Test Netgear Orbi 970 Mesh : le Wi-Fi 7 se met au réseau maillé de la plus belle des manières

Nerces
Spécialiste PC & Gaming
21 mai 2024 à 18h01
16
En noir, l'Orbi 970 a quelque chose de très classe © Netgear
En noir, l'Orbi 970 a quelque chose de très classe © Netgear

Quelques semaines après le test du remarquable RS700S – un routeur pur – Netgear nous fait parvenir le second produit Wi-Fi 7 de sa nouvelle gamme. En l’occurrence, il s’agit de faire migrer la famille « mesh » Orbi vers la nouvelle norme sans-fil. Orbi ou la promesse d’un Wi-Fi impeccable partout dans la maison… qui prend tout son sens grâce au Wi-Fi 7 ?

Netgear Orbi 970 (RBE973SB)
  • Tous les atouts du Wi-Fi 7
  • Débits très impressionnants
  • Couverture parfaite, modulaire
  • Quantité/variété des ports RJ45
  • Configuration à la portée de tous
  • Interface smartphone et/ou web
  • Le tarif, forcément
  • Netgear Armor via abonnement
  • Contrôle parental également
  • Pas d'USB ?!
Nous avons reçu le modèle trois bornes, coloris blanc © Nerces pour Clubic
Nous avons reçu le modèle trois bornes, coloris blanc © Nerces pour Clubic

Un, deux ou trois bornes au choix

Peut-être n’êtes-vous pas familier du terme mesh ou réseau maillé en français ? Dans le cas des produits Orbi de Netgear, mais aussi des concurrents comme le Deco de TP Link, il s’agit de proposer une infrastructure modulaire, polyvalente et simplissime. Cela passe par une borne principale laquelle n’est finalement pas si différente d’un routeur classique et par la possibilité de lui ajouter des bornes « satellites » en suivant un outil de configuration pas-à-pas.

Netgear Orbi 970_03 © Nerces
Netgear Orbi 970_04 © Nerces

Petit descriptif de mise en routeur et notez le QR Code sur la droite © Nerces pour Clubic

Pour ce test, Netgear n’a pas lésiné sur les moyens et nous a fait parvenir le kit trois bornes (un routeur + deux satellites), autant dire qu’il coûte un bras – ou un rein à vous de voir – mais gardez bien à l’esprit que le fonctionnement est strictement identique que vous preniez « notre » kit ou le modèle deux bornes (un routeur + un satellite). Sachez aussi que vous pouvez évoluer à votre rythme en achetant un ou plusieurs satellites séparément, selon vos besoins.

Le routeur peut aussi être acheté seul... pour beaucoup moins cher ! © Nerces pour Clubic
Le routeur peut aussi être acheté seul... pour beaucoup moins cher ! © Nerces pour Clubic

Esthétiquement, les modèles Orbi ont toujours eu un côté un peu moins agressif que les routeurs Nighthawk. Netgear cherche ici à les intégrer à tous les foyers et vise donc quelque chose de plus consensuel. Question de goût bien sûr, mais à Clubic, nous trouvons que c’est plutôt réussi : l’Orbi 970 prend la forme d’une « tour » de presque 30 centimètres de haut pour une base de 14,4 x 13,1 cm. L’appareil n’est donc pas très volumineux, mais c’est un « beau bibelot ». Notez que cela vaut pour chaque borne, bien sûr. De même, le poids est pour chacun des boîtiers de 1,79 kilogramme.

Netgear Orbi 970_06 © Nerces
Netgear Orbi 970_07 © Nerces

Les briques secteur sont petites, mais Netgear est avare en câbles RJ45 (1) © Nerces pour Clubic

Borne principale – routeur – ou satellite, l’esthétique est identique avec cette façade noire ou blanche (au choix) pratiquement uniforme avec simplement un petit liseré argenté. En revanche, au dos, les choses changent complètement : le routeur fait office de centrale de branchement et Netgear a eu la main lourde : 4 ports RJ45 2,5 GbE pour le réseau local, 1 port LAN RJ45 10 GbE et 1 port WAN RJ45 10 GbE… tout ce qu’il faut pour exploiter la meilleure connexion fibre. Un satellite « se contente » de 2 ports RJ45 2,5 GbE et d’1 port LAN RJ45 10 GbE. Pas mal.

Le nombre de ports RJ45 sur la borne routeur est stupéfiant... avec du 10 GbE ! © Netgear
Le nombre de ports RJ45 sur la borne routeur est stupéfiant... avec du 10 GbE ! © Netgear

Dans le carton de l’Orbi 970, Netgear a bien sûr placé trois briques d’alimentation afin de relier chacune des bornes au secteur. Il est aussi question d’un petit guide de démarrage – succinct – et d’un unique câble Ethernet. Il est certes certifié catégorie 7 et de deux mètres de long, mais Netgear aurait tout de même pu en fournir un pour chaque borne. Ce n’est toutefois pas là-dessus que nous jugerons un tel produit.

Difficile de faire plus simple à configurer

Si vous avez lu nos derniers articles sur le Nighthawk RS700S de Netgear ou le Deco BE85 de TP Link, vous savez combien les procédures d’installation ont été simplifiées. Malgré l’apparente complexité que peut revêtir un réseau maillé, Netgear fait ici un sans-faute. Il faut dire que l’utilisation des QR Code et des outils de configuration par smartphone a grandement simplifié les choses. Dans le cas présent, il suffit donc de disposer d’un lecteur de QR Code sur son téléphone.

Netgear Orbi 970_09 © Nerces
Netgear Orbi 970_10 © Nerces

QR Code présent sur le devant (décollable) et sous la borne routeur © Nerces pour Clubic

Le code en question est parfaitement mis en évidence sur la borne routeur et il suffit donc de le scanner pour se connecter au Wi-Fi. Ensuite, l’application Netgear détecte et configure le routeur sans qu’aucune manipulation humaine ne soit nécessaire. Bien sûr, il reste possible d’intervenir pour ajuster certains paramètres. Vous pouvez aussi choisir de tout réinitialiser afin de repartir sur des bases « saines », des fois que vous soyez un peu paranoïaques côté login/mot de passe… On ne l’est jamais assez !

Netgear Orbi 970_11 © Nerces
Netgear Orbi 970_12 © Nerces
Netgear Orbi 970_13 © Nerces

La création d'un compte Netgear est obligatoire © Nerces pour Clubic

Même les plus débutants des débutants devraient parvenir à l’écran d’accueil de l’application Orbi en l’espace de quelques secondes. Là, ils n’auront pas forcément envie de configurer grand-chose, mais toutes les options essentielles sont visibles d’un seul coup d'oeil : le nombre d’appareils connectés, les options de sécurité, des infos sur le débit Internet et les statistiques Wi-Fi principales. C’est de là que l’on peut vérifier et gérer le bon fonctionnement de notre réseau Orbi 970.

Smartphone ou interface Web : le grand jeu

Pour qui utilise déjà un produit Netgear, l’application Orbi n’aura guère de mystère. On retrouve très vite ses petits et il est intéressant de noter combien l’organisation des rubriques est bonne. D’abord, la traduction est excellente et à aucun moment on ne se retrouve devant des termes abscons ou des portions encore en anglais. Les néophytes n’auront, par exemple, aucune difficulté à voir qui est connecté sur leur réseau Wi-Fi (ou même filaire) et à – si besoin – bloquer tel ou tel appareil.

Netgear Orbi 970_14 © Nerces
Netgear Orbi 970_15 © Nerces
Netgear Orbi 970_16 © Nerces

Pratique et bien pensée, l'application smartphone est un modèle du genre © Nerces pour Clubic

En revanche, pour des restrictions plus complètes, il faudra passer à la caisse et c’est, comme à chaque test de routeur, un peu le problème. Netgear dispose effectivement d’un très bon logiciel de contrôle de parental, très complet, mais qui implique de prendre un abonnement à 7,99 euros par mois ou 69,99 euros sur un an après la période d’essai de 30 jours. Il en va d’ailleurs un peu de même pour les fonctions de protection. Netgear Armor est un bel outil, très complet et pour lequel des offres promotionnelles existent, mais le surcoût est réel.

Netgear Orbi 970_17 © Nerces
Netgear Orbi 970_18 © Nerces
Netgear Orbi 970_19 © Nerces

Un peu pénible de se dire qu'il faut un abonnement mensuel pour profiter à plein de Netgear Armor, mais même sans, les options de sécurité du routeur Orbi demeurent intéressantes © Nerces pour Clubic

Cela dit, reconnaissons que même sans ces deux outils, les options de l’Orbi 970 sont très complètes. Depuis le paramétrage de toutes les bandes Wi-Fi (2,4 et 5 GHz bien sûr, mais aussi les 6 GHz) avec ajustement des canaux utilisés jusqu’à la configuration des connexions filaires avec – cerise sur le gâteau – la possibilité de procéder à l’agrégation de lien, et ce, alors que Netgear livre déjà un routeur capable du 10 GbE sur un port LAN et du 2,5 GbE sur les quatre autres ports LAN. On peut difficilement en demander plus !

Netgear Orbi 970_20 © Nerces
Netgear Orbi 970_21 © Nerces
Netgear Orbi 970_22 © Nerces

L'installation d'un satellite supplémentaire est simplissime © Nerces pour Clubic

L’outil d’évaluation des performances livré par Netgear est sponsorisé par Speednet et vous servira surtout pour la connexion sans-fil : il n’y a guère de raison d’avoir des problèmes sur le filaire. Les débits sont excellents – nous y reviendrons –, mais nous regrettons juste qu’aucun outil ne vienne vraiment mesurer les écarts de performances entre les satellites pour aider les débutants à placer les différentes bornes du kit. Soulignons, par contre, que démarrer avec un simple routeur et ajouter plus tard un puis deux satellites ne pose aucun problème.

Netgear Orbi 970_23 © Nerces
Netgear Orbi 970_24 © Nerces
Netgear Orbi 970_25 © Nerces

Contrairement à la sécurité, sans l'option payante, le contrôle parental est réduit à sa plus simple expression. Dommage ! © Nerces pour Clubic

Un autre assistant nous guide tout au long de cette étape : clin d’œil amusant, nous avions placé le satellite à deux centimètres du routeur et il a fallu l’éloigner de quelques centimètres pour que la synchronisation se fasse. Un assistant est également là pour la création de profils (limités dans leurs options sans l’outil de contrôle parental) et de multiples réglages permettent d’ajuster un réseau Wi-Fi invité ou de mettre à jour le micrologiciel des bornes. Là encore, simplissime.

Netgear Orbi 970_26 © Nerces
Netgear Orbi 970_27 © Nerces
Netgear Orbi 970_28 © Nerces

L'interface Web pourrait être plus réactive, mais elle reste pratique et dispose de bien plus d'options que l'app smartphone : l'agrégation de liens notamment © Nerces pour Clubic

Les plus experts seront ravis d’apprendre que l’application smartphone (Android ou iOS) n’est pas un passage obligé et tout peut se faire depuis l’interface Web, depuis l’installation de base jusqu’aux réglages de toutes les options. C’est d’ailleurs sur cette interface – qui existe en version de base ou avancée – que nous eu le plus de confort pour gérer toutes les options et, par exemple, activer cette fameuse agrégation de liens.

L’Orbi à la maison : roaming et backhaul

Roaming et backhaul, deux mots bien barbares qui nous donnent l’occasion de revenir sur les atouts d’un produit comme l’Orbi 970 par rapport à un routeur « simple ». Nous l’avons dit, il est possible d’acheter l’Orbi 970 en version deux ou trois bornes et nous avons déjà clarifié la question de la borne « routeur » et de la – ou des – borne(s) satellite(s). C’est ce qui est la raison d’être un système mesh (ou maillé) et qui permet donc d’ajuster le réseau en fonction de votre habitation.

Orbi 970, le futur à la maison : voilà ce que suggère cette image © Netgear
Orbi 970, le futur à la maison : voilà ce que suggère cette image © Netgear

Netgear estime, qu'en version deux bornes, l'Orbi 970 couvre jusqu’à 600 m² tandis que le kit trois bornes va jusqu’à 900 m² ; chaque satellite encore supplémentaire venant augmenter de 300 m² la surface couverte. Difficile d’être aussi précis, car cela dépend beaucoup des angles de la maison, de la nature et l’épaisseur des murs. Une chose est certaine : la couverture est remarquable et le signal du routeur seul est capté dans une maison de 150 m² faite de quatre demi-étages.

Netgear Orbi 970_30 © Netgear
Netgear Orbi 970_31 © Netgear

Différents réseaux peuvent être créés et le backhaul est performant © Netgear

Dans le cas d‘un système maillé, les interactions entre le routeur – que l’on connecte à la box et qui redistribue le réseau – et les satellites sont importantes. Pour ce faire, Netgear compte sur un backhaul amélioré capable d’exploiter la bande de fréquence des 5 et des 6 GHz. Il s’agit d’une technologie quadribande brevetée par la marque et qui assure une liaison ultra-rapide entre le routeur et les différents satellites, l’objectif étant de garantir un Wi-Fi stable et performant.

Les antennes Wi-Fi sont intégrées à chaque borne : plus esthétique © Netgear
Les antennes Wi-Fi sont intégrées à chaque borne : plus esthétique © Netgear

De manière assez similaire, il est aussi très important que le roaming se fasse sans souci. Imaginez que vous vous baladiez dans la maison, connecté en Wi-Fi avec votre smartphone : monter un escalier vous éloigne d’une borne et vous rapproche d’une autre. À tout instant, l’Orbi 970 détermine quelle est la borne à utiliser pour vous offrir la meilleure connexion.

Des atouts du Wi-Fi 7

Le roaming n’a rien de vraiment nouveau et pour être honnête, la génération précédente de Netgear – mais aussi de concurrents comme TP Link – le faisait déjà très bien. En revanche, premier avantage de passer à un système Wi-Fi 7, la technologie quadribande dont nous venons de parler. Rappelons que le Wi-Fi 7 se repose sur les normes précédentes et, bien sûr, pour de nombreux « petits » appareils, on se contente de la bande des 2,4 GHz.

Netgear Orbi 970_33 © Netgear
Netgear Orbi 970_34 © Netgear

De manière schématique, mais très parlante : la taille des « autoroutes » Wi-Fi 5/6/7 comparées les unes aux autres. Les bandes de fréquences aussi. © Netgear

En revanche, en intégrant la bande des 6 GHz – comme le Wi-Fi 6E – nous profitons déjà d’un gain notable en stabilité et en débits. Mieux, en déployant cette bande des 6 GHz, le réseau Wi-Fi se décongestionne presque mécaniquement : bien sûr, il faut disposer d’appareils capables de se connecter en 6 GHz, mais ces derniers ne monopolisent alors plus les canaux de la bande des 5 GHz, libérant de la « place » pour d’autres appareils.

Netgear Orbi 970_35 © Netgear
Netgear Orbi 970_36 © Netgear

Le Wi-Fi 7 utilise à la fois les 5 et 6 GHz tout en autorisant bien plus d'appareils connectés en même temps : même si à la maison on atteint difficilement la limite du Wi-Fi 6E © Netgear

Grâce au MLO (multi-link operation), la solution Orbi 970 est par ailleurs capable d’exploiter les différentes bandes de fréquence de manière simultanée et totalement transparente pour les usagers. De plus, si vous vous dites que le Wi-Fi 7 est inutile, car même votre smartphone dernier ne l’est pas encore, sachez que le Wi-Fi 6E peut déjà se connecter en 6 GHz et, pas le point le moins important, les bornes de l’Orbi 970 communiquent entre elles en Wi-Fi 7, justement pour gagner en efficacité.

Netgear Orbi 970_37 © Netgear
Netgear Orbi 970_38 © Netgear

Différence de dessin du réseau Wi-Fi : daisy chain à gauche, en étoile à droite © Netgear

Enfin, car nous ne pouvons pas détailler tous les éléments liés au Wi-Fi 7 et à l’Orbi 970, ce dernier profite d’une configuration – automatique donc – qui s'adapte à la répartition des bornes dans votre domicile. Ainsi, on peut imaginer une liaison daisy chain ou en étoile, par exemple. Dans le second cas, chaque satellite se connecte au routeur, point central du réseau. Le daisy chain en revanche permet à un satellite de se connecter à un autre qui lui-même est connecté au routeur. Pratique.

Ça donne quoi en pratique ce mesh Wi-Fi 7 ?

Côté fonctionnalités, Netgear coche pour ainsi dire toutes les cases, mais un produit comme l’Orbi 970 se doit de justifier le tarif auquel il est proposé. Pour ce faire, nous pouvons évidemment compter sur le Wi-Fi 7, mais il n’est pas évident de mettre en lumière ses atouts « performances » sur notre petite installation domestique. Nous l’avons logiquement comparé au mesh Deco BE85 de TP Link et au routeur « simple » RS700S de Netgear.

Le Xiaomi 13 Ultra prêté par la marque © Nicolas Lafarge-Debeaupuis pour Clubic
Le Xiaomi 13 Ultra prêté par la marque © Nicolas Lafarge-Debeaupuis pour Clubic

Notez que pour ce dossier, et notamment les mesures, nous avons pu compter sur un prêt en plus de notre propre matériel. Xiaomi nous a très aimablement fait parvenir un Xiaomi 13 Ultra et nous remercions donc bien chaleureusement la marque pour ce prêt.

Les débits Internet

Vous le savez, nous n’avons pas une connexion fibrée de grande qualité – merci le carré rouge ! – et il nous est donc difficile d’obtenir ici des résultats enthousiasmants.

Malgré notre piètre connexion fibre, l'Orbi 970 s'en sort bien © Nerces pour Clubic
Malgré notre piètre connexion fibre, l'Orbi 970 s'en sort bien © Nerces pour Clubic

Plus gênant encore, les débits sont au moment du test particulièrement bas. Les 558,08 Mbps relevés par Speedtest n’ont donc rien de révoltant : l’Orbi 970 n’est pas en cause.

Les débits locaux

Pour ce second test, nous utilisons le petit outil OpenSpeedTestServer, lequel permet d’ouvrir un serveur et de s’y connecter en Wi-Fi. Là, le passage du Wi-Fi 6 au Wi-Fi 7 a nettement fait progresser les débits, mais il convient aussi de signaler d’importants progrès dans les logiciels et les pilotes.

Netgear Orbi 970_39 © Nerces
Netgear Orbi 970_40 © Nerces
Netgear Orbi 970_41 © Nerces

À gauche, l'Orbi 970 enterre ses concurrents (Deco BE85 et Nighthawk RS700S), mais – hélas – notre matériel a changé entre les mesures © Nerces pour Clubic

Non seulement le Deco X90 et son Wi-Fi 6 sont largement distancés, mais l’Orbi 970 distance aussi les deux précédents routeurs Wi-Fi 7 que nous avons pu voir passer à Clubic. Attention, les tests du Netgear RS700S et du TP Link BE85 n’ont pas été refaits pour cet article : sans doute se comporteraient-ils bien mieux aujourd’hui.

Reste qu’à plus de 2000 Mbps relevés en download et, carrément, plus de 2200 Mbps en upload, les performances locales de l’Orbi 970 sont stupéfiantes. C’est bien à ce niveau que nous l’attendions et nous ne sommes pas le moins du monde déçus.

La puissance du signal

L’outil d’analyse Wi-Fi permet de vérifier l’intensité du signal en fonction de la bande de fréquences retenue et des canaux sélectionnés. Sur les 2,4 GHz, pas vraiment de conclusion à tirer si ce n’est qu’une maison en zone pavillonnaire est saturée de réseaux divers.

Netgear Orbi 970_42 © Nerces
Netgear Orbi 970_43 © Nerces
Netgear Orbi 970_44 © Nerces

Sur les 2,4, 5 ou 6 GHz, l'Orbi 970 délivre un signal puissant © Nerces pour Clubic

En revanche, sur les bandes des 5 GHz et des 6 GHz, la puissance du signal envoyé par l’Orbi 970 est excellente. À distance équivalente, elle semble un peu supérieure à celle du RS700S de Netgear comme du BE85 de TP Link. Sans surprise, les appareils de génération précédente (WiFi 6/6E comme les Orbi 960 ou Deco X90) sont un peu décrochés.

Les débits sur la distance

Pour ce quatrième test, nous avons mesuré les débits maximums obtenus en éloignant notre client. Il était d’abord placé à 5 mètres, puis à 15 m et, enfin, à plus ou moins 25 m, sachant que le serveur reste à proximité immédiate du routeur.

Débits en WiFi 6, 6E ou 7 selon la technologie de chaque routeur © Nerces pour Clubic
Débits en WiFi 6, 6E ou 7 selon la technologie de chaque routeur © Nerces pour Clubic

Pour que la comparaison soit plus juste, il aurait fallu pouvoir refaire les mesures avec les dernières versions de micrologiciels. Hélas, ce n’était pas possible. Notons d’emblée les excellentes performances de l’Orbi 970 sur des distances jusqu’à 15 mètres : il l’emporte haut la main.

Sur les plus longues distances, on perçoit une petite chute, mais ça ne devrait pas être un problème un l’usage : un kit comme l’Orbi 970 dispose d’un à deux satellites justement pour éviter d’avoir de telles distances à couvrir.

Netgear Orbi 970, l'avis de Clubic

9

À la pointe de la technique et doté de fonctionnalités avancées, l’Orbi 970 est un kit routeur Wi-Fi maillé de très haute volée. Netgear confirme ici toute sa maîtrise en la matière. Peut-être encore un peu plus impressionnant que le Nighthawk RS700S grâce à la complexité induite par le mesh, l’Orbi 970 est aussi à même de répondre à davantage de scénarios.

Notre modèle doté d’une borne routeur et de deux bornes satellites est ainsi en mesure de couvrir même les plus grandes et les plus biscornues des maisons. Bien sûr, le kit avec un seul satellite conviendra à la majorité des domiciles : il fonctionne de manière identique et propose donc les services « top niveau » de notre modèle, pour un prix 700 euros plus faible. Il est même possible, dans un premier temps, d’opter pour le routeur seul pour réduire encore la facture.

Facture, voilà évidemment le gros point noir de l’Orbi 970. Netgear est encore un peu plus cher que TP Link et son produit concurrent – le BE85 – mais le Wi-Fi 7 se paie de toute façon au prix fort. Remarquez, la sortie de l’Orbi 970 a un autre avantage : faire baisser l’Orbi 960, certes « seulement » Wi-Fi 6E, mais déjà remarquable de puissance et de fonctionnalités.

Les plus

  • Tous les atouts du Wi-Fi 7
  • Débits très impressionnants
  • Couverture parfaite, modulaire
  • Quantité/variété des ports RJ45
  • Configuration à la portée de tous
  • Interface smartphone et/ou web

Les moins

  • Le tarif, forcément
  • Netgear Armor via abonnement
  • Contrôle parental également
  • Pas d'USB ?!
Amazon 2399,94€ Voir l'offre
Amazon 2399,94€ Voir l'offre

Fiche technique Netgear Orbi 970 (RBE973SB)

Résumé

Norme ethernet
1/2.5/5/10 Gbps (MultiGigabit)
Norme Wi-Fi
Wi-Fi 7
Cryptage Wi-Fi
Cryptage WPA/WPA3
Authentification WPS
Oui
Débit théorique annoncé
27 Gbps

Réseau

Ethernet
Oui
Norme ethernet
1/2.5/5/10 Gbps (MultiGigabit)
Norme Wi-Fi
Wi-Fi 7
Cryptage Wi-Fi
Cryptage WPA/WPA3
Wi-Fi Maillé
Oui
MU-MIMO
Oui
Bluetooth
Non
Authentification WPS
Oui
Bandes de fréquence
Tri-band
Compatible IPv6
Oui
Débit théorique annoncé
27 Gbps

Connectiques

Lecteur carte mémoire
Non
Antennes
Interne(s)
Branchements antennes externes
Non

Fonctionnalités

Contrôle parental
Oui
Interface web avec le routeur
Oui
Application Mobile
Oui

Caractéristiques physiques

Écran
Non
Longueur
144mm
Largeur
131mm
Hauteur
294mm
Poids
1 790g

Nerces

Spécialiste PC & Gaming

Spécialiste PC & Gaming

Tombé dans le jeu vidéo à une époque où il fallait une belle imagination pour voir ici un match de foot, là un combat de tanks dans ces quelques barres représentées à l'écran, j'ai suivi toutes les év...

Lire d'autres articles

Tombé dans le jeu vidéo à une époque où il fallait une belle imagination pour voir ici un match de foot, là un combat de tanks dans ces quelques barres représentées à l'écran, j'ai suivi toutes les évolutions depuis quarante ans. Fidèle du PC, mais adepte de tous les genres, je n'ai du mal qu'avec les JRPG. Sinon, de la stratégie tour par tour la plus aride au FPS le plus spectaculaire en passant par les simulations sportives ou les jeux musicaux, je me fais à tout... avec une préférence pour la gestion et les jeux combinant plusieurs styles. Mon panthéon du jeu vidéo se composerait de trois séries : Elite, Civilization et Max Payne.

Lire d'autres articles
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés ainsi que les marchands mis en avant sont susceptibles d'évoluer afin de toujours vous proposer le meilleur prix sur le produit concerné. 
Lire la charte de confiance
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news
Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires (16)

Cleindori
J’ai pas tout à fait la même interface que toi avec mon « vieux » réseau mesh, comment se fesse ? mon soft Android est en 2.36.0.3694…
ludovic_mottier
vu le prix, je garde ma freebox ultra avec des debits 10% superieur
BlBird67
Non mais c’est quoi ces prix délirants. C’est du matériel pro, pas pour particulier à ce niveau! Qui a besoin de couvrir 900m² et 200 appareils???
Nerces
Tu parles de l’appli Android ? Bizarre…
Nerces
900m² c’est la box triple. L’idée est aussi de présenter le modèle routeur simple ou routeur + satellite.<br /> Pour le prix, ça c’est certain qu’on nous fait débourser énormément pour la nouvelle technologie, mais comme dit en conclusion, ça aura au moins le mérite de faire baisser les gammes précédentes.
marcqenbaroeul
Franchement prix délirant, je préfère de loin les UNIFI de chez UBIQUITI, moins onéreux et surtout présence de port POE, sans parler de la partie logicielle au top avec l’intégration qui va bien avec tout l’écosystème UNIFI… Le tarif ORBI est déconnecté<br /> Merci pour ce test.
Sabrewolf
Je comprends pas, ils ont eu peur de la concurrence ? Pourquoi ne pas demander 12900eur… piece évidement !!! Même pour un usage pro, c’est complètement délirant, Netgear qui se prends pour CISCO. Depuis la monté des prix de consommation, les marques tente de voir jusqu’où ils peuvent aller. Je continuerai à juger les prix en me disant est-ce que ca vaut ce que ça m’apporte et dans ce cas présent, 2000x non.
paulposition
Superbe article, détaillé et précis, comme toujours
Augusto
Ouaip ! Du coup je vais peut-être faire une MAJ de mon mesh pour passer sur du orbi 6 ^^ il va devenir rapidement accessible !<br /> Merci pour le test !
sebastien.lefuel
Vu le prix j’espère bien que ce truc fasse au moins ce qu’on lui demande…maintenant y’a plus qu’a trouver les pigeons pour acheter a ce tarif là !
sylvebarbe78
Le Wifi pour milliardaires
drissoun
C’est quoi l’outil d’analyse Wi-Fi utilisé dans ce test (celui montrant les plages de fréquence pour tous les SSID ? Une application Orbi, ou un app gratuite qu’on peut trouver sur le playstore (mon secret espoir)?<br /> Merci au premier qui me répondra.
Cleindori
ouaip
userresu
Il est clair que d’avoir une couverture Wifi performante pour l’intégralité d’une grande maison requiert ce genre d’équipement (une box + des répéteurs n’est pas la meilleure des solutions, loin de là) mais, vache, le prix !! O_O
userresu
ça ressemble à l’application «&nbsp;WiFi Analyser (open-source)&nbsp;», éditée par VREM Software Development ; dispo sur le Play Store
Couscous78150
Merci, tu m’as fait ma journée
drissoun
C’est bien ça. Merci userresu
ludovic_mottier
Capture d'écran 2024-05-23 1740191228×227 18 KB<br /> je pose ca la, on est loin des debit de l’orbi quand meme
Voir tous les messages sur le forum
Haut de page

Les derniers tests

Périphériques réseaux : tous les derniers tests