L'Allemagne demande des précisions sur le logiciel mouchard carrier IQ

05 décembre 2011 à 17h55
0
La Cnil bavaroise (Allemagne) a envoyé une lettre à Apple afin de connaître la politique menée par la firme au sujet du logiciel Carrier IQ. Selon un développeur, ce programme rapporte aux opérateurs des nombreuses informations sur l'utilisation qui est faite d'un smartphone.

00FA000004789764-photo-carrier-iq.jpg
La semaine dernière, le développeur Trevor Eckhart a publié une vidéo dans laquelle il expliquait qu'un programme est utilisé par les opérateurs aux Etats-Unis pour surveiller l'activité de leurs clients. Muni de son HTC Evo 3, le développeur affirmait que de nombreuses informations comme les messages reçus mais également les informations saisies ainsi que la localisation de l'utilisateur sont communiquées aux opérateurs.

Seuls les utilisateurs américains disposant de smartphones sous Android (HTC et Samsung) semblent touchés par le problème. Pour cause, en Europe, aucune réaction n'a encore été donnée par les opérateurs ou les constructeurs. Afin de savoir à quoi s'en tenir, l'autorité de Bavière chargée de la protection des données personnelles a donc envoyé une lettre à Apple pour déterminer si la firme a autorisé l'installation de ce type de mouchard dans ses appareils.

Selon PC World, le président de la sous-commission sur la vie privée et la technologie de l'autorité bavaroise souhaite savoir quelles informations peuvent être enregistrées par CarrierIQ et si des utilisateurs situés en Allemagne sont touchés. Apple devra donc rassurer les utilisateurs du Land mais la firme pourrait également renvoyer la balle à l'éditeur du programme.

En effet, la société éditrice de l'application a rapidement répondu aux critiques du développeur. Elle a précisé que le logiciel est principalement utile pour les opérateurs afin de maitriser la qualité de service. Ainsi Carrier IQ est censé rapporter tout incident portant sur la batterie ou les appels manqués à cause de la faiblesse du signal réseau. Les opérateurs sont ensuite, selon l'éditeur, plus à même d'intervenir rapidement afin de venir en aide aux utilisateurs.

Pendant ce temps, aux Etats-Unis, deux procédures dites en action collective sont menées dans l'Etat de l'Illinois. Elles visent directement la société éditrice du logiciel mais également les deux constructeurs de smartphones HTC et Samsung. Les plaignants considèrent que leur activité téléphonique a été surveillée sans aucun consentement.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Automobile : le gouvernement envisagerait un malus lié au poids des véhicules
Le Royaume-Uni devrait interdire les ventes de voitures thermiques en 2030
Après Bethesda, Microsoft tease, déjà, un autre rachat à venir ?
Voiture électrique : allez-vous sauter le pas et à quel prix ?
L'adoption de Firefox en chute de 85%
Batteries de voitures : et si on allait plutôt chercher les matériaux au fond des océans ?
Xbox Series X | S : le module d'extension d'1 To NVMe coûtera 269,99€ en France
Battery Day : des batteries révolutionnaires et une Tesla à 25 000 dollars sous trois ans
La Model 3 échoue lors d'une démonstration de son système de freinage autonome
RTX 3080 : de nombreux bugs chez les premiers acheteurs de modèles custom (MàJ)
scroll top