Test Netgear EAX15 : le répéteur Wi-Fi 6 qui simplifie la vie

30 décembre 2021 à 12h12
7
Test Netgear EAX15 © Alexandre Schmid pour Clubic
© Alexandre Schmid pour Clubic

Avec sa compatibilité Wi-Fi 6, une prise en charge de débits jusqu'à 1 800 Mbps et son port Ethernet Gigabit, le répéteur Wi-Fi Netgear EAX15 a des arguments à faire valoir pour quiconque cherche à étendre la couverture de son réseau sans-fil.

Netgear EAX15
  • Couverture et débits
  • Facilité de configuration
  • Option de Wi-Fi mesh
  • Port Ethernet Gigabit
  • Une application qui gagnerait à s'enrichir
  • Pas de prise électrique femelle
  • Un peu cher

Pour améliorer la portée et les performances de la connexion Wi-Fi au sein de son domicile, l'une des solutions possibles est d'utiliser un répéteur Wi-Fi. Netgear est une marque réputée sur le segment des équipements réseau et propose ici avec son EAX15 une solution compatible Wi-Fi 6. Accomplit-il vraiment sa mission avec brio ? Nous l'avons mis à l'épreuve pour déterminer s'il peut s'agir d'un bon investissement.

Fiche technique Netgear EAX15

Spécifications techniques

Norme(s) Wi-Fi
802.11ax, 802.11ac, 802.11n, 802.11g, 802.11a, 802.11b, 802.11
Double Bande
Oui
Connecteurs
Ethernet
Cryptage
WPA3
Wi-Fi Mesh (Réseau maillé)
Oui
Taux de transfert
1800 Mbit/s
Prise de courant intégrée
Non

Caractéristiques physiques

Hauteur
68,4mm
Largeur
52,3mm
Profondeur
5,9mm
Poids
222g

Un répéteur Wi-Fi qui se fait remarquer

Avec ses dimensions de 5,9 x 68,4 x 52,3 mm, le Netgear EAX15 ne passe pas inaperçu malgré sa sobre robe blanche. Surtout, les broches qui doivent être connectées à la prise de courant sont positionnées tout en bas, et si la majorité du poids de 222 grammes réside dans le bloc inférieur, nous constatons tout de même un certain déséquilibre de l'appareil une fois qu'il est branché. Le fait qu'il penche un peu donne des doutes quant à son maintien dans la prise en premier lieu, mais le répéteur ne menace finalement pas de tomber.

Test Netgear EAX15 © Alexandre Schmid pour Clubic
Le répéteur penche une fois installé © Alexandre Schmid pour Clubic

Les deux antennes présentes sur ce modèle sont internes. Deux grilles nous donnent un aperçu des composants à l'intérieur du répéteur, un choix de design plutôt original. Quatre lumières LED sont intégrées à la façade du Netgear EAX15 pour donner des indications à l'utilisateur sur son statut et son état de fonctionnement.

Test Netgear EAX15 © Alexandre Schmid pour Clubic
Le répéteur est assez volumineux / © Alexandre Schmid pour Clubic

Sur la tranche gauche, en bas, on retrouve un bouton WPS pour le paramétrage ainsi qu'un bouton physique de reset. Un port Ethernet 10/100/1000 Mbps est également disponible pour connecter un appareil fixe par câble et assurer une meilleure stabilité de la connexion. On regrette l'absence d'une prise électrique femelle sur ce répéteur, qui nous prive donc d'une prise de courant une fois installé.

Test Netgear EAX15 © Alexandre Schmid pour Clubic
Un seul port Ethernet sur ce modèle © Alexandre Schmid pour Clubic

Une configuration on ne peut plus simple

La mise en place du routeur est très aisée et est à la portée de n'importe qui. Elle se gère depuis l'application mobile Nighthawk. Si vous ce nom vous dit quelque chose, c'est parce qu'il s'agit de la gamme premium/gaming des équipements réseau de Netgear. Le EAX15 n'en fait pas partie, mais il faut tout de même passer par l'application en question pour le configurer.

Il suffit de brancher le répéteur sur la prise de votre choix, de préférence à mi-chemin entre votre routeur ou votre box internet et la zone vers laquelle vous souhaitez étendre la couverture et booster les débits. Ensuite, vous êtes guidés pas à pas par l'application : sélection du produit à configurer, positionnement du répéteur, allumage de celui-ci, appairage entre le répéteur et le routeur, création du nouveau réseau Wi-Fi…

Test Netgear EAX15 © Alexandre Schmid pour Clubic
Configurer le répéteur est très simple © Alexandre Schmid pour Clubic

Il est possible d'utiliser le Netgear EAX15 comme un répéteur standard qui bénéficie de son propre réseau. Cette solution fonctionne bien pour les appareils dits fixes, comme un PC de bureau, une Smart TV ou une console de jeu, car ils ont toujours besoin de se connecter au même réseau. Pour les appareils mobiles en revanche, c'est beaucoup moins pratique puisqu'il faut basculer d'un réseau à l'autre en fonction de l'endroit où l'on se trouve dans le domicile.

Test Netgear EAX15 © Alexandre Schmid pour Clubic
L'utilisateur est bien guidé par l'application © Alexandre Schmid pour Clubic

Pour régler ce problème, le répéteur Wi-Fi dispose d'une fonction mesh afin de créer un réseau maillé avec le matériel déjà installé. Il faut tout simplement utiliser le même SSID sur le Netgear EAX15 que sur les autres appareils pour créer un réseau mesh. C'est très simple, et cela permet aux smartphones, tablettes, PC portables et autres appareils mobiles de se connecter automatiquement à la source qui leur offre les meilleures performances.

Test Netgear EAX15 © Alexandre Schmid pour Clubic
Le répéteur prend en charge les bandes de fréquence 2,4 et 5 GHz © Alexandre Schmid pour Clubic

Fini les zones blanches

L'une des premières missions que nous avons exigées du Netgear EAX15 est de fournir une connexion internet sans-fil à une pièce d'un appartement qui est trop éloignée du routeur pour en recevoir le signal. En d'autres termes, il s'agit d'une zone blanche qui ne dispose d'aucune couverture Wi-Fi en temps normal.

Test Netgear EAX15 © Alexandre Schmid pour Clubic
Ce boîtier réussit avec efficacité à créer une nouvelle zone de couverture Wi-Fi © Alexandre Schmid pour Clubic

Nous avons branché le répéteur dans un couloir, environ à distance égale entre le routeur et l'entrée de la pièce sans connexion. Sur notre appareil, le sigle Wi-Fi habituellement absent a laissé place à une icône avec cinq barres. Alors que sans répéteur, même de la simple navigation web n'était pas disponible, nous pouvons désormais lancer sans problème une vidéo sur Twitch ou YouTube.

Selon le speedtest intégré au sein de l'application Nighthawk, nous bénéficions de 235 Mbps de débits descendants et de 173,5 Mbps en débits montants pour une latence de 5 ms. De quoi visionner des vidéos 4K en streaming ou même de jouer en Cloud gaming. Clairement, le Netgear EAX15 remplit son objectif d'extension de la couverture.

Test Netgear EAX15 © Alexandre Schmid pour Clubic
De 0 à 173,5 Mbps © Alexandre Schmid pour Clubic

De meilleurs débits dans plusieurs zones du domicile

Un répéteur ne sert pas qu'à offrir une couverture réseau à des zones blanches, mais aussi à améliorer les performances de la connexion dans des zones d'entre-deux, qui reçoivent un signal, mais trop faible pour pouvoir utiliser internet dans de bonnes conditions.

Sur le papier, le Netgear EAX15 est intéressant avec une compatibilité Wi-Fi 6 et toutes les fonctionnalités que cela induit. Bien entendu, il prend également en charge les normes Wi-Fi précédentes, seuls les appareils les plus récents supportant le fameux 802.11ax. Le répéteur peut transmettre jusqu'à 1 800 Mbps de débits, dont 600 Mbps sur la bande de fréquence 2,4 GHz et 1 200 Mbps sur la bande 5 GHz. Les technologies OFDMA et MU-MIMO permettent quant à elles d'éviter les phénomènes d'encombrement des canaux et de gérer la communication avec plusieurs appareils à la fois afin d'éviter les chutes de bande passante lorsque plusieurs appareils ont des besoins de débits.

Test Netgear EAX15 © Alexandre Schmid pour Clubic
Netgear est une valeur sûre des équipements réseau © Alexandre Schmid pour Clubic

Pour juger de la pertinence du répéteur Wi-Fi, nous avons pris de mesures dans une pièce depuis laquelle les appareils peuvent accéder à internet via le routeur principal du domicile, mais où l'on sent que les performances sont plus basses que dans d'autres endroits. nPerf nous indique une moyenne de 111 Mbps en download et de 56 Mbps en upload pour une latence de 21 ms sans répéteur. Une fois le Netgear EAX15 convenablement placé et activé, on passe à respectivement 149 Mps, 151 Mbps et 18 ms, avec une amélioration sur tous les points et notamment une hausse spectaculaire des débits ascendants.

Test Netgear EAX15 © Alexandre Schmid pour Clubic
Des zones avec des débits moyens peuvent bénéficier de meilleures performances © Alexandre Schmid pour Clubic

Une application un peu pauvre

L'application Nighthawk permet d'avoir un aperçu de l'ensemble des appareils connectés au répéteur Wi-Fi et de savoir sur quelle bande de fréquence ils sont via le gestionnaire de périphériques. Le débit de la connexion pour chaque appareil est aussi renseigné.

La page d'accueil nous propose également de nous rediriger vers un speedtest pour tester son débit internet avec le répéteur ou vers les statistiques Wi-Fi, qui donnent des indications sur la puissance du signal, les différents réseaux Wi-Fi disponibles, ou encore les interférences des différents canaux disponibles. Les paramètres Wi-Fi servent à modifier les SSID, change la méthode de sécurité WPA ou partager le Wi-Fi à l'aide d'un code QR à scanner.

Test Netgear EAX15 © Alexandre Schmid pour Clubic
Vous pouvez vérifier quels appareils sont connectés sur le répéteur © Alexandre Schmid pour Clubic

L'interface web est un peu plus riche en options avancées, mais il manque tout de même quelques fonctionnalités qui peuvent se révéler bien pratiques. On pense notamment au Quality of Service, qui permet de privilégier un appareil en allocation de bande passante quand celle-ci vient à manquer. Pratique pour que des appareils secondaires ne viennent pas parasiter l'expérience sur les appareils principaux, mais il faudra s'en passer ici.

Test Netgear EAX15 © Alexandre Schmid pour Clubic
Des informations utiles sur votre réseau Wi-Fi © Alexandre Schmid pour Clubic

Netgear EAX15 : l'avis de Clubic

Le Netgear EAX15 est un bon répéteur Wi-Fi qui va être capable de fournir une connexion internet aux zones blanches du domicile et améliorer les débits des zones grises. C'est aussi une solution qui restera efficace dans le temps puisqu'elle prend en charge le protocole 802.11ax (Wi-Fi 6), qui est amené à se développer de plus en plus sur nos appareils électroniques.

Les utilisateurs peu initiés au fonctionnement d'un réseau domestique seront ravis d'apprendre que l'installation et la configuration du répéteur sont très simples. La possibilité d'intégrer le Netgear EAX15 au sein d'un réseau maillé est également très pratique.

L'application Nighthawk est un peu austère et manque de fonctionnalités, ce qui peut être gênant dans certains cas. Mais si vous ne comptez pas utiliser d'options avancées et que vous n'allez plus jamais fouiller dans les paramètres une fois le répéteur installé, cela ne constitue finalement pas un problème.

8

Le Netgear EAX15 est un répéteur Wi-Fi complet qui ne souffre que de petits défauts. Il remplit bien son rôle principal, à savoir étendre la couverture Wi-Fi et améliorer les débits dans des zones qui reçoivent mal le signal. Pour un répéteur, son prix est un peu élevé, mais la compatibilité Wi-Fi 6 peut l'expliquer.

Les plus

  • Couverture et débits
  • Facilité de configuration
  • Option de Wi-Fi mesh
  • Port Ethernet Gigabit

Les moins

  • Une application qui gagnerait à s'enrichir
  • Pas de prise électrique femelle
  • Un peu cher
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
7
6
max6
Question peut-être stupide, si je ne veux pas gérer depuis une application mobile, est ce qu’il y a la possibilité de passer par le navigateur d’un des ordinateurs présents sur le réseau éventuellement en filaire puisqu’il a une prise RJ45?
Urleur
il y a la notice en FR, sur le net et oui c’est marqué. Concernant le produit c’est cher, j’ai actuellement le TplinkRE505X qui est moitié moins chers et fait le même travail. si c’est pour seulement un repeteur de zone blanche inutile de mettre beaucoup d’argent surtout si vous avez peu de surface au m2, par contre pour une maison par exemple, oui sa vaut le coup d’investir dans un réseau mesh, voir un routeur. La plupart des marques fonctionne sur le même principe, dans certain cas il faut recommencer la manip à cause du système propriétaire des box qui n’aiment pas la concurrence.
raymondp
Si le Tplink est moins cher, c’est sans doute qu’il est moins bien. Le Netgear n’a pas ces horribles antennes, ça coûte déjà plus cher. J’ai acheté le point d’accès wifi 6 Netgear WAX214, il est rapide, il a un signal puissant, l’aspect est qualitatif…<br /> C’est vrai qu’il n’est pas toujours nécessaire de mettre beaucoup d’argent dans un répéteur, mais il n’y a rien de plus agaçant qu’un répéteur qui répète pas bien le signal car trop faible ou pas rapide. Je n’ai jamais été déçu par Netgear, à l’inverse de certains répéteurs TP link.
popmpopm
kifkif Je n’ai jamais été déçu par tp link
notolik
A mon avis, les tests ont été fait en mode bridge et non en mode répéteur…<br /> En tout cas, j’ai jamais vu un répéteur/répéteur faire gagner du ping. Alors qu’un répéteur/bridge le peut très souvent.<br /> En même temps être en mode répéteur quand on peut être en mode bridge, c’est vraiment vouloir les emmerdes…<br /> On est souvent déçu d’un répéteur/répéteur wifi, mais tant que les techos de la Fnac (et autres…) continueront de les prescrire systématiquement…<br /> Et puis quelques fois, c’est quand même la meilleure des solutions.
raymondp
On est souvent déçu d’un répéteur/répéteur wifi, mais tant que les techos de la Fnac (et autres…) continueront de les prescrire systématiquement…<br /> +1, je n’ai plus un seul répéteur chez moi. Que des points d’accès «&nbsp;normaux&nbsp;».<br /> Au boulot, la boss a installé des google mesh («&nbsp;parce que chez elle ça marchait super bien&nbsp;»). Je suis pas emballé non plus. ça ne fait pas de miracle, parfois on n’a pas de signal ou très faible et on ne sait pas pourquoi.
notolik
Les mesh, c’est pour faire du roaming, c’est à dire permettre une continuité de service en se déplaçant (et donc en devant changer de point d’accès tout en gardant IP, et historique ARP, …)<br /> Même dans une grande maison je ne vois pas trop l’intérêt, une micro-coupure lors du changement d’antenne c’est pas la mort non plus. Surtout que beaucoup de choses fonctionnent avec un cache.<br /> Par contre en entreprise ou les exigences et les contraintes sont plus fortes, c’est utile.<br /> Exemple, un entrepôt immense ou l’informatique mobile (chariots élévateurs, préparateurs, approvionneurs,…) est prépondérante.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers tests

Test Apple TV 4K (2022) : la dernière box TV d'Apple frise la perfection
Test Fitbit Sense 2 : la montre connectée sport de Google rate le coche
Test de l'option Power de Shadow : nos impressions sur le PC dans le cloud sous stéroïdes
Test Sennheiser Ambeo Soundbar Plus + Ambeo Sub : une immersion sonore sacrément bien négociée
Test Withings Body Comp : la balance connectée qui prend soin de votre santé
Test Marshall Acton III : une mini enceinte de salon à la puissance surprenante
Test TCL 55C635 : un téléviseur abordable qui marque des points
Test Mate 50 Pro : Huawei peut-il encore se hisser parmi l'élite ?
Test Microsoft Surface Laptop 5 : élégant, plus puissant… mais indécrottable
Test Corsair EX100U : un minuscule SSD externe performant à emporter partout
Haut de page