La 10e génération de processeurs Intel va peut-être devoir attendre juin

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
10 mars 2020 à 14h50
0
Core i5-Intel.jpg
© Alexandru-Bogdan Ghita / Unsplash

La chose n'est plus un secret pour personne, l'industrie de la tech, comme tant d'autres secteurs actuellement, souffre du coronavirus et de son impact, notamment sur les chaînes de production chinoises. On apprend aujourd'hui que cet effet secondaire du virus pourrait forcer Intel à retarder le lancement de sa prochaine gamme de processeurs de bureau.

Nous en parlions un peu plus tôt aujourd'hui, des photos du futur Core i5-10400 sont apparues récemment sur la toile. Ces dernières étaient accompagnées d'un document semblant émaner d'Intel, et faisant mention d'une date de fin d'embargo qui resterait encore à être déterminée.


Vers un lancement fin juin ?

La diapositive en fuite affiche en effet la mention « Presse News Embargo : 13 avril - 26 juin 2020 », laissant entendre que le lancement des nouveaux processeurs d'Intel pourrait intervenir fin juin, voire même début juillet. La première des deux dates mentionnées fait en revanche écho au créneau de lancement en avril ou mai, jusqu'à présent pressenti pour la nouvelle gamme de CPU desktop des bleus.

6AuYHi4XoAQyCqb7.jpg
Ici le Core i5-10400

En l'état, et comme l'indique Tom's Hardware, Intel pourrait toutefois choisir de dévoiler les grandes lignes de son nouveau line-up desktop en ce fameux 13 avril, puis d'introduire sa gamme Comet Lake-S dans le détail entre cette date et le 26 juin, avec un embargo qui resterait alors à déterminer entre ces deux cases du calendrier.


Intel inquiet que ses partenaires ne suivent pas

Pour Intel, tout l'enjeu est surtout de parvenir à synchroniser au mieux le lancement de ces nouveaux processeurs de bureau avec l'arrivée sur le marché de cartes mères compatibles, proposées par ses partenaires. Et c'est là qu'il y a un hic : ces derniers sont pour l'instant (et potentiellement pour les mois à venir) en proie à un ralentissement d'ampleur de leur production suite à la situation sanitaire en Chine.

Commercialiser de nouveaux processeurs, mais avec des cartes mères insuffisamment nombreuses pour porter leurs ventes, reviendrait à un lancement gâché - ou a minima risqué - pour Intel. La firme pourrait donc vouloir jouer la montre...

Source : Tom's hardware
6
7
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
Une usine de production de cellule de batteries pour véhicules électriques bientôt en France ?
Découvrez la 2CV R-Fit 100% électrique, conçue en rétrofit
TikTok et maintenant WeChat : les USA veulent
Horizon Zero Dawn : le portage PC critiqué pour ses nombreux bugs
Xiaomi Mi 10 Ultra : une édition anniversaire qui veut
Des experts en sécurité inquiets à l'approche de la présentation du premier prototype Neuralink d'Elon Musk
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
Clean Network, le projet des États-Unis pour préparer leur avenir technologique sans les Chinois
Delage dévoile un hypercar hybride à 2,3 millions de dollars
scroll top