La 10e génération de processeurs Intel va peut-être devoir attendre juin

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
10 mars 2020 à 14h50
0
Core i5-Intel.jpg
© Alexandru-Bogdan Ghita / Unsplash

La chose n'est plus un secret pour personne, l'industrie de la tech, comme tant d'autres secteurs actuellement, souffre du coronavirus et de son impact, notamment sur les chaînes de production chinoises. On apprend aujourd'hui que cet effet secondaire du virus pourrait forcer Intel à retarder le lancement de sa prochaine gamme de processeurs de bureau.

Nous en parlions un peu plus tôt aujourd'hui, des photos du futur Core i5-10400 sont apparues récemment sur la toile. Ces dernières étaient accompagnées d'un document semblant émaner d'Intel, et faisant mention d'une date de fin d'embargo qui resterait encore à être déterminée.


Vers un lancement fin juin ?

La diapositive en fuite affiche en effet la mention « Presse News Embargo : 13 avril - 26 juin 2020 », laissant entendre que le lancement des nouveaux processeurs d'Intel pourrait intervenir fin juin, voire même début juillet. La première des deux dates mentionnées fait en revanche écho au créneau de lancement en avril ou mai, jusqu'à présent pressenti pour la nouvelle gamme de CPU desktop des bleus.

6AuYHi4XoAQyCqb7.jpg
Ici le Core i5-10400

En l'état, et comme l'indique Tom's Hardware, Intel pourrait toutefois choisir de dévoiler les grandes lignes de son nouveau line-up desktop en ce fameux 13 avril, puis d'introduire sa gamme Comet Lake-S dans le détail entre cette date et le 26 juin, avec un embargo qui resterait alors à déterminer entre ces deux cases du calendrier.


Intel inquiet que ses partenaires ne suivent pas

Pour Intel, tout l'enjeu est surtout de parvenir à synchroniser au mieux le lancement de ces nouveaux processeurs de bureau avec l'arrivée sur le marché de cartes mères compatibles, proposées par ses partenaires. Et c'est là qu'il y a un hic : ces derniers sont pour l'instant (et potentiellement pour les mois à venir) en proie à un ralentissement d'ampleur de leur production suite à la situation sanitaire en Chine.

Commercialiser de nouveaux processeurs, mais avec des cartes mères insuffisamment nombreuses pour porter leurs ventes, reviendrait à un lancement gâché - ou a minima risqué - pour Intel. La firme pourrait donc vouloir jouer la montre...

Source : Tom's hardware
6
7
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Coronavirus : Bill Gates va faire construire des usines pour fabriquer les 7 vaccins les plus prometteurs
Une association pointe du doigt Amazon, qui livre toujours des produits hors hygiène et alimentaire
Comment fonctionne la nouvelle attestation de déplacement sur smartphone ?
Coronavirus : comment l'Iran et l'Espagne gèrent la crise d'un point de vue technologique
Blue Origin pousse ses employés à développer une fusée touristique malgré le coronavirus
Disney+ : pas de 4K ni d'Ultra-HD au lancement pour le concurrent de Netflix
Et de trois ! Un nouveau prototype de Starship détruit lors d'un test de réservoir
Quatre ans après leur sortie, les Samsung Galaxy S7 ne seront plus mis à jour
COVID-19 : Lamborghini aussi se met à produire du matériel médical
Audi : pas de version 100 % électrique pour la berline premium A8
scroll top