Subventions mobiles : la FFT rappelle l’intérêt du modèle

28 janvier 2013 à 17h15
0
La Fédération Française des Télécoms nourrit le débat autour des abonnements mobiles liant un forfait et le paiement mensuel d'un terminal. Alors que Free Mobile a perdu son procès intenté à l'encontre de son concurrent SFR, le représentant des professionnels du secteur rappelle que ces forfaits ont permis aux consommateurs français d'adopter rapidement les smartphones.

015E000004520250-photo-logo-fft.jpg
Le 15 janvier dernier, la justice a, en première instance, débouté Free Mobile de sa plainte formulée à l'encontre de SFR. L'opérateur avait qualifié « d'opaque » la pratique de la subvention de mobiles et estimait qu'il s'agissait là de méthodes pouvant être qualifiées de déloyales.

Pour sa défense, SFR avait expliqué que ces subventions permettent aux usagers de s'équiper en terminaux haut de gamme. Un argumentaire repris par la FFT. La Fédération Française des Télécoms tient en effet à souligner dans un communiqué que « le modèle de la subvention, présent dans la quasi-totalité des pays européens, a largement contribué à l'adoption rapide du haut débit mobile avec la 3G et la démocratisation des smartphones dans notre pays, comme dans les pays qui l'ont utilisé ».

La FFT rappelle ainsi son attachement « dans l'intérêt du consommateur, à la coexistence de différents modèles de commercialisation des terminaux mobiles, dans le respect des principes de transparence et de loyauté des pratiques commerciales contenus dans le code de la consommation ». Si le principe de la subvention doit subsister, l'organisme milite également pour l'établissement de nouveaux « modèles de commercialisation des terminaux mobiles, la diversité de l'offre étant en effet indispensable pour répondre à la diversité des attentes du marché ».

La critique de la Fédération des Télécoms concerne directement Free Mobile puisque son patron, Xavier Niel, regrettait récemment, lors de son bilan de « ne pas avoir réussi à convaincre les Français qu'un mobile subventionné coûte, au bout du compte, plus cher qu'un mobile acheté nu, sans abonnement ». Une position que ne partage donc visiblement pas la FFT.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
scroll top