Streamlabs dans la tourmente : que s'est-il passé exactement ?

19 novembre 2021 à 12h10
4
Streamlabs logo © Streamlabs
© Streamlabs

Ces derniers jours, plusieurs concurrents de Streamlabs ont accusé le service de les avoir copiés ou d'avoir utilisé leur marque sans leur autorisation.

Lightstream, Elgato et OBS ont dénoncé sur Twitter la façon de faire de Streamlabs et plusieurs streamers ont menacé de boycotter le logiciel.

Un site copié quasiment à l'identique

Le logiciel de streaming Streamlabs est un choix populaire auprès des streamers. Cependant, ces derniers jours, plusieurs autres entreprises ont souligné sur Twitter sa propension à copier leurs créations, jusqu'à utiliser des noms similaires ou identiques à ce qu'elles proposaient. Tout a commencé lorsque Lightstream, une solution de streaming sur navigateur , a souligné dans un tweet les similarités entre son site et celui de Streamlabs Studio, un service semblable lancé le 16 novembre par Streamlabs.

On peut y voir que Streamlabs a copié la présentation du site, les titres et même les textes. Quelques modifications légères ont été apportées à certains paragraphes et les couleurs ont été modifiées pour mieux correspondre à la marque, mais la ressemblance est frappante. Elgato, créateur du Stream Deck, a répondu à ce tweet avec un mème montrant que l'entreprise avait été également concernée par ce problème. En effet, en 2018, Streamlabs avait lancé une application mobile permettant de créer des raccourcis pour contrôler certaines parties de son stream, une fonctionnalité similaire à ce que propose le Stream Deck. L'entreprise avait poussé le vice jusqu'à appeler son application « Streamlabs Stream Deck », désormais raccourcie en « Streamlabs Deck ».

Des menaces de boycott

OBS Studio , un logiciel de streaming open-source sur lequel est basé Streamlabs, s'est également fendu de sa propre anecdote. Dans celle-ci, il raconte que Streamlabs l'avait approché pour pouvoir utiliser le nom « OBS », ce qui lui avait été refusé. Ignorant cette réponse, l'entreprise l'a tout de même ajouté à son nom et en a profité pour déposer la marque.

Si OBS Studio indique que légalement, Streamlabs était dans son droit et que la licence GPL a été respectée, cette utilisation du terme « OBS » a conduit plusieurs utilisateurs et entreprises à confondre les deux logiciels, au désarroi des volontaires s'occupant du support d'OBS Studio, confrontés à des clients mécontents de Streamlabs.

Suite à ces tweets, plusieurs streamers, dont Pokimane, ont demandé à Streamlabs de résoudre ces différents problèmes, en menaçant le logiciel de boycott. Streamlabs a répondu en indiquant que le terme « OBS » serait supprimé de son nom et a répondu directement à Lightstream, plaidant une erreur.

Streamlabs a été créé en 2014 sous la forme d'un logiciel permettant aux streamers d'ajouter des alertes visuelles correspondant à des actions de leurs spectateurs, comme un abonnement ou des donations. Il s'appelait à l'époque « TwitchAlerts » et avait déjà dû changer ce nom en 2019, n'ayant aucune affiliation officielle avec Twitch . Une habitude qui remonte de loin, donc.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
4
5
Blap
Ca fait plaisir que ca pete enfin depuis le temps qu’ils arnaquent les gens et les boites. Des années que ca dure et ils n’en ont que faire du respect des autres
Pernel
« Ça fait beaucoup là non ? »
Cynian90
Tous les hommes ne sont pas pourvus des mêmes capacités créatives, par contre quand il s’agit de copier là on est tous des as.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Matrix Resurrections s'amuse à brouiller les pistes dans un nouveau trailer
Une série Voyage au Centre de la Terre se prépare
Un film d’animation sur le groupe Gorillaz est en préparation chez Netflix
Les meilleures bandes originales de séries TV
La sympathique série Superman & Lois arrive avant Noël en France
Star Trek: Discovery : finalement, la saison 4 sera de retour à l'international
Consécration pour le Futuroscope, qui remporte un prix international de prestige pour son dernier spectacle
Gaming et challenge : le Téléthon 2021, ça se passe aussi en ligne
Arcane : qui l'eût cru ? Une saison 2 est déjà en cours de production
Matrix Resurrections affiche son casting
Haut de page