Emails : Microsoft publie une mise à jour pour le système Windows Mobile 6.1

Alexandre Habian
12 novembre 2008 à 10h26
0
00C8000001409342-photo-htc-touch-diamond.jpg
Microsoft a profité de ces dernières heures pour publier une nouvelle mise à jour destinée à être appliquée sur les derniers smartphones sous Windows Mobile 6.1 mis sur le marché.

En attendant l'arrivée d'un système Windows Mobile 6.5 dans le courant de l'année prochaine, le géant américain des logiciels continue donc d'ajouter des fonctionnalités au système intégré dans bon nombre de smartphones et PDAPhones actuellement entre les mains de mobinautes. La mise à jour permet en effet de mieux gérer l'envoi et la réception de courriers électroniques, que ce soit en POP ou en IMAP.

Il devient en effet possible de permettre aux mobinautes d'utiliser un serveur SMTP alternatif dans le cas où celui renseigné par défaut par un opérateur mobile ne fonctionne plus. Obligatoire pour envoyer des emails, ce serveur est bien souvent pré configuré par les opérateurs commercialisant des smartphones mais il peut arriver qu'il tombe en panne, empêchant alors rapidement d'envoyer de nouveaux messages. La mise à jour essaiera donc dans tous les cas de passer par le serveur SMTP officiel, avant d'essayer ensuite le serveur alternatif si le premier ne fonctionne plus.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
scroll top