Apocalypse : notre sélection des meilleurs films et séries sur la fin du monde

30 octobre 2020 à 15h24
48
Apocalypse

L'apocalypse vue par le cinéma et la télévision : un thème de circonstance en ce samedi d'Halloween confiné ! Puisqu'il est à nouveau indispensable de rester chez soi, installez-vous bien confortablement et allumez votre petit écran.

Après un premier confinement il y a quelques mois et de récentes mesures de couvre-feu, la population est à nouveau invitée à rester cloîtrée chez elle pour endiguer l'épidémie de COVID-19. Face à cette seconde édition du confinement, il va falloir redoubler d'imagination pour occuper nos journées. Fort heureusement, les plateformes de streaming regorgent de films et de séries TV qui devraient aider à faire passer le temps agréablement.

Dernier train pour Busan (Netflix)

Dernier train pour Busan

Une pincée de Snowpiercer, un soupçon de 28 jours plus tard, et vous obtenez Dernier train pour Busan, huis-clos en mouvement, inspiré et inspirant. À bord d'un train lancé à pleine vitesse en direction de Busan, un père et sa fille remontent les rames du TGV pour échapper à des contaminés agiles et rapides dans leurs mouvements. L'hommage à la culture du genre est omniprésent, des films de Romero aux jeux Resident Evil, en passant par le récent et contesté World War Z.

Dernier train pour Busan est certes un blockbuster, mais il n'en oublie pas moins de délivrer un message lourd de sens là où les superproductions hollywoodiennes se contentent souvent de grand spectacle, d'artifices à tout-va et de bande-son épique. Ne cachant pas son pessimisme quant aux mécaniques qui régissent les rapports humains, Yeon Sang-ho profite de son film pour dénoncer les travers d'une société perdue par son individualisme.

World War Z (Netflix)

World War Z

World War Z divise, mais on ne pouvait pour autant pas en faire abstraction. Pour certains, le long métrage dénature le film de zombies, pour d'autres, il a le mérite d'ouvrir le genre à un plus large public. Très fortement inspiré du diptyque 28 jours plus tard / 28 semaines plus tard, le blockbuster de Marc Forster met en scène Gerry Lane, jeune retraité de l'ONU et père de famille exemplaire, forcé de reprendre du service alors qu'une pandémie infectieuse ébranle le monde.

Il faut prendre World War Z pour ce qu'il est : un divertissement à gros budget, bourré d'action et dont le rôle-titre tenu par Brad Pitt cautionne sa portée familiale. Un moment à passer sans prise de tête après une journée éprouvante, les pieds sur la table basse, un verre dans la main droite, des chips dans la main gauche.

Dead Set (Prime Video et MyCanal)

Dead Set

Un monde en proie à l'apocalypse, une dizaine de candidats participant à l'émission de télé-réalité Big Brother, ignorant tout de la pandémie. Le scénario rappelle ironiquement la situation à laquelle ont récemment été confrontés les participants à une émission de télé-réalité allemande. Il s'agit pourtant du pitch de Dead Set, série britannique repoussant les limites du supportable à grands coups d'hémoglobine, de grignotage de viscères, de corps démembrés et de crânes fracassés.

À l'initiative de ce délicieux projet hautement déconseillé aux âmes sensibles, Charlie Brooker, futur créateur émérite de Black Mirror. Avec Dead Set, le showrunner fait à nouveau, et fortuitement, une belle démonstration de ses talents de médium et de scénariste. La mini-série ne comptant qu'une seule saison de cinq épisodes, pensez à vous préparer psychologiquement au concentré de gore, parfois critique, souvent gratuit, qui vous attend.

Melancholia (OCS et MyCanal)

Melancholia

Ni zombie ni virus dans Melancholia, mais un astre menaçant d'entrer en collision avec la Terre. Jusqu'ici caché par le Soleil, il apparaît comme un point rouge dans le ciel et se rapproche inexorablement de la planète bleue. Claire et Justine sont deux sœurs que tout oppose mais que la catastrophe à venir rapproche. L'une, pragmatique, énergique et optimiste, l'autre, rêveuse, triste, Cassandre annonciatrice de la fin du monde. Mais plus la planète Melancholia se fait visible dans le ciel, plus les caractères s'inversent. Justine s'apaise quand Claire cède à la panique.

Que celui qui s'attend à un grand moment d'action passe son chemin. Toute la force de Melancholia réside dans la lenteur de ses plans et de son propos. Alors que Lars von Trier dépeint la fin du monde comme l'être humain sombre dans la dépression, le sentiment de sursis et d'impuissance qui habite Claire et Justine finit par s'appesantir sur le spectateur. Mieux vaut donc être en forme avant de s'y jeter à corps perdu.

L'Effondrement (MyCanal)

Effondrement

Collectif engagé et militant, Les Parasites ont filmé leur vision de la fin du monde avec la mini-série L'Effondrement. Plus de saucisson ni de produits d'hygiène dans les supermarchés de France, des pompes à essence asséchées, des EHPAD condamnés, une catastrophe nucléaire imminente, un exode urbain forcé et quelques privilégiés qui auraient dû s'en sortir mais dont le destin demeure encore incertain.

Servi par un casting trois étoiles, L'Effondrement souffle un vent de panique sur les consciences encore endormies. L'exploitation à outrance des ressources de la planète et nos modes de consommation menacent très sérieusement l'avenir de l'être humain. Et s'il n'est pas déjà trop tard, il est urgent de prendre les mesures nécessaires pour freiner cette course au désastre écologique qui nous envoie droit dans le mur.

Neon Genesis Evangelion (Netflix)

Evangelion


S'il ne fallait conseiller qu'un seul anime à ceux qui découvrent le genre, ce serait Neon Genesis Evangelion, ou Evangelion tout court pour les fans. Diffusé pour la première fois en France en 1996, la série se déroule quinze ans après le Second Impact, cataclysme ayant entraîné la montée des eaux et provoqué la mort de deux milliards d'êtres humains. Shinji Ikari, adolescent introverti, est alors appelé à prendre part au combat décisif qui oppose le reste de l'humanité aux Anges, monstres apparus à la suite de la catastrophe. Il doit pour cela prendre le contrôle d'un Evangelion, ou EVA, gigantesque créature humanoïde.

Reconnue pour ses qualités esthétiques et scénaristiques, Evangelion doit également son succès à la très grande place accordée à la psyché des personnages. On y aborde des thèmes comme la dépression faisant directement écho à l'état d'esprit qui règne au Japon quelques mois seulement après le séisme de Kobe et les attentats au gaz sarin dans le métro de Tokyo.

Shaun of the Dead (Netflix et Prime Video)

Shaun of the dead

Classique des classiques, Shaun of the Dead mérite amplement sa place dans cette sélection. Le duo Simon Pegg / Nick Frost fonctionne parfaitement à l'écran, ce n'est plus à prouver. Tout bascule après une nuit de beuverie so british. Ed et Shaun se réveillent dans un monde infesté de zombies qu'ils prennent d'abord pour de simples ivrognes sujets à une terrible gueule de bois. S'ensuivent une série de rebondissements tous plus absurdes les uns que les autres, convergeant vers un final pour le moins désopilant.

De cet hommage parodique aux films de série B réalisé par Edgar Wright, on retiendra deux choses. Premièrement, les britanniques ont une sacrée descente. Deuxièmement, la fin du monde peut aussi marquer l'occasion de rire de bon cœur une toute dernière fois.

Je suis une légende (Prime Video)

Je suis une legende


C'est peut-être ce qu'il y aurait de plus angoissant à vivre dans la fin du monde : demeurer dernier survivant sur Terre. Un triste sort que connaît le personnage de Will Smith dans Je suis une légende. Militaire scientifique mystérieusement immunisé contre un virus mortel, le voici qui risque sa vie pour trouver un vaccin à partir de son propre sang et sauver ce qu'il reste de l'espèce humaine d'une fin peu enviable.

C'était bien avant World War Z, et Hollywood tentait déjà une percée dans le sous-genre de la contamination. On doit à Francis Lawrence, adepte des sujets (post-)apocalyptiques, un portage cinématographique du roman de Richard Matheson assez bien ficelé, pas trop long et propret, adapté à un large public. À voir aussi (surtout ?) pour contempler la ville de New York rendue à la nature.

Cloverfield (Prime Video)

Cloverfield

Propice à la montée d'adrénaline, le found footage détient sa version de l'apocalypse avec Cloverfield. C'est caméra au poing que l'on assiste à la destruction spectaculaire de Manhattan par une créature d'environ 80 mètres de haut, doux mélange entre Godzilla et Cthulhu. Estomacs sujets au mal des transport, s'abstenir.

En se pliant aux codes du film amateur, Cloverfield favorise une immersion totale dans le chaos ambiant. Mieux encore, l'instabilité de la caméra et la hauteur du monstre ne permettent jamais d'en avoir un aperçu global, net et précis. Une vision floue qui s'ajoute au stress croissant, alors qu'on peine à identifier l'ennemi et qu'on laisse à l'imagination le soin d'en dresser un portrait-robot encore plus effrayant. Et encore, selon J.J. Abrams, il ne s'agirait que d'un bébé...

Love, Death and Robots (Netflix)

Des dix-huit épisodes que compte la première saison de Love, Death and Robots, on pourrait en retenir trois traitant spécifiquement de l'apocalypse : Les trois robots, La revanche du yaourt et Des fermiers équipés. Le premier accompagne un trio de robots explorant une ville morte. Le deuxième retrace l'évolution d'un yaourt super-intelligent aspirant à dominer le monde. Le dernier suit un groupe de fermiers contrôlant des méchas pour défendre leurs terres contre des aliens.

Love death robots

Souvent présenté comme le Black Mirror de l'animation, Love, Death and Robots regroupe un ensemble de courts métrages aux esthétiques variées sur le thème d'un futur peu reluisant, souvent cru et cynique. Derrière ce projet novateur se cachent notamment David Fincher et Tim Miller, deux noms qui suffisent à cautionner la série d'anthologie auprès des plus sceptiques.

Cette liste n'est évidemment pas exhaustive, la fin du monde étant une source inépuisable d'inspiration pour le cinéma et la télévision. Nous avons ici sélectionné des contenus disponibles sur les différentes plateformes de streaming accessibles en France. Mais nous aurions également adoré vous parler de Soleil vert, Contagion, Snowpiercer, La Planète des singes, 28 jours plus tard, The Last Man on Earth, Wall·E, Le Jour d'après, Elysium, Les Fils de l'homme, Mars Attacks !, Oblivion, Armageddon, La Route ou Independence Day, pour n'en citer que quelques-uns.

Et vous, quels sont vos films apocalyptiques favoris ?

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
48
33
PierreKaiL
J’aurai rajouté warm bodies perso mais merci pour la sélection. Cloverfield a l’air pas mal mais cette façon de filmer j’ai bcp de mal, tant pis pour moi. Je ne connaissais pas Love, Death and Robots, merci pour la découverte.
GRITI
Shaun of the dead… n’impnawak comme film . Faut aussi regarder hot fuzz, le dernier pub avant la fin du monde, Paul. Autre thématique mais pour rigoler si on aime l’humour de Shaun of the dead…<br /> L’effondrement: j’en ai vu une partie. Bien aimé.<br /> J’irai jeter un oeil sur Dead Set.<br /> Il y a aussi Jerricho en série TV, et le film Goodbye world.<br /> Merci pour l’article.
pocketalex
Black Summer (netflix), excellente série Zombie. Direct, crue, réaliste. J’ai adoré.<br /> Zombieland, aussi drole sinon plus que Shaun of the Dead. L’humour est plus ricain, mais il est à la hauteur.<br /> Mad Max Fury Road, le concept « mad max » poussé à l’extrême dans son délire. Jouissif. Et formidablement bien servi<br /> L’armée des 12 singes, classique incontournable<br /> Akira en manga, cultissime<br /> La route … sublime film sur la fin du monde et la survie (lisez le bouquin, aussi)<br /> Le livre d’Eli … très sympa<br /> Sans un bruit, Bird box, How it ends valent aussi le détour
Nerva
Virus, de Kinji Fukasaku, 1980. Un film glaçant dont l’épidémie commence par submerger les hôpitaux italiens et connote fortement avec ce qui se passe actuellement.
trollkien
Pareil pour moi avec Cloverfield, ca me fait le même effet nauséeux que de jouer à un jeu VR ou regarder une video de jeu VR
SPH
DeathNote (super manga)
Xlsium
« Alerte ! » avec Dustin Hoffman un classique.<br /> « Le surivant » avec Charlton Heston l’original de « Je suis une légende ».<br /> La série 2019 « The Hot Zone ».
GRITI
Death Note est très bien mais quel est le lien avec la fin du monde?
PierreKaiL
Pas d’effet nauséeux pour moi à priori, juste un très grand agacement qui produit l’inverse de ce qu’est supposé apporter un film à savoir un divertissement, ceci dit si j’insistais peut être que mon agacement est le prémisse d’une nausée, j’en aurai le coeur net le jour où je pourrai tester la VR
Xlsium
Avec George Kennedy <br /> Je vais le regarder ce soir, merci.
Remi_Sireau
J’ai regardé un Dernier train pour Busan cette semaine c’est vraiment un bon film !
Truebanana
Il y a aussi futur man qui est pas mal
M4T
Fan absolu d’Edgar Wright ! j’adore Shaun of the dead (Baby Driver est un chef d’oeuvre, etc…) mais s’il y a un seul film a voir de cette liste c’est Dernier train pour Busan !<br /> J’ai pris une petite claque et je ne m’y attendais pas. C’est le 1er film qui m’ait venu en tete quand les premieres histoires autour du coronavirus sont sorties, c’est fou.<br /> La petite fille est magistrale !
newseven
C’est insupportable d’avoir oublié La Guerre des mondes 2005 (The War of the Worlds).<br /> La scène que le tripode attaque sur la colline et les cris horrifié des gens qui courent est a glacer le dos.<br /> Sur blu-ray , il est magnifique et accouplé d’un bon cinéma maison c’est horrifiante.<br /> Vivre le forma blu-ray.<br /> Par-contre , je dois l’avouer que " je suis une légende " est aussi un bijou .
Azarcal
Un sujet vraiment adapté a la morosité ambiente actuelle !!
Doss
Il manque le classique Dawn of the dead de 1981 et en série ya aussi Van Helsing et Kingdom sur Netflix.
Doss
Je pense qu’avec la morosité actuel que même ce genre de films sont plus adaptés que les informations et les réseaux sociaux.
PPano
C’est qu’après avoir vu ça, certain risque de chercher une corde pour se pendre… :o
ariakas
Honnetement, vous avez choisi une séléction atroce des pires daubes possibles.<br /> Shaun of the Dead, atroce.<br /> Dernier train pour Busan est une daube asiatique honteuse.<br /> World War Z, je n’ose même pas dire…<br /> franchement, est ce bien raisonnable ?
ariakas
Evidemment Jericho !<br /> C’était excellent, voilà une référence.<br /> on pouvait aussi citer le film:<br /> l’armée des 12 singes (pas la série) qui retranscrit très exactement ce qui se passe actuellement. ça a un peu vieilli, mais c’est un film référence
GRITI
ariakas:<br /> vous avez choisi une séléction atroce des pires daubes possibles.<br /> Tout cela est subjectif Chacun ses goûts.
Doss
« Dernier train pour Busan est une daube asiatique honteuse. »<br /> What ! Le cinéma asiatique notamment coréen surpasse en tout point le cinéma français et même le cinéma US sur certaine point notamment sur la narration qui est bcp moins normé et previsible.<br /> Et que dire du cinéma d’action (coréen, thai et indonésien) qui éclate tout ce qui ce fait au US. Au point que maintenant je me fait chier devant un scène d’action des films américain.
ariakas
Objectivement, « dernier train pour Busan » est une daube au même titre que Resident Evil ou le dernier Terminator.<br /> Les zombies acrobates qui dépassent allégrement les Usain Bolt, c’est ridicule.<br /> Et niveau Narration, on se rapproche plus des trames Chevaliers du Zodiaque ou Dragon Ball Z.<br /> Soyons réaliste 5 min je vous prie !
ariakas
World War Z… franchement ?<br /> même le scénariste du livre a officiellement renié le film tellement il était mauvais.<br /> Le film a du être réecrit et retourné tellement la base était encore plus mauvaise.<br /> Je suis le premier à dire « chacun ses gouts », mais là quand même, c’est y aller un peu fort de café.
Doss
Au c’est écrit que les zombies doivent être lent ? ça fait bien 20 ans que c’est finie ça…<br /> Je ne vois pas le rapport avec DBZ ou Chevaliers du zodiaque surtout que la narration est bien loin d’un shōnen. Tu sais que Japon et Corée ce n’est pas la même chose surtout niveau cinématographique ? Mais bon cette remarque m’éclaire sur ton point de vue.
GRITI
Il me semble que c’est l’auteur du livre (Max Brooks) qui a renié le film :). C’est pire.<br /> Pour tout film, livre, série TV, jeu, musique etc…il y en aura qui aiment et d’autres qui n’aiment pas.<br /> Nous n’avons pas tous le même passé, les mêmes références, la même éducation, les mêmes connaissances, la même expérience, la même sensibilité, la même attente par rapport au produit (film, livre etc)…<br /> Chacun a sa réalité. Il m’est arrivé d’aimer des films, livres ou séries qui n’avaient pas de bonnes critiques et que je n’aurais pas qualifié de bons. Et pourtant, au moment où je les ais vus/lus j’ai accroché. Etait-ce le moment qui était le bon? Est-ce qu’ils m’ont rappelé quelque chose? Est-ce qu’il y a eu un truc en particulier qui m’a botté et ça a suffit? Etait-ce une belle actrice ? Peu importe. A chacun de nous, certaines choses parlent ou non. A certains moments on est plus indulgent dans nos critiques ou alors on cherche autre chose que les autres et donc notre perception est différente.<br /> World War Z je l’ai vu une fois. Il y a longtemps. Je ne m’en rappelle pas trop. Il y a des aspects que j’avais aimés et d’autres bof. Ce n’est pas un film excellent mais ce n’est pas une daube de mon point de vue. J’ai vu d’autres films que je mettrai dans les daubes (dans mon classement à moi). Et World War Z est mieux.<br /> Si a un moment je veux voir un film sans prise de tête, pour lequel je peux poser mon cerveau et où je vais rigoler comme un abruti et bien je vais peut-être adoré un film qui ne sera pas un bon film (réalisation, acteurs etc). Mais s’il m’apporte ce que j’attendais quand je l’ai regardé…Bingo. Je n’en demande pas plus.<br /> J’ai parfois voulu voir des films que j’ai coupé rapidement parce que…ouais mais non. Pas top comme films. Et bien plus tard, ça le faisait.<br /> Dernier point. Attention en étant aussi véhément/affirmatif dans ce genre de propos. Car en étant aussi catégorique, cela revient à sous-entendre que ceux qui ont aimé sont des nuls qui n’ont aucun goût etc… C’est assez réducteur et pas très cool je trouve.<br /> Un exemple vient de me revenir.<br /> J’ai un collègue qui avait vu Kong Skull Island. Il a pourri le film en disant aux autres que c’était de la grosse daubasse etc… Perso, j’ai passé un très bon moment devant le film. Il m’a apporté ce que je cherchais. Et les défauts et bien je passe à côté car il y a plus de positif. Comme dans un couple ou en amitié. Je ne dis pas que c’est un excellent film, qu’il faut trop aller le voir et tout et tout. Juste que moi j’ai beaucoup aimé.<br /> En formation au boulot, le formateur nous avait donné une image que j’ai beaucoup aimée. Les gens que l’on croise sont comme des écrans de cinéma. Ils sont blancs et nous projetons sur eux notre vécu et donc toues les émotions qui peuvent aller avec. Ce qui fait qu’une même personne sera perçue différemment par plusieurs personnes.<br /> Critiquer une œuvre culturelle d’un point de vue technique est pour moi objectif car c’est factuel. En dehors de cela, on est dans le jugement. Et donc forcément dans le subjectif.
ariakas
Il n’éclaire que ce que tu veux éclairer.<br /> Des zombies qui courent à 100-200km/h, c’est ridicule, point
ariakas
Je n’ai jamais prétendu autre chose que le subjectif.<br /> Si c’est sur le point technique, World War Z a multiplié les déconvenues
GRITI
ariakas:<br /> Je n’ai jamais prétendu autre chose que le subjectif.<br /> ariakas:<br /> Objectivement, « dernier train pour Busan » est une daube au même titre que Resident Evil ou le dernier Terminator.<br />
Maga83
ariakas:<br /> au même titre que Resident Evil<br /> Nan Resident Evil… c’est pas la fin du monde, c’est une rigolade.<br /> Ne pas faire la différence… c’est une faute de gout.
PierreKaiL
Merci pour ta liste mais tjrs pas de warm bodies ? je suis le seul à avoir aimé ce film ou bien ?<br /> On est pourtant bien dans le sujet :<br /> « Un mystérieux virus a détruit toute civilisation. Les rescapés vivent dans des bunkers fortifiés, redoutant leurs anciens semblables devenus des monstres dévoreurs de chair ».<br /> C’est sure ça change des autres prod, ici le romantisme et la réflexion ont leur place, surement ce qui le met hors course…
zetwal
Il y en a beaucoup et des bons dans tour les genres. La serie the walking dead avec ses 10 saisons la fait un fort effet moi qui ne suis pas fan de zombis.<br /> Ce sont les trefonds de lesprit humain qui sont explorés. Le mal c nous et rien dautre sinon lautre.
galaxyexpress999
Mais comment, comment, COMMENT avoir relégué Children of men à une liste annexe en laissant cette énorme bouse de" World War z" ou « Love Death Robots » totalement hors sujet dans la sélection ?
lejeferson
un petit shonen sur dans le même thème : Highschool of the Dead
PsykotropyK
Ca va pas du tout ça, y’a que toi qui parle de Jericho…<br /> Une série excellente pourtant qui n’a pas eu le succès qu’elle méritait. Pour la petite histoire, la série devait se terminter à la fin de la première saison (pas assez d’audience), mais il y avait quand même un noyau de fan suffisamment dur (et motivé) pour collecter de l’argent et livrer 20 tonnes de noisettes à CBS. Le reste de l’argent collecté (ainsi que les noisette) ayant été donnée à des oeuvres de charité par la suite
GRITI
Je ne savais pas pour les noisettes. Je n’ai jamais vu la saison 2. J’ai voulu il y a quelques mois, mais cela faisait tellement longtemps que j’avais vu la 1 (quand elle est sortie en fait) que j’étais largué. Il va falloir que je me refasse tout .
KlingonBrain
J’ai regardé un Dernier train pour Busan cette semaine c’est vraiment un bon film !<br /> Oui, malgré beaucoup de clichés (très)simplistes, c’est quand même un bon film.<br /> Et puis c’est à ma connaissance le seul film de zombie à avoir été tourné dans un TGV, ça vaut le détour.
Bombing_Basta
Déjà tu confonds (amalgames) zombie et infecté.<br /> Un infecté peut être un zombie comme il peut ne pas l’être, selon le scénario et l’histoire.<br /> La série The Walking Dead est pas loin d’être une daube, comparée au comic, et pourtant elle est pleine de zombies, à côté de ça, Je Suis Une Légende, ou 28 Jours Plus tard, ces films avec des INFECTÉS, sont de très bons films, aujourd’hui des classiques du genre.<br /> Bref, stop de vouloir imposer une vision personnelle de l’infecté, le réduisant au lent et débile zombie.
GRITI
Depuis l’article j’ai vu Bienvenue à Zombieland 1 et 2. J’ai adoré! Bon on a pas peur mais top quand même!!
cyberbobjr
Je suis une légende ??? =&gt; non, non et non.<br /> Ce «&nbsp;film&nbsp;» est une ode à un personnage, le scénario a été massacré, le titre du livre à une profonde signification avec une vraie réflexion sur la diversité des peuples, ce titre donc à complètement disparu au profit d’une fin Hollywoodienne sans âme.
Karkasse_Le_Bordelais
Excellent, un des films les plus anxiogènes que j’ai pu voir!
kast_or
Me manque que Love, Death and Robots et melancholia
kast_or
Je ne peux que conseiller black summer sur netflix. C’est mon coup de coeur 2019. Les avis sont très très partagés mais franchement si vous aimez les films à ambiance c’est pour vous. Enfin une série de zombies où ces derniers sont une vraie menace. Les longs silences en disent souvent plus que les bla bla de walking dead
BraveHeart
@ ariakas<br /> Les zombies sont supposés courir à quelle vitesse?
torra1
heu non, shaun of the dead est très drôle<br /> et train pour busian est un extraordinaire film coréen salué par toutes les critiques du monde du cinéma.<br /> world war z, ouais pas tip top serie z quoi
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Aston Martin dévoile le moteur V6 bi-turbo qui équipera sa future hybride Valhalla
250 épisodes de l'émission Strip-Tease en accès libre sur Internet
Toyota envisage d'utiliser les piles à combustible de la Mirai pour produire des camions à hydrogène
Ford pourrait relancer la production de ses véhicules d'ici moins d'un mois
Près de 500 km d'autonomie pour la Jaguar i-Pace améliorée par l'équipementier Magna
Découvrez e-BULLI, la version électrique officielle de l'emblématique combi Volkswagen
NEO·Classics | Super Ghouls n’ Ghosts : parce que
Un nouveau plastique biodégradable à base d’amidon et de cellulose
Covid-19 : Dyson (aussi) va produire des respirateurs durant la crise
Haut de page