, la formation, la production nationale de contenus et les problématiques de droits d'auteur ont fait l'objet de trois tables rondes.

Ont été présentées les multiples initiatives censées permettre à la France de « réduire les fractures numériques » et de se tourner vers l'avenir. « Les salariés de demain sont tous des natifs du numérique, nous travaillons en quelque sorte pour eux et la génération suivante », a déclaré Nathalie Kosciusko-Morizet.

Bien qu'il soit question d'investissements numériques et de 'grand emprunt', peu de chiffres ont été communiqués le 10 septembre. Michel Rocard a cependant fait savoir, non sans humour, « le grand emprunt est grand par son sujet, n'est pas grand par son montant, les finances publiques ne le toléreraient pas ». Les contribuables non plus, probablement.


02407232-photo-nkm2.jpg
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Comparatif des logiciels GPS pour iPhone sur Clubic
Mises à jour : Firefox, QuickTime, Skype, VirtualBox
La démo jouable de  FIFA 10  est disponible (màj)
Jouer sur plusieurs écrans : AMD annonce Eyefinity
Mise à jour pour Snow Leopard, qui passe en 10.6.1
  Assassin's Creed 2  : une vidéo de gameplay (màj)
L'acquéreur de The Pirate Bay expulsé de la bourse
Toshiba : 160 Go sur 1,8 pouce, équipe l'iPod Classic
Telecity adhère à l’Internet Watch Foundation
eBay, PriceMinister et 3suisses dominent le e-commerce hexagonal
Haut de page