Uber entre en bourse à hauteur de 100 milliards de dollars (rien que ça)

le 11 avril 2019
 0
Uber
InFootage / Shutterstock.com

La société de VTC pourrait valoir près de 100 milliards de dollars lors de son entrée en Bourse et lever immédiatement 10 milliards de dollars. L'opération devrait s'effectuer au début du mois de mai.

C'est ce jeudi 11 avril que les investisseurs devraient pouvoir se pencher sur les documents officiels présentés par Uber en vue de son introduction en Bourse (IPO). Cette entrée du titre sur les marchés pourrait être l'une des plus importantes réalisée par une société tech aux Etats-Unis.

Une valorisation malgré tout prudente pour ne pas effrayer les investisseurs


Le spécialiste du véhicule avec chauffeur espère lever pas moins de 10 milliards de dollars lors de son entrée en Bourse, et atteindre une valorisation comprise entre 90 et 100 milliards de dollars. C'est moins qu'en espéraient les journalistes et les analystes, qui l'estimaient à 120 milliards de dollars. Uber aurait préféré jouer la prudence et faire preuve de réalisme quant à ses perspectives de croissance.

SI Uber a annoncé un chiffre d'affaires annuel de près de 11 milliards de dollars en 2018, il a subi également une perte nette de 3,3 milliards de dollars, un chiffre qui pourrait refroidir les ardeurs des investisseurs. Les réservations brutes de trajets se sont quant à elles élevées à un montant de 50 milliards de dollars.

L'IPO de Lyft a déçu le marché


Ces derniers ne manqueront pas de lire en détail les différents éléments comptables publiés par la société, afin de comprendre plus finement la stratégie du groupe. Uber exerce aujourd'hui dans les domaines de la location de vélos et de scooters, de transport de fret et de livraison de nourriture avec Uber Eats.

Les investisseurs pourraient aussi être frileux après l'IPO de Lyft, qui n'a pas eu le succès escompté. Le concurrent d'Uber est entré en Bourse le 29 mars, et a vu le cours de son action baisser à 67,44$, contre 72$ lors de son introduction. Le marché a sanctionné un manque de rentabilité et pourrait attaquer Uber pour les mêmes raisons.

Source : Bloomberg
Modifié le 11/04/2019 à 11h25
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Auchan, Carrefour, Casino... les tests de magasins 100% automatiques se multiplient
Notre sélection des meilleurs films et séries à voir en avril sur Netflix et Amazon
Sophia, le robot humanoïde, parlera IA lors d'un Sommet Digital à Kigali
Samsung : une mise à jour du Galaxy S10 apporte un mode photo de nuit
La PS5 proposera
Des satellites bientôt mis en orbite pour identifier les plus gros pollueurs de la planète
Informatique quantique : où en est-on ?
Test Huawei P30 Pro : le nouveau champion de la photographie
Google Chrome : un mode Lecture pourrait bientôt être déployé
Redécouvrez l'intérieur de la cathédrale Notre-Dame grâce à la réalité virtuelle
BlackBerry Messenger (BBM) va fermer ses portes le 31 mai prochain
Salon de Shanghai - Lotus Type 130, l'hypercar qui pourrait faire renaître la marque
Google dévoile son premier assistant connecté pour la voiture : Anker Roav Bolt
Des chercheurs pensent que les voitures volantes permettront de sauver l’environnement
Les vélos électriques ont vu leurs ventes augmenter de 21% en 2018
scroll top