La gamme Intel "Comet Lake" de 10ème génération détaillée

Nathan Le Gohlisse Contributeur
11 juillet 2019 à 20h15
0
Intel HQ

Pour lutter contre AMD et ses rutilants processeurs Ryzen de troisième génération, Intel doit pour l'heure se contenter d'une solution à court terme. La firme s'apprête donc à lever le voile sur ses processeurs de 10ème génération "Comet Lake", ultime mouture d'un design Skylake plus que jamais en bout de course.

Dernière ligne droite pour Intel avant la généralisation (tant espérée) de son procédé de gravure en 10 nm, l'annonce de sa 10ème génération de processeurs de bureau sera l'occasion de quelques nouveautés attendues. Pour regonfler ses gammes, Intel miserait sur la multiplication des cores et le retour de l'hyper-threading sur les Core i5 et i7. C'est en tout cas ce que laisse à penser la fuite d'ampleur, dont est aujourd'hui victime le lineup desktop d'Intel pour 2019.

Les prochains Core i3 profiteraient donc de 4 cores / 8 threads, les Core i5 de 6 cores / 12 threads, les Core i7 de 8 cores / 16 threads et les Core i9 de 10 cores / 20 threads, au diable l'avarice. Pour l'occasion, la gravure en 14 nm d'Intel gagnerait aussi en raffinement et décrocherait au passage un nouveau "+" (14 nm+++). A la clé, des fréquences en hausse. A noter que l'ensemble de ces processeurs passeraient sur le nouveau socket LGA 1159 et ne seraient pas rétro-compatibles avec l'actuel LGA 1151.

TechPowerUp précise enfin que le contrôleur PCH semble désormais être intégré directement sur ces nouveaux CPUs, au lieu d'être ajouté au chipset de la carte mère.

Intel-Lineup.jpg

Face à un AMD survolté, Intel s'organise


Dans le détail, le nouveau lineup d'Intel s'articulerait autour d'une quinzaine de nouvelles références. En voici la liste, les spécifiés et les prix. Rappelons cependant qu'en attente d'une confirmation officielle, l'ensemble de ces spécifications est bien sûr à prendre avec du recul.

  • Le Core i9-10900KF embarquerait 10 cores et 20 threads pour des fréquences comprises entre 4,60 GHz et 5,20 GHz. On y trouverait un total de 20 Mo de cache L3, le support natif de la DDR4-3200 et un TDP fixé à 105 Watts. Les plus attentifs auront noté l'ajout d'un "F" en suffixe sur le nouveau fleuron grand public d'Intel. Chez Intel, cette lettre désigne traditionnellement les processeurs dépourvus d'iGPU et il semble que ce soit le cas pour le Core i9-10900KF, mais aussi pour ces petits frères. Le Core i9-10900KF serait annoncé à 499 dollars.

  • Le Core i9-10900F suit de près le 10900KF, avec à nouveau 10 cores et 20 threads. Cette fois, les fréquences sont fixes (pas d'overclocking possible). Elles seraient calées à 4,40 GHz de base et 5,20 GHz en boost pour un TDP de 95 Watts. Son prix est dévoilé à 449 dollars sur le document en fuite.

  • Le Core i9-10800F, arrive en queue de peloton avec des fréquences variant entre 4,20 GHz et 5 GHz. Le TDP se limiterait ici à seulement 65 Watts pour un tarif recommandé de 409 dollars.

  • Le Core i7-10700K (basé sur die que le Core i9-9900K actuel, mais gravé en 14 nm+++) est pour sa part overclockable. Il proposerait par défaut des fréquences comprises entre 4,80 et 5,10 GHz, pour 8 cores et 16 threads (comme évoqué plus haut). Le TDP serait à 95 Watts sur cette puce, qui embarquerait en outre 16 Mo de cache L3 et un iGPU Intel UHD 730 Graphics. Son prix est indiqué à 389 dollars.

  • Le Core i7-10700 reprend les mêmes caractéristiques, mais sans possibilité d'overclocking. On y trouverait des fréquences comprises entre 4,60 et 4,90 GHz. Le TDP serait lui aussi raboté pour passer à 65 Watts. Le prix du Core i7-10700 est pourrait être calé à 339 dollars.

  • Le Core i5-10600K s'approche du Core i7-8700K en termes de conception. Il proposerait 6 cores / 12 threads, des fréquences comprises entre 4,70 et 4,90 GHz et 12 Mo de cache L3 pour un TDP de 95 Watts. La encore, l'iGPU Intel UHD 730 Graphics serait de la partie, au même titre que le support de la DDR4-3200. Nous sommes ici positionnés à 269 dollars.

  • Viennent ensuite les Core i5-10600 (4,60 / 4,80 GHz), Core i5-10500 (4,40 / 4,50 GHz) et Core i5-10400 (4,20 / 4,40 GHz). Sans surprise, aucun d'entre eux ne permet l'overclocking. Ils seraient respectivement proposés à 229, 199 et 179 dollars.

  • Core i3-10350K arriverait sur le marché au même prix que le Core i5-10400, soit à 179 dollars. Contrairement à son homologue il offre l'overclocking, mais seulement sur ses 4 cores / 8 threads. Sur cette puce, Intel proposerait 9 Mo de cahce L3 et des fréquences comprises entre 4,60 et 4,80 GHz, pour un TDP fixé à 91 Watts.

  • Comme pour les Core i5, Intel prévoit visiblement de lancer une bordée de Core i3 aux performances moindres. Nous hériterions ainsi des Core i3-10320 (4,50 / 4,70 GHz et 9 Mo de cache L3), Core i3-10300 (4,30 / 4,50 GHz et 9 Mo de cache L3) et du Core i3-10100, le petit dernier de la portée (4,20 / 4,40 GHz, mais cette fois 7 Mo de cache L3 seulement et 65 Watts de TDP). Question prix, ces trois Core i3 seraient attendus à 159, 149 et 129 dollars respectivement.

Intel-CPU-Specs.jpg

Date(s) de lancement non précisée(s), mais pressenties pour bientôt


Pour l'heure aucun créneau de sortie n'est précisé pour ces nouveaux processeurs de bureau, mais il y a fort à parier que leur entrée sur le marché ne saurait tarder. La concurrence (féroce cette année) d'AMD risque en effet de forcer la main à Intel pour lancer ces puces dans les meilleurs délais.

Pour rappel, les premiers processeurs de bureau "Ice Lake", gravés avec le nouveau procédé 10 nm d'Intel ne sont pas attendus avant 2020.

Source : TechPowerUp / WCCFTech
Modifié le 11/07/2019 à 23h17
19 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
scroll top