Windows 10 encore gratuit jusqu’au 16 janvier

le mardi 09 janvier 2018
La migration vers Windows sera bientôt définitivement payante. Si vous ne l'avez pas encore effectuée et que vous l'envisagez, vous avez encore jusqu'au 16 janvier, sous certaines conditions. Au-delà de cette date, la licence coûtera 145 euros.

Microsoft a choisi sans l'expliquer de prolonger de 15 jours son programme de migration gratuite, mais uniquement pour les versions familiales antérieures de Windows.

Des technologies d'assistance peu contrôlées


C'était l'ultime combine pour passer gratuitement sous Windows 10 : utiliser des « assistives technologies », des technologies d'assistance. Entendez par là les logiciels, plugins et périphériques adaptés aux personnes en situation de handicap face à l'outil informatique : claviers en braille, lampes d'alerte, programmes de dictée vocale ou périphériques basés sur la respiration pour les personnes ne pouvant utiliser ni souris ni clavier.

Clos officiellement le 29 juillet 2016, le programme de migration gratuite vers Windows 10 avait été étendu pour ces cas particuliers jusqu'au 31 décembre 2017. Mais Microsoft a finalement accordé une rallonge supplémentaire : la mise à niveau est encore possible dans ces situations précises jusqu'au 16 janvier 2018.

01f4000008681620-photo-windows-10-logo-officiel.jpg


Windows 10, échec pour Microsoft ?


Sachez néanmoins qu'en dépit de ces conditions restrictives, vous pouvez, sans trop vous inquiéter d'une régularisation a posteriori, effectuer la migration gratuitement, même si vous n'utilisez aucune technologie d'assistance. Microsoft n'est en effet pas vraiment regardant sur votre situation. Cette tolérance vous permettra d'éviter d'avoir à payer les 145 euros minimum que vous demanderait Microsoft pour installer Windows 10, passée la date du 16 janvier.

Il vous faudra tout de même posséder une copie activée de Windows 7 ou 8.1. Les éditions entreprises et RT sont exclues du programme. Il vous suffit ensuite de télécharger le fichier de mise à jour à cette adresse et de suivre la marche à suivre pour installer Windows 10. Microsoft a des difficultés à imposer son dernier OS en date : celui-ci n'atteint même pas 28 % de part de marché mondial, quand le vétéran Windows 7 en détient encore 40 %. A se demander si le laxisme et l'interminable prolongation du programme de migration gratuite n'ont pas pour véritable but d'inciter les usagers de Windows à la bascule de 7 vers 10.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36