Du "Clermont Wi-Fi" gratuit à Clermont-Ferrand

24 juin 2009 à 10h26
0
00F0000002262242-photo-clermont-wi-fi.jpg
La ville de Clermont-Ferrand succède à Paris et Lyon en se dotant à son tour d'un service d'accès internet par WiFi public. Si environ 400 bornes couvrent désormais les lieux publics de Paris (espaces verts, mairies d'arrondissement, musées et bibliothèques), seuls quatre lieux, identifiés par des panneaux, sont pour l'instant équipés de points d'accès « Clermont Wi-Fi » : la place de Jaude, la place de la Victoire, la place du 1er mai et le jardin Lecoq.

La connexion requiert l'inscription gratuite auprès du prestataire de service Noodo, dont les points d'accès équipent déjà cafés et hôtels clermontois. Cette formalité peut se faire à la première connexion à l'une des bornes.

Alors que la polémique gronde autour des points d'accès WiFi de la ville de Paris et de leur hypothétique incidence sur la santé, en particulier pour ceux équipant les bibliothèques, la ville de Clermont-Ferrand s'est engagée à réaliser chaque année des mesures de champs électromagnétiques à proximité des sites WiFi, conformément à la charte sur les antennes-relais. Toutes les mesures actuelles seraient largement en dessous des puissances d'émission autorisées par le dernier Grenelle, assure-t-on.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture électrique : combien coûte la recharge à domicile ? (MàJ Juillet 2020)
L’ONU tire le signal d’alarme sur la production massive de batteries de voitures électriques
Freebox Pop: retrouvez toutes les annonces présentées ce mardi !
La 5G, une technologie pour
Emmanuel Macron débarque sur... TikTok, pour féliciter les lauréats du bac 2020
Démarchage téléphonique : le parlement donne son feu vert contre les appels abusifs... ce qu'il faut retenir
Tesla : le niveau 5 d'autonomie des véhicules, le plus élevé, serait bientôt atteint, d'après Elon Musk
Tesla continue de faire dans la pseudo-disruption et commercialise désormais des shorts...
YouTube : préparez-vous à voir davantage de publicités
scroll top