Des pirates se serviraient d'iPhone de pré-production pour en trouver les vulnérabilités

Mathieu Grumiaux Contributeur
11 mars 2019 à 15h45
0
iPhone Dev

Plusieurs hackers ont pu mettre la mettre la main sur des prototypes d'iPhone moins sécurisés que les modèles vendus dans le commerce. Il leur était plus facile de repérer des failles de sécurité à exploiter.

À l'été 2016, lors de la conférence Black Hat, le hacker Mathew Solnik avait donné une conférence et livré de nombreux détails sur l'Enclave Sécurisée. Cette partie des processeurs Ax d'Apple contient les informations sensibles des appareils mobiles d'Apple comme le code de déverrouillage, les empreintes digitales ou le scan du visage pour les iPhone équipés de FaceID. Interrogé sur sa connaissance pointue en la matière, alors qu'Apple n'a jamais communiqué sur le sujet, Solnik n'avait pas voulu confirmer comment il avait obtenu ces informations et s'il avait pu avoir accès à un appareil de développement réservé aux employés d'Apple et aux sous-traitants.

Des iPhone de développement volés sur les chaînes de production

Le site Motherboard publie une longue enquête sur le business et l'utilisation par les hackers de ces exemplaires d'iPhone de développement. Ces modèles, qui ne devraient en aucun cas quitter les lignes de production d'Apple, se retrouvent commercialisés sous le manteau et sont très utiles aux pirates pour découvrir des failles de sécurité et les exploiter.

Ils proviennent dans la très grande majorité des cas des assembleurs chinois d'Apple, dont certains employés sont prêts à faire fuiter ces appareils confidentiels contre une petite somme d'argent. Plus rarement ces appareils, sortent directement du campus de Cupertino.

Les appareils de développement ne disposent pas encore de toutes les sécurités intégrées par Apple avant la mise en vente dans les magasins. Ils sont comme des livres ouverts sur les technologies logicielles de la marque pour ses smartphones. Leur système d'exploitation est une version de développement disposant d'outils d'analyse du système qui permet d'en étudier le fonctionnement.

Pour exploiter ces appareils, il faut également les relier à un Mac avec un câble propriétaire, baptisé en interne « Kanzi », qui interprète le protocole de communication mis en place par le constructeur.

Des prix dérisoires comparés aux outils d'espionnage qu'ils permettent de réaliser

Les tarifs pour récupérer ces appareils sont progressifs, en fonction de l'année de production du téléphone. Un iPhone 6 est vendu près de 1 300 dollars, un iPhone XR, bien plus récent, se négocie lui autour des 20 000 dollars. Le câble est, quant à lui, vendu 2 000 dollars. Une boutique de Manhattan est connue des hackers pour proposer toute une gamme de ces appareils confidentiels.

Ces prix ne sont pas si élevés, étant donné que ces appareils peuvent constituer une base de développement pour réaliser des outils d'espionnage qui pourraient intéresser des agences gouvernementales de renseignement.

5 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion
Sélection Clubic VPN 2019

Les actualités récentes les plus commentées

Un chercheur lance une pétition pour rendre gratuits les articles liés au réchauffement climatique
Des équipes d'Amazon chargées de scruter les images des caméras de surveillance de la marque
Pour Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019, l'humanité ne migrera pas sur d'autres planètes
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Dyson laisse tomber son projet de voiture électrique
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top