Test Xiaomi Mi 9T Pro : le petit dernier qui fait de l’ombre au Mi 9

Pierre Crochart Contributeur
26 août 2019 à 18h31
0
La note de la rédac
Xiaomi s'est fait une petite spécialité de décliner ad nauseam son Mi 9, qui inonde littéralement le segment du milieu de gamme en 2019. Déjà riche de trois modèles distincts, la famille Mi 9 accueille aujourd'hui un nouveau membre : le Mi 9T Pro - la « version française » du Redmi K20 Pro.

Chez Xiaomi, on a un smartphone pour toutes les bourses, et pour toutes les envies. C'est simple : le constructeur liste actuellement le Mi 9T à partir de 329€, le Mi 9 SE à 369€ et le Mi 9 pour 499€.

Le constructeur ayant visiblement une sainte horreur des écarts de prix trop importants, il se devait de combler le « vide » qui sépare les deux modèles les plus onéreux de sa gamme. Une mission qui incombe au présent Xiaomi Mi 9T Pro, qui partage les spécificités esthétiques du Mi 9T, tout en empruntant les fulgurances techniques du flagship originel.

Le Xiaomi Mi 9T Pro est disponible depuis le 26 août à partir de 429€.

Xiaomi Mi 9T Pro test
Le Xiaomi Mi 9T Pro dans sa version 6+128 Go Noir carbone. © Pierre Crochart pour Clubic


Xiaomi Mi 9T Pro : la fiche technique

Séduisant sous tous les aspects, le Mi 9T manquait toutefois d'un petit quelque chose pour contenter les adeptes de performance brute. Cette déclinaison « Pro » comble ces attentes haut la main grâce au remplacement du Snapdragon 730 par l'inénarrable Snapdragon 855, décidément ultra populaire cette année.

Le Xiaomi Mi 9T Pro, c'est :
  • Écran : 6,39 pouces (19:9), AMOLED, définition de 2 340 x 1 080 pixels (403 ppi) couvrant 86,1 % de la face avant
  • SoC : Snapdragon 855 (7 nm), 8 cœurs jusqu'à 2,84 GHz et GPU Adreno 640
  • Mémoire vive : 6 Go
  • Stockage interne : 64 ou 128 (non extensible via microSD)
  • Batterie : 4 000 mAh, recharge rapide jusqu'à 27W. Ne supporte pas la charge sans-fil
  • Étanchéité : Non
  • Prise jack 3,5 mm : Oui
  • Appareils photo arrière : capteur 48 MP (f/1.8) de 1/2" + 13 MP (f/2.4) 1/3" grand-angle + 8 MP (f/2.4) 1/4" téléobjectif
  • Appareil photo avant : Caméra Pop-up 20 mégapixels (f/2.2)
  • Capteur d'empreintes : Oui, sous l'écran
  • Recharge inversée : Non
  • Double SIM : Oui
  • OS : Android 9.0 Pie + MIUI 10
  • Coloris : Bleu glacier, Rouge Flamme, Noir Carbone
  • Prix : 429€ pour 6+64 Go ou 449€ pour 6+128 Go
On vous avait prévenu : les différences avec le Mi 9T se comptent sur les doigts d'une main. Aussi le contenu de la boîte ne varie pas d'un iota.

On y retrouvera une coque de protection transparente en silicone, une paire d'écouteurs 3,5 mm, un câble de recharge USB-C et son adaptateur secteur... 18 W. Eh oui, malgré la compatibilité du Mi 9T Pro (une nouveauté de ce modèle !) avec la charge rapide à 27 W, le chargeur fourni n'y correspond pas.

Une esthétique inchangée

On l'a déjà écrit plus haut : le Xiaomi Mi 9T Pro reprend l'exact même design que le Mi 9T. Nous avons donc affaire à un smartphone plutôt compact (156,7 x 74,3 x 8,8 mm pour 191 grammes) et à la prise en main idéale grâce à son dos en verre légèrement recourbé.

C'est aussi un plaisir non dissimulé que de retrouver ce formidable écran AMOLED entièrement dépourvu de distractions visuelles à l'avant - l'appareil photo étant logé dans un mécanisme « pop-up » sur le dessus. La surface occupée par l'écran reste inchangée, se situant autour des 86%.

Xiaomi Mi 9T Pro test
Le design du Mi 9T Pro n'évolue pas par rapport au Mi 9. © Pierre Crochart pour Clubic

Le capteur d'empreintes sous l'écran reste identique à celui du Mi 9T. Autrement dit : certainement pas le meilleur du marché, mais le job est fait.

À l'arrière, Xiaomi rempile avec son désormais fidèle trio d'appareils photo (un standard haute résolution, un grand-angle et un télé-objectif), disposé au centre de l'appareil. Cerclé de rouge, le module principal renvoie ainsi directement au bouton d'allumage — rouge, également — sur la tranche de l'appareil, et contribue à créer un bel équilibre visuel.

Xiaomi Mi 9T Pro test
La finition « Noir carbone » laisse apparaître de fines rayures selon l'inclinaison de la coque. © Pierre Crochart pour Clubic

Un smartphone qui a de la gueule donc, à mille lieues du minimalisme exagéré des Mi 9 SE et, disons-le, Mi 9 tout court.

Sur la tranche droite donc, on ne retrouve que deux boutons : volume et allumage. La partie basse de l'appareil laisse apparaître le tiroir de cartes SIM, le port de charge et l'unique grille de haut-parleur du smartphone, qui est par ailleurs tout aussi puissant que celui de son aîné.

Enfin, le haut du Mi 9T Pro aligne l'appareil photo avant, dans son mécanisme escamotable, et le port jack 3,5 mm. Rien de neuf de ce côté-là : la caméra sort de son logement en à peine moins d'une seconde, et s'avère tout aussi solide que sur le Mi 9T. Du bel ouvrage en somme.

Xiaomi Mi 9T Pro test
La caméra pop-up est toujours de la partie. © Pierre Crochart pour Clubic

Un écran toujours excellent

Même constat qu'au-dessus : l'écran du Xiaomi Mi 9T Pro n'évolue absolument pas par rapport au précédent modèle. Inutile, me direz-vous, tant la dalle AMOLED sélectionnée par Xiaomi reste pertinente.

Avec une diagonale de 6,39 pouces, l'écran Full HD+ du Mi 9T Pro dispose d'une finesse d'affichage très correcte avec 403 ppi. Mieux : sa luminosité grimpe jusqu'aux alentours de 430 nits et vous permet une utilisation confortable, même en plein soleil.

Xiaomi Mi 9T Pro test
L'écran sans bord est un vrai régal. © Pierre Crochart pour Clubic

On regrette toujours le calibrage un tantinet trop froid d'origine. Comme d'habitude, un rapide passage dans les paramètres du téléphone permet de jouer de la roue chromatique pour réchauffer un peu tout ça.

Tout l'intérêt de cet écran est finalement sa surface, qui se paie le luxe, comme nous le disions, de se dépourvoir de toute distraction visuelle. Aucune encoche, poinçon ou autre type d'appareil photo avant ne viendra vous titiller l'œil pendant une partie de jeu vidéo ou le visionnage d'une série.

Xiaomi Mi 9T Pro test
© Pierre Crochart pour Clubic

Un régal, même sur un format aussi compact que celui-ci.

Rien de nouveau sous le soleil MIUI 10


Comme tous les smartphones Xiaomi sortis cette année, le Mi 9T Pro tire parti de MIUI 10, la surcouche Android du constructeur.

Toujours aussi « inspirée » de iOS, MIUI se prend facilement en main et se révèle plutôt intuitive à l'usage. Les nostalgiques du tiroir d'applications devront néanmoins se tourner vers un launcher alternatif. Comme sur le Mi 9T, MIUI 10 s'accompagne ici d'un mode sombre intégral natif permettant de profiter au mieux du contraste infini de l'écran AMOLED.


Des performances à la hauteur du Mi 9

Entrons dans le vif du sujet : les performances. Ce modèle « Pro » préfère en effet se tourner vers LE SoC star de l'année 2019 : le Snapdragon 855.

Niveau chiffres, c'est le jour et la nuit. Le Xiaomi Mi 9T Pro atomise à plates coutures le Mi 9T sur les différents benchmarks, et se paie même l'insolence de se hisser au niveau du Mi 9 classique.

Sur AnTuTu, le Mi 9T Pro a récolté 367 958 points (contre 213 139 sur le Mi 9T, et 373 376 pour le Mi 9). Geekbench enregistrait quant à lui 3 500 tout rond en single-core, et 11 038 en multi-core. Similaire, encore une fois, au smartphone haut de gamme du constructeur.

Xiaomi Mi 9T Pro test
Xiaomi Mi 9T Pro test

Les résultats du Xiaomi Mi 9T Pro sur AnTuTu et Geekbench

En matière de puce de stockage, le Mi 9T Pro progresse également par rapport à son aîné. Les débits en écriture restent inchangés avec 190,03 Mb/s, mais la lecture s'avère plus véloce avec 779,76 Mb/s (contre 493 Mb/s sur le Mi 9T).

Xiaomi Mi 9T Pro test
Les résultats du Xiaomi Mi 9T Pro sur Androbench

Que dire alors, à part que le Mi 9T Pro est certainement le smartphone le plus performant à ce tarif ?. Pour 429€, vous êtes en mesure de lancer n'importe quel jeu dans son niveau de détails maximum et d'accumuler une myriade d'applications en arrière-plan sans risque d'avarie.

Corollaire de ce changement de SoC et du gain de performances acquis : l'appareil chauffe beaucoup moins que le Mi 9T. Après une partie de PUBG Mobile, le processeur n'affichait que 45°C — à peine perceptible au toucher.

Plus puissant, et toujours aussi endurant

S'il n'est pas le SoC le plus économe en énergie (le titre revient, et de loin, au Kirin 980), le Snapdragon 855 fait du bon travail pour garantir au Mi 9T Pro une durée de vie égale à celle du Mi 9T et son Snapdragon 730.

Niveau batterie : rien ne change. Le Mi 9T Pro rempile avec un accumulateur de 4 000 mAh, lequel nous a offert une autonomie sensiblement identique à celle de son aîné. Un très bon point, tant celle-ci figurait parmi les points forts du smartphone.

Notre exemplaire de test a fonctionné sur batterie pendant exactement 46 heures. L'écran est quant à lui resté allumé pendant 4 heures 30 minutes seulement. Dépendant de l'intensité de votre usage, le ratio pourra donc pencher davantage en faveur du temps d'écran que sur l'endurance à long terme. Dans tous les cas, vous devriez pouvoir tenir deux journées complètes sans avoir à croiser la route d'un chargeur.

Xiaomi Mi 9T Pro test
Xiaomi Mi 9T Pro test

Le Mi 9T Pro tiendra la charge pendant deux journées complètes

Comme nous le disions en préambule, l'une des autres nouveautés de ce Mi 9T Pro est la compatibilité avec la charge rapide 27 W. Malheureusement, seul un adaptateur 18 W est inclus, nous n'avons donc pas pu tester cet ajout.

Avec le chargeur fourni, le Mi 9T Pro se recharge intégralement en 1 heure 20 minutes. Une demi-heure suffit pour lui faire regagner 50% d'autonomie.

Un très bon photophone

Aucun changement de formule n'est à noter en matière de photographie. Le Mi 9T Pro embarque les exacts mêmes modules que son aîné... à un détail près. Contrairement au Mi 9T qui profite du Sony IMX582 en guise de capteur principal, Xiaomi a opté pour une légère montée en gamme sur le Mi 9T Pro avec le Sony IMX586 - identique au Mi 9 donc.

Qu'est-ce que cela change, au juste ? En termes d'images, pas grand-chose, pour ne pas dire rien. En revanche, le smartphone devient capable de filmer en 4K à 60 images par secondes. Toujours appréciable.

Xiaomi Mi 9T Pro test
On retrouve le même trio d'APN que sur le Mi 9T. © Pierre Crochart pour Clubic

Autrement dit, les photographies capturées par le Mi 9T Pro sont d'excellente facture pour un smartphone à ce tarif. L'appareil rivalise sans peine avec des modèles plus onéreux, sans toutefois égaler la perfection d'un Pixel 3a, vendu légèrement moins cher.

Xiaomi Mi 9T Pro test

Xiaomi Mi 9T Pro test
Le Mi 9T Pro produit des images détaillées et bien exposées. © Pierre Crochart pour Clubic

On recommandera l'utilisation du mode de capture « 48 mégapixels » afin de tirer pleinement parti du capteur de Sony. En résultent des images très détaillées, qui ne perdent pas (trop) de leur superbe une fois transférées sur grand écran. Les plus pointilleux remarqueront d'ailleurs que l'image tire légèrement moins sur le rouge dans ce mode.

Xiaomi Mi 9T Pro test

Xiaomi Mi 9T Pro test

Xiaomi Mi 9T Pro test
La balance des blancs change du tout au tout selon le module utilisé. © Pierre Crochart pour Clubic

La balance des blancs est à ce titre un peu décevante lorsque l'on passe sur un autre module. En réalité, elle diffère de façon parfois importante selon que l'on shoote au standard, au grand-angle ou au télé-objectif. Pas idéal pour conserver l'authenticité d'une scène, mais on s'en accommodera.

Bien pratique, le grand-angle marquera malgré tout une importante diffraction (et donc une moindre qualité) sur les bords de l'image — qui sont de toute façon distordus. Le télé-objectif produit quant à lui des images faiblement définies, mais à la tonalité respectée.

Xiaomi Mi 9T Pro test

Xiaomi Mi 9T Pro test
Le grand-angle (en bas) fait perdre énormément de détails sur les bords de l'image. © Pierre Crochart pour Clubic

En portrait, le Mi 9T Pro fait du bon travail, même s'il aura tendance à bruiter beaucoup l'image en intérieur. Malgré cela, le détourage est plutôt bon, même au niveau des cheveux. L'effet est assez doux, et ne paraît pas trop artificiel. Dans la moyenne en somme.

Xiaomi Mi 9T Pro test
Le mode portrait remplit son office sans trop de ratés. © Pierre Crochart pour Clubic

De nuit, le Xiaomi Mi 9T Pro s'en sort tout aussi mal que le Mi 9T. Le « mode nuit » permet, certes, de récupérer un peu plus de lumière, mais le résultat est baveux, lissé à l'extrême et surtout excessivement bruité. On vous conseille donc d'éviter son utilisation si vous comptez regarder les images sur grand écran.

Xiaomi Mi 9T Pro test
Xiaomi Mi 9T Pro test

À gauche sans le « mode nuit », à droite avec. Sur smartphone, ça passe, mais ne regardez jamais ça sur grand écran sous peine de douleurs oculaires. © Pierre Crochart pour Clubic


Logé dans le mécanisme « pop-up », l'appareil photo avant (qui sort de son logement en environ une seconde, rappelons-le) est quant à lui plutôt bon dans l'exercice du portrait. Le détourage est propre, et le flou d'arrière-plan, naturel. Oserions-nous dire qu'il est meilleur que le Samsung Galaxy Note 10+ sur ce point ? On se contera de le penser très fort.

Xiaomi Mi 9T Pro test
Le mode portrait avant est une bonne surprise. © Pierre Crochart pour Clubic

Enfin, le Mi 9T Pro est donc capable de filmer jusqu'en 4K à 60 images par seconde. Le smartphone est doté d'une stabilisation numérique qui dépanne plutôt bien si vous parvenez à être maître de vos mouvements. Les vidéastes chevronnés préféreront lui adjoindre un stabilisateur externe pour être plus à l'aise.

Xiaomi Mi 9T Pro : l'avis de Clubic

Dubitatifs à l'idée d'une énième itération du Mi 9, il faut bien avouer que ce Mi 9T Pro nous a convaincus. En réalité, en comblant l'écart entre le Mi 9 SE et le Mi 9 classique, le 9T Pro parviendrait presque à faire de l'ombre à ce dernier. Après tout, ce nouveau modèle se paie le luxe d'un écran dépourvu d'encoche, pour moins cher que le flagship et pour des performances similaires.

Destiné aussi bien aux gros joueurs qu'aux amateurs de la photophonie, pour laquelle le Mi 9T Pro se défend fort bien si la lumière est bonne, ce nouveau smartphone signé du géant chinois et adapté du Redmi K20 Pro, a de très solides arguments pour terminer dans le peloton de tête des meilleurs appareils du milieu de gamme. Un segment ultra compétitif s'il en est.

Xiaomi Mi 9T Pro

Les plus
+ Tout ce qui fait l excellence du Mi 9T
+ Des performances dingues
+ Toujours très endurant
+ Chauffe moins que le Mi 9T
+ Peut maintenant filmer en 4K 60ips
+ Compatible avec la charge rapide 27 W...
Les moins
- ... mais le chargeur inclus n est que de 18 W
- Capteur d empreintes parfois capricieux
- La photo de nuit toujours catastrophique
Design
Ecran
Performances
Autonomie
Photographie
4.5


Test réalisé à partir d'un smartphone prêté par le constructeur
Modifié le 11/09/2019 à 10h45
6 réponses
7 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
Porn : Macron veut
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Xavier Niel se dit prêt à investir 1,4 milliard de sa fortune personnelle dans Iliad-Free
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées
L'iran coupe à son tour Internet pour enrayer les révoltes populaires
Pourquoi Stadia ne sera pas intéressant avant un an

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Discussions sur le même sujet

scroll top