Microsoft s'enlise dans l'affaire Eolas

18 septembre 2018 à 11h58
0
00048116-photo-internet-explorer-logo-lambda.jpg
Au mois d'août dernier, Microsoft a été condamné par la justice américaine à payer la somme de 521 millions de dollars pour avoir violé des brevets qui permettent à Internet Explorer de pouvoir exploiter des applets et des plug-ins (voir cette news).

Microsoft a profité d'un droit de réponse pour exposer à la justice américaine ses modifications qu'il a apporté au niveau de ses logiciels pour la prise en charge du Flash, des ActiveX, des vidéos QuickTime / Real / Windows Media et des documents PDF Acrobat Reader afin que ces derniers ne "violent" plus les brevets d'Eolas.

Hélas pour le géant de Redmond, le juge en charge de l'affaire a estimé que ces changements "mineurs" n'étaient pas suffissants. La justice américaine demande donc, une nouvelle fois, à Microsoft de ne plus distribuer ou vendre des versions de ses logiciels qui continuent d'enfreindre les brevets d'Eolas et de payer les 521 millions de dollars demandés.

Microsoft dispose à présent de 30 jours pour faire appel de ce jugement, ce que la firme de Bill GATES et de Steve BALLMER va surement s'empresser de faire.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Test Android Froyo 2.2 : les nouveautés de la bêta passées au crible
iPhone 6 : un prototype (?) en vente sur eBay pour 7 000 dollars
Le créateur du Bitcoin n’est finalement pas celui que l’on croyait
On Refait le Mac : premières impressions sur l'iPhone 6
Infos US de la nuit : incertitudes sur la date de lancement de l'iPhone 6
Platine Kiss DivX Ethernet disponible en France
Ogg Vorbis & Xvid pour la platine DivX de Kiss
Comparateur de prix Clubic : du nouveau
Tomb Raider Chronicles: La soluce complète
Creative annonce le D.A.P Jukebox 3
Haut de page