Test de l'HTC EVO 3D : relief gadget ou fonctionnalité indispensable ?

Par
Le 31 août 2011
 0

Test de l'HTC EVO 3D : un relief gadget ?

HTC riposte face à l'Optimus 3D d'LG. Comme son nom le laisse présager, l'EVO 3D est équipé d'un écran 3D (ne nécessitant pas de lunettes). Grâce à ses deux APN, il est capable de réaliser des photos ou des vidéos en relief. Ce nouveau smartphone Android parviendra-t-il à nous faire oublier son homologue LG qui s'était montré particulièrement décevant ? La réponse dans les lignes qui suivent !

0226000004540086-photo-htc-evo-3d.jpg

HTC EVO 3D
Caractéristiques principales
Système d'exploitation Android 2.3.4 (Ginerbread)
Processeur / Fréquence Qualcomm MSM8260 (Dual Core 1,2 GHz)
Mémoire / Stockage ROM: 1 Go
RAM: 1 Go
Slot Micro SD (compatible SD 2.0)
Technologie d'écran et définition Écran tactile capacitif 3D 4,3
Appareil photo Double APN 5 mégapixels (3D)
avec flash (double LED) et autofocus
GPS Oui + eCompass
Radio FM OUI
Batterie 1730 mAh lithium-ion
Dimensions 126mm x 65mm x 12,05mm
Poids 170 g (avec batterie)


Design et composants

L'HTC EVO 3D est un smartphone Android (2.3.4) équipé d'une surcouche HTC Sense. Il est mû par un processeur Qualcomm MSM8260 cadencé à 1.2 GHz et équipé d'1 Go de ROM ainsi qu'1 Go de RAM. Il présente également la particularité d'être muni d'un écran Super LCD qui offre un excellent rendu en 2 ou 3D. Dans les deux modes, la matrice produit des couleurs fidèles à la réalité. Le super LCD a moins tendance à saturer les tons vert, bleu et jaune que le Super AMOLED. En contrepartie, les noirs sont moins intenses qu'avec la technologie de Samsung.



Les documents peuvent être stockés sur carte micro SD (compatible SD 2.0). La charge de la batterie est à la hauteur des ambitions du terminal : HTC impressionne en proposant un accu de 1730 mAh ! Un record (à l'heure actuelle) qui fait ses preuves, comme vous vous pourrez le constater en consultant le chapitre consacré à l'autonomie.

Côté design, l'HTC EVO 3D reprend le gabarit de l'HTC Desire HD (qui lui-même s'inspirait très largement du Touch HD2 sous Windows Mobile). Soyons francs, l'appareil est relativement massif et épais. Plus lourd (170g contre 109g) et plus épais (12.5 mm contre 13.3 mm) que l'HTC Sensation sorti récemment, l'HTC EVO 3D en impose. Par rapport à ses deux petits frères jumeaux, l'EVO 3D à une bonne excuse puisqu'il est équipé de deux appareils photo numériques autofocus avec double flash LED de 5 mégapixels (en mode 3D, la résolution des photos tombe à 2 mégapixels).

HTC EVO 3D accompagné de l'ensemble de ses accessoires. HTC fournit un kit piéton stéréo, un câble de rechargement et de synchronisation USB ainsi qu'un adaptateur secteur (USB).
HTC EVO 3D vu de face : lorsqu'il est sollicité pour afficher des photos ou des vidéos 3D, l'écran super LCD est capable de produire un effet stéréoscopique (à condition de le regarder bien en face).
Sur le dos, le matériau caoutchouteux n'est pas seulement agréable au toucher. La matière rugueuse et rainurée permet de bien tenir le mobile en main.
Touches de commandes propres au système Android : 4 boutons tactiles présents sur la partie basse de l'écran.
Prise micro USB présente sur la tranche gauche de l'appareil.
Touches de volume.
Sur la tranche droite, on trouve un gros bouton ainsi qu'un interrupteur qui sont tous deux dédiés à l'appareil photo. Outre l'avantage d'être très accessible, on apprécie les deux niveaux de pression pris en charge par le déclencheur (bouton rond). Un appui léger permet d'effectuer la mise au point alors qu'un appui fort (fin de couse) déclenche la prise de vue. Quant à lui, le switch permet de basculer du mode 2D au mode 3D (pour la photo et la vidéo).
Gros plan sur les deux appareils photo numériques autofocus avec double flash LED de 5 mégapixels. En mode 3D, la résolution des photos tombe à 2 mégapixels.
Kit piéton stéréo fourni avec l'HTC EVO 3D.On apprécie la touche de décrochage dédiée ainsi que la télécommande déportée qui permet d'accéder aux fonctionnalités principales du lecteur audio.


La coque arrière est recouverte d'un revêtement caoutchouté particulièrement agréable au toucher qui ne glisse pas dans la main. Profitons-en pour indiquer que la finition du terminal est tout bonnement irréprochable ! Les plastiques s'ajustent à la perfection et les matériaux utilisés inspirent confiance. Pas de doutes, HTC maitrise vraiment son sujet.

Internet

Le navigateur Web profite bien des caractéristiques généreuses du smartphone. Les pages s'affichent rapidement et les défilements horizontaux et verticaux sont relativement fluides. L'EVO 3D fait tout de même un peu moins bien que le Galaxy S2 en présence de pages lourdes chargées de flashs. En pareil cas, la fluidité est quelque peu mise à mal.

00c8000004540068-photo-test-htc-evo-3d-clubic-com-029.jpg
00c8000004540072-photo-test-htc-evo-3d-clubic-com-031.jpg
00c8000004540076-photo-test-htc-evo-3d-clubic-com-033.jpg

Affichage en mode portrait


Autre bémol plus gênant : comme sur l'HTC Sensation, on ne peut pas ouvrir plus de 4 pages simultanément a l'aide du système d'onglets (remanié par HTC) ! Malgré cela, l'EVO 3D permet tout de même de surfer sur le Web de façon confortable. L'écran multipoint répond au doigt et à l'œil, les rotations basées sur l'accéléromètre sont bien calibrées et dans l'ensemble, le navigateur se montre suffisamment réactif.

012c000004540074-photo-test-htc-evo-3d-clubic-com-032.jpg
012c000004540012-photo-test-htc-evo-3d-clubic-com-003.jpg

Affichage ne mode paysage (à droite, vidéo en Flash)


00c8000004540018-photo-test-htc-evo-3d-clubic-com-006.jpg
00c8000004540020-photo-test-htc-evo-3d-clubic-com-007.jpg
00c8000004540022-photo-test-htc-evo-3d-clubic-com-008.jpg

Système d'onglets et options du navigateur


Android 2.3 oblige, le navigateur est également compatible avec le format Flash d'Adobe. Dans ce domaine, l'EVO 3D excelle. Le smartphone est capable de lire la quasi-totalité des contenus vidéo Flash sans broncher. Mieux encore : les vidéos HD de démonstration (1280 x 720, 3.5 Mbps) de streamflashhd.com qui posaient quelques problèmes au Samsung Galaxy S2 passent comme une lettre à la poste avec l'EVO 3D.

012c000004540016-photo-test-htc-evo-3d-clubic-com-005.jpg
012c000004540014-photo-test-htc-evo-3d-clubic-com-004.jpg

Les Flash HD de StreamflashHD.com se lisent sans la moindre difficulté. Un exploit assez rare pour être souligné.


Multimédia

Lecteur audio de l'EVO 3D
Sucouche « HTC Sense » oblige, le lecteur audio d'Android bénéficie de nombreuses améliorations. Tout d'abord, en plus de l'effet SRS plutôt convaincant, un égaliseur propose pas moins de 13 effets sonores différents ! Du blues au classique en passant par le jazz : il y en aura pour tous les gouts ! Seul petit couac : on aurait aimé pouvoir utiliser l'amplificateur de basses conjointement avec l'un de ces effets, ce qui n'est malheureusement pas possible.

00c8000004540026-photo-test-htc-evo-3d-clubic-com-010.jpg
00c8000004540028-photo-test-htc-evo-3d-clubic-com-011.jpg
00c8000004540032-photo-test-htc-evo-3d-clubic-com-013.jpg

Lecteur audio proposé par l'HTC EVO 3D


La qualité sonore demeure tout de même excellente et le kit piéton stéréo fourni avec l'HTC EVO 3D se montre plutôt performant (même si les mélomanes lui préfèreront surement un casque de leur cru). On apprécie la touche de décrochage dédiée ainsi que la télécommande déportée qui permet d'accéder aux fonctionnalités principales du lecteur audio sans avoir à déverrouiller le mobile.

00c8000004540036-photo-test-htc-evo-3d-clubic-com-015.jpg
00c8000004540040-photo-test-htc-evo-3d-clubic-com-017.jpg
00c8000004540038-photo-test-htc-evo-3d-clubic-com-016.jpg

Tuner FM


Un tuner FM en prime
HTC propose également des petits à côté sympathiques : on peut télécharger automatiquement des pochettes d'album, trouver des vidéos YouTube en relation avec les pistes audio, partager les musiques (email, Bluetooth, etc.), ou transformer une piste audio en sonnerie. Enfin, le lecteur musical est complété par un petit tuner FM RDS. Ce dernier fonctionne parfaitement à condition d'utiliser un casque filaire (qui joue alors le rôle d'antenne). On regrette simplement l'impossibilité d'enregistrer une station au format mp3.

HTC Watch : un service d'achat et de location de vidéos
L'HTC EVO 3D est également le premier smartphone de la marque à intégrer nativement HTC Watch, un service de vente et de location de vidéos présenté en grandes pompes lors du mobile World Congress de Barcelone en février dernier. L'application aurait dû être intégrée à la tablette HTC Flyer lors de sa sortie, mais il aura finalement fallu attendre cet EVO 3D pour la voir débarquer. À l'heure actuelle, on trouve 348 films en français (HTC espère approcher les 1 000 titres avant la fin de l'année), mais attention, la location est proposée moins d'une fois sur deux (dans ce cas, seul l'achat est proposé). Les prix se situent aux alentours des 3 euros en location, et oscillent entre 9 et 14 euros en achat.

Les fichiers téléchargés sur Watch ont une résolution de 540 x 960 pixels, sont encodés en H264 (24 i/s) et sont protégés par des DRM. Le taux d'échantillonnage moyen est de 1 300 kb/s (compter environ 1 Go par films).

00c8000004540042-photo-test-htc-evo-3d-clubic-com-018.jpg
00c8000004540046-photo-test-htc-evo-3d-clubic-com-019.jpg
00c8000004540048-photo-test-htc-evo-3d-clubic-com-020.jpg

HTC Watch : peu de titres, et pas toujours possible de louer les films.


Concernant les DRM, HTC précise qu'il est possible de synchroniser une vidéo achetée avec 5 périphériques HTC (avec la possibilité de libérer une place tous les 120 jours). Pour les titres loués, tant que la lecture n'a pas commencé, il est également possible de choisir l'appareil sur lequel on souhaite visionner le film.

À noter que la présence de DRM n'empêche pas la lecture des vidéos sur un écran HD en utilisant la sortie MHL (même si nous ne sommes pas parvenus à activer la sortie, voir chapitre correspondant). La résolution sera alors supérieure à celle d'un DVD NTSC, mais inférieure à celle d'un DVD PAL (576 lignes de haut contre 540 pour les vidéos Watch).

Quid de la compatibilité vidéo ?
D'ordinaire, le lecteur vidéo embarqué sur les terminaux HTC (galerie multimédia) se limite au classique MP4 H264. L'EVO 3D ne déroge pas vraiment à la règle : les fameux formats DIVX et MKV ne sont pas pris en charge. Seuls quelques XVID passent (compter un sur deux). Pour éviter la loterie et prendre en charge l'ensemble des formats, il suffit de se rendre sur l'Android Market pour y télécharger MX Player. Avec ce programme, le mode « software fast » permet d'obtenir de bons résultats en MKV, ce qui est particulièrement appréciable. Bien sûr, les vidéos capturées en 3D peuvent également être lues depuis la galerie d'Android.

012c000004540060-photo-test-htc-evo-3d-clubic-com-025.jpg
012c000004540056-photo-test-htc-evo-3d-clubic-com-024.jpg

À gauche : galerie multimédia d'Android. À droite : options de décodage proposées par MX Video Player


012c000004540050-photo-test-htc-evo-3d-clubic-com-021.jpg
012c000004540052-photo-test-htc-evo-3d-clubic-com-022.jpg

DIVX et MKV lus avec MX Video Player. Nos films MKV de tests sont lus en mode « software fast ».


Capture photo et vidéo

L'HTC EVO 3D est équipé de deux appareils photo de 5 mégapixels avec double flash LED et autofocus. Cette particularité donne la possibilité de capturer des photos ou des vidéos en 3D.

Sur la tranche droite, on trouve un gros bouton ainsi qu'un interrupteur qui sont tous deux dédiés à l'appareil photo. Outre l'avantage d'être très accessible, on apprécie les deux niveaux de pression pris en charge par le déclencheur (bouton rond). À la manière de n'importe quel appareil photo, un appui léger permet d'effectuer la mise au point alors qu'un appui fort (fin de course) déclenche la prise de vue. Quant à lui, le switch permet de basculer du mode 2D au mode 3D (pour la photo et la vidéo).

015e000004540382-photo-petite.jpg
010e000004540386-photo-crop.jpg

Photo capturée avec l'EVO 3D (mode 2D)


En 2D, l'appareil génère des clichés honnêtes (2560 x 1440) dont la qualité se situe tout de même un cran en dessous d'un iPhone 4, d'un HTC Sensation ou d'un Galaxy S2.

En revanche, les choses se gâtent nettement en 3D. Sur son site officiel, le constructeur indique bien que les clichés 3D ne dépassent pas les 2 mégapixels. Les deux fichiers .JPG de 1920 x 1080 (compter environs 800 ko par fichiers) sont imbriqués dans un fichier portant l'extension .MPO (l'un des standards de en matière d'image 3D avec le .JPS).

Dans la pratique, force est de constater que les photos sont tellement mauvaises que l'on a l'impression d'avoir affaire à un vieux smartphone Windows Mobile sorti il y a plus de 6 ans... Pourtant, lorsque l'image est affichée sur l'écran stéréoscopique du mobile, la qualité semble au rendez-vous, et l'effet de relief est plutôt bien rendu. Malheureusement, lorsque ces fichiers étirés sur un téléviseur HD, l'illusion cède sa place à une franche déception.

015e000004540390-photo-droite.jpg
010e000004540394-photo-crop-3d.jpg

Photo capturée avec l'EVO 3D en mode 3D : ne vous attendez pas à des miracles. Le rendu est très sympathique sur l'écran du mobile, mais devient catastrophique sur un téléviseur ou un moniteur 3D.


Capture vidéo
Le mobile peut capturer des vidéos d'une résolution maximale de 1280 x 720 (MP4 4 907 kb/s @ 29.4 images par secondes). Exit donc au 1920 x 1080 qui se généralise pourtant avec l'ensemble des autres mobiles haut de gamme. On aurait pu se satisfaire de ce format si la qualité avait été irréprochable. Ce n'est malheureusement pas le cas puisqu'on peut constater un effet d'escalier sur les contours des droites ainsi qu'un manque de netteté prononcé.


Capture vidéo HD réalisée à l'aide de l'EVO 3D


On regrette clairement l'HTC Sensation qui excellait en la matière. En 3D cette fois, le mobile génère une séquence vidéo « side by side » (deux images stéréoscopique côte à côte écrasées dans le sens de la largeur) d'une définition de 1280 x 720. Si la définition de base est identique à celle du mode 2D, elle est divisée par deux lorsque la vidéo est affichée en 3D (640 x 720). Au final, le résultat est sympathique sur l'écran du mobile, mais il ne faut pas compter obtenir une bonne qualité sur un téléviseur HD 3D.

Le point sur l'écran et les autres fonctionnalités 3D

L'EVO 3D est équipé d'un écran tactile d'une définition de 540 x 960 pixels capable de produire un effet stéréoscopique sans qu'il soit nécessaire de porter une quelconque paire de lunettes.

L'écran de l'EVO 3D présente toutefois une petite particularité puisqu'au total, plusieurs angles de vision « 3D » sont proposés en plus de classique vue de face. En théorie, plusieurs personnes peuvent regarder un même média en 3D simultanément sur l'écran du mobile.

012c000004540434-photo-dsc-0020xxx.jpg
012c000004540436-photo-dsc-0007xxx3.jpg

Plusieurs angles de vision permettent d'obtenir l'effet 3D, mais on préfèrera toujours tenir le mobile en face de soi.


Dans la pratique, l'effet de relief peut effectivement être perçu en inclinant le mobile de différentes façons, mais il faut tout de même se positionner au degré près pour éviter les phénomènes d'images fantômes et de dédoublement. Au final, on se limite à la classique vue de face qui est celle qui offre le meilleur rendu des couleurs, et le meilleur effet de perspective.

Concernant les contenus 3D HTC n'arrive pas (encore) au niveau d'LG qui proposait plusieurs jeux vidéo en 3D (Gameloft) ainsi qu'un accès direct à la chaine 3D de YouTube. Sur l'EVO 3D, les vidéos YouTube 3D sont bien exploitables, mais elles sont mélangées aux autres (aucun accès direct n'a été prévu). Du côté des jeux, HTC promet de publier quelques titres 3D tirés des catalogues de Gameloft et Electronic Arts dès la fin du mois d'aout (pour l'heure, aucun jeu n'est disponible). Wait and see.

Sortie vidéo DLNA ou MHL : des problèmes ?

0046000004540062-photo-test-htc-evo-3d-clubic-com-026.jpg
Message d'erreur
L'HTC EVO 3D est compatible avec le standard MHL (sortie audio / vidéo). Alors que tout fonctionne parfaitement avec le Galaxy S2, nous ne sommes pas parvenus à activer cette sortie avec notre HTC EVO 3D de test. S'agit-il d'un problème dû au mobile, à notre adaptateur, ou à une incompatibilité avec notre téléviseur ? Difficile de le savoir. Nous attendons une réponse de la part d'HTC que nous avons questionné sur le sujet.

Suite à ces petits soucis, nous avons décidé de nous rabattre sur les capacités DLNA du mobile. Comme on pouvait s'en douter le standard montre vite ses limites. Lorsqu'on « stream » des photos 3D vers le téléviseur, le mobile renvoie un message d'erreur.

012c000004540472-photo-dsc-0007xxx.jpg
012c000004540474-photo-dsc-0007xxx2.jpg

Mode DLNA : pas pour les médias 3D


Avec les vidéos 3D, le cas de figure est différent, mais la finalité est identique. Cette fois, c'est au tour de la télévision de jouer des tours : en DLNA, cette dernière refuse d'activer le mode 3D ! En résumé, le DLNA ne permet pas de profiter des contenus 3D capturés à l'aide du mobile.

HTC Sense 3.0 : des améliorations esthétiques et pratiques

À l'instar des HTC Flyer et HTC Sensation, l'HTC EVO 3D bénéficie de la toute nouvelle version d'HTC Sense (3.0). HTC reprend les bonnes idées de Sense et les bonifie. Tout d'abord, sur le plan graphique, le défilement des bureaux d'Android est agrémenté par un effet de carrousel 3D des plus réussi. Cette animation ne bénéficie pas du rendu stéréoscopique de l'écran, mais ce choix est compréhensible compte tenu des contraintes qui s'appliquent en 3D.

00c8000004312056-photo-htc-sensation-clubic-com-001.jpg
00c8000004312090-photo-htc-sensation-clubic-com-013.jpg
00c8000004312058-photo-htc-sensation-clubic-com-002.jpg

Animation « carrousel 3D » des bureaux virtuels


Les modifications ne se limitent pas aux aspects visuels puisque cette fois, un nouveau système de déverrouillage particulièrement pratique fait son apparition. Pour débloquer le mobile, il suffit de faire glisser un anneau vers le centre de l'écran. Mieux encore : on peut désormais lancer une application tout en déverrouillant le terminal ! Pour ce faire, il suffit de glisser l'une des 4 icônes personnalisables (pourquoi pas plus ?) vers le centre de l'anneau.

Puisqu'on en parle, l'écran de verrouillage apporte enfin un zeste d'utilité. On peut cette fois l'utiliser pour afficher les derniers post envoyés sur les réseaux Twitter et Facebook, pour afficher la météo, les cours de la bourse, ou pour faire défiler des vignettes d'album avec un effet 3D.

0096000004312098-photo-htc-sensation-clubic-com-017.jpg
0096000004312104-photo-htc-sensation-clubic-com-020.jpg
0096000004312102-photo-htc-sensation-clubic-com-019.jpg
0096000004312100-photo-htc-sensation-clubic-com-018.jpg

Écran d'accueil personnalisable avec système de déverrouillage par anneau.


On apprécie également les retouches qui ont été apportées au volet de notification d'Android. On peut accéder au contrôle des interfaces sans fil en un tournemain ou à un gestionnaire de tâche qui donne la possibilité de fermer les applications individuellement, ou massivement.

D'autre part, le menu des applications permet de filtrer les applications favorites, ou les derniers programmes téléchargés.

00c8000004312122-photo-htc-sensation-clubic-com-029.jpg
00c8000004312120-photo-htc-sensation-clubic-com-028.jpg
00c8000004313870-photo-device.jpg

Volet de notification (avec gestionnaire de tâches) et menu programme amélioré


La surcouche est loin de se limiter à ces détails : elle apporte des améliorations à la quasi-totalité des applications embarquées du navigateur Web au PIM en passant par la visionneuse photo. On trouve également de nombreux Widget de bureaux exclusifs à HTC ainsi qu'un ensemble de programmes embarqués développés spécifiquement par HTC.

Enfin, il est impossible de ne pas parler des réseaux sociaux qui sont intégrés au cœur du système par HTC. Du carnet d'adresses au Widget Friends Stream, tout est fait pour faciliter la vie des amateurs de Facebook et Twitter.

00c8000004312106-photo-htc-sensation-clubic-com-021.jpg
00c8000004312108-photo-htc-sensation-clubic-com-022.jpg
00c8000004312114-photo-htc-sensation-clubic-com-025.jpg

Réseaux sociaux, partage. À droite : foule de Widgets, programmes additionnels et autres outils de personnalisation.


Les nombreuses améliorations apportées par HTC ne se limitent pas au terminal lui-même. Sur son site, le constructeur propose « HTC Sync », un programme de synchronisation « desktop » dédié aux environnements Windows. Ce dernier est capable de synchroniser les contacts et le calendrier Outlook ou les contacts Outlook Express entre un ordinateur et un smartphone compatible (Android). HTC Sync peut également être utilisé pour installer des applications Android de tierce partie sur le téléphone, ou ajouter des photos, vidéos, documents, chansons et playlists dans la mémoire du mobile.

HTC a également mis en ligne sense.com, un service similaire dans son principe à MobileMe (Apple). En bref, force est de reconnaitre qu'HTC fait des efforts considérables pour améliorer l'expérience utilisateur, ce qui n'est pas pour nous déplaire.

0226000004540482-photo-htcsync.jpg

HTC Sync sous Windows


Tests de performances (CPU, Web, calcul 3D, autonomie)


Benchmark Pi

Benchmark Pi indique le nombre de millisecondes nécessaires au calcul du nombre Pi. Le test donne une indication de la puissance brute (processeur) du mobile. Ici, l'EVO 3D et son processeur Qualcomm MSM8260 double cœur cadencé à 1,2 GHz font jeu égal avec l'Optimus 3D de LG. En revanche, ces deux terminaux se font distancer par le Galaxy S2 qui confirme la suprématie du processeur Exynos. Il n'y a toutefois pas de soucis à se faire : dans la pratique, L'EVO 3D est parfaitement réactif.

[OLD_BENCH:56-712]
Benchmark Pi (en ms, le plus petit résultat est le meilleur)


SunSpider

Place au Web avec Sunspider, le benchmark JavaScript des auteurs du moteur de rendu HTML Webkit (Safari, Chrome...). Ici l'HTC EVO 3D se fait clairement distancer par la concurrence. Dans les faits, on constate effectivement que le navigateur manque de peps lorsqu'il est sollicité pour afficher des pages « lourdes ».

benchmark : 56-710

Benchmark Javascript Sunspider (en ms, le plus petit résultat est le meilleur)


GLBenchmark

GLBenchmark est un logiciel qui éprouve les performances OpenGL ES 1.X et 2.0. Pendant tout la durée du test, le mobile calcul une scène complexe modélisée en trois dimensions. Le score obtenu (nombre de frames) permet d'évaluer les capacités du terminal en matière de calcul 3D. Cette fois encore, l'HTC EVO 3D est à la traine. L'Optimus 3D affiche un score plus de deux fois supérieur alors que le Galaxy S2 de Samsung va jusqu'à se payer le luxe de le tripler !

benchmark : 56-708

Benchmark GLBenchmark 2.1.0 Egypt High (nombre de frames, le plus grand résultat est le meilleur)


Autonomie

Compte tenu du gabarit, de la puissance du processeur et des fonctionnalités embarquées gourmandes en énergie (la 3D n'arrange pas les choses), on pouvait craindre le pire avec cet EVO 3D. C'était sans compter sur l'expertise d'HTC qui a accusé le coup en dotant son terminal d'une batterie de 1730 mA/h !

Notre test d'autonomie en cours d'utilisation donne une première indication encourageante puisque le mobile se positionne plutôt dans une moyenne haute. La pratique confirme les bonnes tendances : en pratique, on constate qu'il est possible de tenir deux jours et demi entre deux charges si utilisation légère (la batterie affichait encore 35 % après deux jours de marche en veille). Un excellent point, donc.

04542950-photo-autonomie.jpg
Autonomie en minutes

Conclusion

00aa000004540222-photo-htc-evo-3d-2.jpg
Après un Optimus 3D décevant, l'HTC EVO 3D ne nous réconcilie pas vraiment avec les mobiles à affichage stéréoscopique. Certes, le smartphone d'HTC parvient à corriger le défaut principal de son rival en proposant une autonomie excellente pour un terminal de ce type. Malgré cela, le prétendu atout qui différencie cet EVO du HTC Sensation ne convainc pas. À l'instar de l'Optimus 3D, les médias 3D capturés à l'aide du mobile sont de piètre qualité (c'est un euphémisme).

Si l'effet fait illusion sur le petit écran du mobile, les choses se gâtent très sérieusement dès qu'on essaye d'exploiter les photos ou les vidéos 3D sur une diagonale plus généreuse (moniteur ou téléviseur HD). Ne nous y trompons pas : en 3D, cet EVO se situe
0096000004540084-photo-htc-evo-3d-3.jpg
bien loin du résultat que l'on pourrait obtenir avec un compact 3D tel que le Fuji W1. Par rapport à l'Optimus 3D, on peut également critiquer l'absence totale de contenus 3D. Ici, on ne trouve pas de jeux vidéo et autres friandises à se mettre sous la dent. Même si HTC assure que la situation est temporaire (des jeux sont prévus), on se doute bien que le désert ne va pas se transformer en oasis d'un claquement de doigts. Sur ce point, LG avait au moins fait preuve d'imagination.

Chapitre 3D mis à part, l'HTC EVO est loin d'être un mauvais téléphone. Les performances sont au rendez-vous et on apprécie toujours autant la surcouche HTC Sense qui profite de la refonte estampillée 3.0. Il n'empêche que l'aspect gadget de la 3D ainsi que les gabarits et poids XXL qui en découlent auront bien du mal à faire pencher la balance en faveur de l'EVO 3D face à un HTC Sensation, à un Galaxy S2 ou un iPhone 4.

HTC EVO 3D

Les plus
+ Surcouche HTC Sense
+ Finition / Autonomie / Performances
Les moins
- Poids / Encombrement
- 4 onglets max avec le navigateur
- Absence de contenus 3D (jeux, etc.)
- Vidéos 2D ou 3D et photos 3D passables
Finition
Ergonomie
Web
Multimédia
3

Modifié le 18/09/2018 à 14h43

Les dernières actualités Smartphone Android

scroll top