Brunot Janet, Orange : "France Télécom ne délaisse pas les territoires ruraux"

01 juin 2018 à 15h36
0
Orange rappelle que son programme d'extinction des multiplexeurs (GMUX) continuera dans les zones rurales du territoire français. L'opérateur conteste ainsi les propos du sénateur Maurey qui a critiqué France Télécom en l'accusant de ralentir le passage en ADSL de certains territoires toujours en bas débit.

00FA000005081730-photo-bruno-janet-orange.jpg
Petit rappel technique. Le multiplexage permet d'utiliser une même ligne de cuivre pour plusieurs clients via à une technique de combinaison de signaux. Si l'utilisation de multiplexeurs a été utile à France Télécom pour développer son réseau en bas débit, ces derniers ne sont pas compatibles avec l'ADSL. C'est pourquoi, la neutralisation des plus gros multiplexeurs avait été programmée afin de permettre de favoriser le déploiement de l'ADSL.

Selon le sénateur de l'Eure Hervé Maurey (Nouveau Centre), l'opérateur souhaiterait mettre un terme à ce programme dans le cadre de son plan d'économies. En conséquence, le FAI aurait fait le choix de conserver 60 millions d'euros d'investissements destinés initialement à relier des foyers français via 86 000 lignes leur permettant de se connecter en ADSL.

Des propos que conteste Bruno Janet, Directeur des relations avec les collectivités locales chez Orange. Interrogé par la rédaction, il précise que « la totalité du programme d'extinction de ces GMUX coutera effectivement 60 millions d'euros à Orange. Notre souhait est de réaliser cet objectif de fermeture le plus rapidement possible, d'ici 2013 ou 2014 ». A ce titre, l'opérateur précise que 133 sites ont ainsi été fermés en 2011 (pour 15 000 lignes) et que cette année, 158 sites seront fermés (ce qui représente environ 16 500 lignes).

Le responsable comprend toutefois l'attitude de l'élu. Bruno Janet ajoute : « Peut-être que cela ne va pas assez vite pour certains mais France Télécom reste soucieux de l'aménagement du territoire et les concurrents sont prévenus 6 mois à l'avance des opérations que nous menons sur un site ».

L'opérateur promet donc que les zones actuellement en bas débit seront un jour raccordées via l'ADSL et insiste sur le fait que les investissements destinés à la fibre optique ont été « sanctuarisés » pour atteindre 300 millions d'euros cette année. Reste à savoir si la grande majorité des Français pourra effectivement s'y raccorder.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Windows Phone : 340 nouvelles applications approuvées par jour
Vente liée OS PC : une nouvelle fois condamnée et qualifiée de déloyale
Sophos se renforce dans la sécurité mobile et rachète Dialogs
Télé sur mobile : Nokia TV officialisé, en Finlande seulement
La reconnaissance vocale s'invite sur Dolphin pour iOS
Geekget Episode 33 spécial corruption : les cadeaux des agences de presse !
earHero : écouter de la musique sans s'isoler de son environnement
Le carnet d'adresses de Gmail s'invite dans Google+
Année bissextile : certains GPS TomTom victimes d'un bug
Yahoo! confirme une nouvelle vague de licenciements à venir
Haut de page