Microsoft cite pour la première fois son "Cloud PC" dans des documents publics, confirmant la rumeur

26 novembre 2020 à 07h30
25

En faisant référence à son projet Cloud PC, sa technologie de bureau à distance centralisée sur les serveurs Azure et destinée aux entreprises, Microsoft confirme les rumeurs de Windows-as-a-Service qui circulent sur la Toile depuis quelques mois.

Après tout, si Microsoft a fait de sa suite Office un abonnement, pourquoi ne pas faire de même avec Windows ? L'idée, en revanche, ne serait pas de louer une licence en installant un système sur votre machine, mais d'en profiter via un utilitaire d'accès à distance.

Une nouvelle référence à Cloud PC

Un « ordinateur Cloud », ce sont les propos de Microsoft qui apparaissent dans une page de support décrivant des interfaces de programmation. Cette mention est visible sur son site depuis la semaine dernière, preuve que la firme de Redmond ne cache plus vraiment ses intentions.

Précédemment, la société avait tout simplement publié une offre d'emploi en expliquant : « Microsoft Cloud PC est une nouvelle offre stratégique qui s'appuie sur le bureau virtuel de Windows pour offrir un bureau en tant que service ». De toute évidence, Windows-as-a-Service prend forme et Microsoft devrait en dévoiler les détails dès l'année prochaine.

Des tests en cours

La société est actuellement en train de tester son Cloud PC en interne. Une page de connexion est même disponible sur cloudpc.microsoft.com. mais en s'y connectant avec un compte professionnel Office 365, un message nous informe que le service n'est pas encore disponible pour notre entreprise.

Trois formules de serveur virtuel seraient aujourd'hui envisagées pour ces instances hébergées de Windows :

  • Lite : 2 vCPU 4GB RAM 96GB SSD
  • Standard : 2 vCPU 8GB RAM 96GB SSD
  • Advanced : 8 GB RAM, 3 vCPU, 40 GB SSD

À noter qu'au mois de mars 2021, Microsoft tiendra la seconde partie de sa conférence Ignite… L'occasion de faire des annonces sur ce fameux Cloud PC ?

CLoud PC

La solution ultime pour le télétravail ?

Une version de Windows 10 hébergée sur Azure, d'accord, mais pourquoi faire ? Les usages seraient en fait assez nombreux. En cette période de crise sanitaire, le télétravail est mise à travers le monde. Alors plutôt que d'investir dans une flopée d'ordinateurs portables , les entreprises pourraient négocier avec leurs employés afin qu'ils utilisent leur propre machine pour retrouver un bureau professionnel à distance.

Le Cloud PC offrirait ainsi un environnement tout-en-un avec non seulement le système d'exploitation mais également toute la panoplie des applications Office ainsi que Microsoft Teams . Plus besoin de forcer les salariés à installer des outils spécifiques pour communiquer avec leurs collègues en somme.

Enfin Cloud PC assurerait à l'entreprise un télétravail conjugué avec la sécurité des données. Le système distant serait en effet contrôlé par un administrateur et permettrait donc d'empêcher la fuite de documents sensibles.

Source : Microsoft

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
25
13
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Google Maps permet de détecter les zones à faibles émissions carbone dans Paris
Chrome OS : un caractère manquant dans le code crée un bug frustrant sur les Chromebook
Windows 11 : une nouvelle preview, des nouveautés et des correctifs
Microsoft déploie Edge 92 avec un testeur de mot de passe et une extension pour Outlook.com
L'offre de stockage en ligne Icedrive profite d'une belle promo à 4,17€
DuckDuckGo lance un service gratuit anti-trackers pour protéger vos e-mails
Chrome 92 se déploie pour améliorer la confidentialité et la sécurité
Sur iOS, Chrome va permettre de verrouiller des onglets privés via Face ID
Faites une bonne affaire et obtenez 2 To de stockage en ligne avec pCloud
Zoom met près de 15 milliards (!) sur la table pour acquérir le service de call center Five9
Haut de page