Free Mobile : la messagerie vocale visuelle disponible dans le forfait à 2 euros

17 avril 2014 à 11h19
0
Jusque-là disponible uniquement pour les abonnés Free Mobile disposant d'un forfait à 19,99 ou 15,99 euros par mois, la messagerie vocale visuelle est désormais disponible dans le forfait à 2 euros et, de fait, le forfait à 0 euro.

La messagerie vocale visuelle est disponible depuis 2012 pour les abonnés Free Mobile ayant souscrit au forfait à 19,99 euros - qui passe à 15,99 euros si le client dispose également d'une offre Internet chez Free. Cette fonctionnalité, très pratique, permet de visualiser les contacts ayant laissé un message, et même de supprimer ce dernier, sans avoir à appeler le service de messagerie.

01F4000007309624-photo-messagerie-visuelle-mobile.jpg
Source : Univers Freebox

Désormais, cette fonctionnalité est disponible dans le forfait à 2 euros - qui passe à 0 euro s'il est couplé à un abonnement Free. La condition sine qua non est de disposer d'un smartphone iOS, Android ou Windows Phone compatible. Il faut, d'une part, activer l'option dans les paramètres du compte Free Mobile, puis télécharger l'application dédiée sur l'app store lié à son OS mobile.

00C8000005483665-photo-free-mobile-messagerie-vocale-visuelle.jpg
00C8000005483667-photo-unnamed-2.jpg
00C8000005483669-photo-unnamed.jpg
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Samsung et Amazon, partenaires autour des livres électroniques
La baisse des ventes de matériel plombent les résultats d’IBM
Jeu vidéo : le système de classification PEGI reconnu par l'Assemblée nationale
Spotify abandonne le peer-to-peer, à l'avantage des utilisateurs
Heartbleed : un suspect arrêté pour avoir attaqué un site canadien
<b>Joyeux Noël</b>
Google débute bien l’année et reste dépendant de la publicité
Projet Ara : une arrivée en janvier et un défi pour les développeurs
L'application appareil photo d'Android se met à jour et apporte PhotoSphere sur KitKat
Infos US de la nuit : les résultats d’IBM et de Google déçoivent la communauté financière
Haut de page