Amazon lance son Kindle Fire HD à l'assaut du marché français

25 octobre 2012 à 18h44
0
Amazon donne aujourd'hui le coup d'envoi de sa tablette Kindle Fire HD sur le marché français. Basée sur Android et déclinée au format 7 pouces, elle arrive à un tarif particulièrement agressif, fixé à 199 euros pour le modèle 16 Go de stockage et pensé, à l'image du système, pour amener le consommateur vers les produits et services maison.

Un an après s'être engagé sur le terrain des tablettes tactiles avec le lancement, aux Etats-Unis, du Kindle Fire première génération, Amazon étoffe ses gammes et part à la conquête de l'Hexagone avec le Kindle Fire HD. Une tablette motorisée par une déclinaison maison d'Android, équipée d'un navigateur développé en interne et toute entière tournée vers les contenus et les services du géant de la distribution numérique qu'est devenu Amazon. L'ensemble s'articule autour d'un écran de 7 pouces (17,8 cm) affichant 1280 x 800 pixels et débarque à tarif particulièrement agressif : 199 euros pour la version 16 Go, et 249 euros pour le modèle 32 Go.



Côté matériel, le Kindle Fire HD repose sur un processeur double coeur (un OMAP 4460 cadencé à 1,2 GHz). Amazon ne s'étend guère sur les spécifications techniques, mais assure que l'ensemble suffit largement pour lire des vidéos HD ou jouer, ce que confirment nos premiers essais. Munie d'un contrôleur WiFi dual bande, la tablette offre une connectique limitée : micro-USB, pour le transfert des contenus depuis ou vers un ordinateur et la recharge, mini-HDMI pour l'export des contenus vers une TV et sortie jack pour des écouteurs. Un bouton d'extinction et deux touches de volume complètent l'ensemble. Au dos, deux hauts parleurs - certifiés Dolby Plus - délivrent un son étonnamment correct pour une tablette à ce format. La batterie intégrée porte le poids à 400 grammes, et promet selon Amazon une autonomie de onze heures en usages multimédias.

0190000005392437-photo-kindle-fire-hd-7-pouces.jpg

Chez Amazon, on assume sans complexe le fait que la tablette ne soit qu'une commodité vers une galaxie de contenus et services : c'est d'ailleurs pour promouvoir cette dernière que le marchand casse à ce point les prix. Jeff Bezos, son fondateur, n'avait d'ailleurs pas fait mystère du fait que le hardware est aujourd'hui vendu quasiment à prix coûtant.

0190000005481259-photo-kindle-fire-hd.jpg

Le logiciel repose donc sur Android (base Ice Cream Sandwich), mais revu et corrigé à la sauce Amazon, sensible dès l'apparition de l'écran d'accueil. Celui-ci n'ouvre en effet pas sur les traditionnels widgets ou icônes d'application, mais sur un carrousel qui liste indifféremment les derniers contenus affichés ou logiciels lancés. Le contenu avant tout, donc, dans la droite lignée des interfaces Kindle.

Livres électroniques, vidéo, musique, le Kindle Fire HD joue dans un premier temps un rôle de lecteur multimédia, connecté aux services marchands associés d'Amazon. Pour la vidéo, il n'y a pas encore d'offre à la demande sur le marché français, mais l'arrivée d'un service ne saurait tarder : il devrait selon toute attente s'agir d'une transposition du service Lovefilm, actif en Grande Bretagne et en Allemagne et récemment acheté par Amazon.

0190000005481153-photo-captures-kindle-fire-hd.jpg

À cet ensemble s'ajoute un kiosque d'application qui n'est pas Google Play mais la plateforme opérée directement par Amazon, lequel négocie d'ailleurs des exclusivités ou des tarifs préférentiels sur certaines applications populaires disponibles dans le reste de l'environnement Android.

Acteur incontournable du cloud computing, Amazon intègre enfin au Kindle Fire HD sa palette d'outils dédiés au stockage et à la synchronisation. Les différents menus de la tablette proposent ainsi de visualiser aussi bien les contenus stockés par l'utilisateur sur les serveurs d'Amazon que ceux directement disponibles sur le terminal. Les premiers peuvent être rapatriés à la demande, et restent accessibles depuis n'importe quel terminal connecté, ordinateur ou appareil mobile, via les clients dédiés édités par Amazon. Son service Cloud Drive permet pour mémoire de stocker gratuitement jusqu'à 5 Go de données personnelles. Les contenus achetés depuis Amazon (musique ou livre par exemple) sont quant à eux stockés gratuitement sans restriction.

0190000005481265-photo-kindle-fire-hd-et-nexus-7.jpg
À gauche, la Nexus 7, 300 grammes. À droite, le Kindle Fire HD

Dernier point sur lequel l'américain entend se distinguer de la concurrence : le navigateur Web. Amazon propose en effet son propre logiciel, baptisé Silk, ce qui lui permet d'intégrer dès l'accueil de ce dernier ses si puissants outils de recommandation, par ailleurs omniprésents au sein de l'interface globale. Le logiciel est par ailleurs connecté à ses propres serveurs, sur lesquels sont stockés sous forme de cache les sites Web visités par les utilisateurs de Kindle Fire : l'intérêt est ici de profiter de l'énorme force de frappe d'Amazon en matière d'hébergement, et donc potentiellement d'accélérer la navigation de l'internaute. La démarche se révèle toutefois opportune, puisqu'elle permet également à Amazon de collecter un certain nombre d'informations statistiques qui, elles aussi, viendront étayer les mécaniques de recommandation. Ce fonctionnement si particulier avait lors du lancement, de Silk fin 2011, suscité la controverse aux Etats-Unis, centrée autour des potentiels atteintes à la vie privée.

Avec le Kindle Fire HD, Amazon livre donc une tablette résolument tournée vers les usages en ligne et le cloud, mais à la sauce Amazon. Cette omniprésence des outils, plateformes, services et publicités de la plateforme est la contrepartie du prix particulièrement attractif proposé. Le Kindle Fire HD peut dès à présent être commandé chez Amazon France, en attendant sa distribution en boutique physique chez Darty.Une variété d'accessoires dédiés est également commercialisée.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
La centrale nucléaire de Fessenheim va être arrêtée ce samedi en vue de son démantèlement
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Uber ferme son bureau de Los Angeles, écarte des dizaines de salariés et délocalise aux Philippines
La France et l'Allemagne s'associent pour travailler sur le successeur du Rafale et de l'Eurofighter
Airbus : les USA augmentent nettement les taxes douanières sur les avions européens
Il y a maintenant 300 satellites Starlink au-dessus de nos têtes
Galaxy Z Flip : notre prise en main vidéo du nouveau smartphone à écran pliable de Samsung
L'Arctique révèle deux millions de points chauds de méthane, selon un rapport de la NASA

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top