Sage lance ERP X3 6.5, ouvert sur le CRM et la GED

16 octobre 2012 à 11h31
0
Sage a donné début octobre le coup d'envoi de la version 6.5 de son ERP X3, qui intègre désormais la gestion électronique des documents (GED), s'ouvre à la relation client et améliore les processus de traçabilité des substances chimiques dangereuses, via un partenariat avec Verteego.

03411134-photo-sage-logo.jpg
Sage a lancé début octobre une nouvelle version de son logiciel de gestion des ressources de l'entreprise, ERP X3 6.5. Si le suffixe employé laisse entendre qu'il s'agit d'une version mineure, en attendant la future déclinaison 7.0, l'éditeur britannique souligne l'intégration de quelques nouveautés, qui illustrent bien selon lui l'orientation envisagée pour son progiciel intégré à moyen et long terme. Au delà des 80 améliorations fonctionnelles et techniques revendiquées par l'éditeur, ainsi que la localisation réalisée pour les marchés roumain, slovaque et angolais, Sage ERP X3 6.5 inaugure ainsi trois nouvelles briques destinées à en étendre le champ d'action.

La première concerne l'univers de la relation client (CRM) avec la mise à disposition, d'ici la fin de l'année, d'un connecteur qui permettra de relier l'ERP de l'entreprise à une solution spécialisée. Dans un premier temps, deux produits maison seront concernés : SalesLogix d'ici la fin de l'année, puis Sage CRM début 2013. « Il s'agira d'une connexion dynamique, avec gestion du temps réel, espace partagé entre les deux solutions, création d'un référentiel commun, etc., l'idée étant de permettre à chacune des populations concernées, qui par l'ERP, qui par le CRM, de disposer d'un environnement qui leur soit parfaitement adapté », fait valoir Isabelle Saint Martin, chef de marché ERP pour les moyennes et grandes entreprises chez Sage France. « Rien n'interdira demain de proposer la connexion avec d'autres solutions du marché », ajoute-t-elle, sans pour autant évoquer les futures extensions envisagée.

Arrive en second lieu l'ouverture d'une porte d'entrée vers la plateforme de traçabilité REACH éditée par Verteego et destinée aux industriels concernés par le contrôle des produits dangereux couverts par la directive du même nom.«  Nous avons fait ici le choix de nous interconnecter plutôt que de nous improviser spécialiste d'un domaine qui n'est pas le nôtre », commente Isabelle Saint Martin, tout en rappelant que plus de 40% des clients Sage appartiennent aux industries dites « discrète » et « de process ».

Dernière brique, et non des moindres : Sage ERP X3 6.5 s'ouvre à la gestion électronique des documents (GED), avec un moteur dédié proposé sous forme de module et permettant de porter les fonctions de production, numérisation, archivage et inscription dans un référentiel dédié des documents aux principaux services de l'entreprise. On retrouve donc ici la promesse traditionnelle des solutions de GED - gain de temps et de productivité, réduction des coûts, bénéfices environnementaux, à laquelle s'ajouterait la valeur conférée par l'intégration à l'ERP. « Notre contribution d'éditeur consiste notamment à faire certifier le logiciel, ce qui aidera largement les entreprises clientes à passer la validation des comptes », illustre par exemple Isabelle Saint Martin.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La Model 3 échoue lors d'une démonstration de son système de freinage autonome
Orange : un forfait 5G avec data illimitée pour 80 euros par mois pourrait être bientôt lancé
L'énergie nucléaire continue de perdre du terrain face au solaire et à l'éolien
RTX 3080 : de nombreux bugs chez les premiers acheteurs de modèles custom (MàJ)
Le code source de Windows XP en fuite sur les réseaux
Environnement : Renault vous invite à couper votre moteur devant les écoles
Quand Jean Castex avoue spontanément ne pas avoir téléchargé StopCovid
PlayStation 5 : le gameplay de Demon's Souls montré par Sony ne tournait pas en 4K
Beyond Good & Evil 2 : une enquête lève le voile sur un développement chaotique
scroll top