ADSL : le sénateur Maurey accuse Orange de "sacrifier les territoires ruraux"

01 juin 2018 à 15h36
0
Le sénateur Hervé Maurey (NC) vient d'adresser une lettre à Orange dans laquelle il accuse l'opérateur de délaisser certains territoires ruraux au profit de sa propre rentabilité. L'élu de l'Eure considère qu'une récente décision prise par France Télécom va empêcher certains français de pouvoir se connecter en ADSL.

00B4000004631022-photo-logo-o-range.jpg
Pour le sénateur Maurey, Orange a fait le choix de la rentabilité à défaut de satisfaire tous les territoires français, même les moins accessibles. Dans une lettre adressée à Pierre Louette, le Secrétaire Général de France Télécom, l'élu rappelle qu'en « septembre 2010, France Télécom avait mis en place un programme de neutralisation de ses multiplexeurs qui devait, selon les annonces de France Télécom, permettre à plus de 99 % des français d'avoir accès à l'ADSL en 2013 ». L'opérateur avait d'ailleurs expliqué que son plan permettrait de hisser la France aux tous premiers rangs mondiaux pour la couverture haut débit de son territoire.

Pour rappel, le multiplexage permet d'utiliser une même ligne de cuivre pour plusieurs clients via à une technique de combinaison de signaux. Si l'utilisation de multiplexeurs a été utile à France Télécom pour développer son réseau en bas débit, ces derniers ne sont pas compatibles avec l'ADSL. C'est pourquoi, la neutralisation des plus gros multiplexeurs avait été programmée afin de permettre de favoriser le déploiement de l'ADSL.

Pourtant, Orange aurait décidé de mettre un terme à ce programme dans le cadre de son plan d'économies. En conséquence, le FAI aurait fait le choix de conserver 60 millions d'euros d'investissements destinés initialement à relier des foyers français via 86 000 lignes. « Je voyais dans ce programme une évolution attendue et positive, bien qu'encore insuffisante », explique Hervé Maurey en ajoutant qu'Orange « sacrifie une fois encore les territoires ruraux ».

Le sénateur Maurey invite donc France Télécom à revoir sa position malgré « l'arrivée d'un nouvel opérateur sur le marché de la téléphonie mobile ». Histoire de ne pas trop agrandir la « fracture numérique » et laisser sur le bord de la route une partie des internautes français.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Ex-PDG d'Acer, Gianfranco Lanci prend la tête de Lenovo Europe
Dell annonce l'acquisition de Wyse Technology
France : Sony lancerait ses boîtiers Google TV en septembre
La Poste Mobile : nouvelle gamme et service de prêt
Identification des abonnés fixe et mobile : l'Etat détaille la facture
Sosh : SMS inclus depuis l'Europe et les DOM pour le forfait 24/7
Expedia attaque Google pour concurrence déloyale
Le livre numérique et l'impression à la demande : le cas Books on Demand
TP Vision reprendra les activités TV de Philips
Cloud français : Dassault menace encore de se retirer de la course
Haut de page