IDF 2015 : Thunderbolt 3 passe au connecteur USB Type-C et complique tout

21 août 2015 à 17h50
0
L'avènement du connecteur USB Type-C dont nous vous parlions il y a déjà un an promettait de tout simplifier. Plus de connecteur A, B, mini, micro. A la place un seul et unique connecteur compact, universel et fonctionnant dans tous les sens en USB 2.0, 3.0 ou 3.1. Oui mais voilà, c'était sans compter sur le Thunderbolt 3.

Le Thunderbolt c'est cette norme un temps quasi-exclusive à Apple mais développée par Intel. Dans ses premières implémentations, Thunderbolt offrait des débits supérieurs à l'USB 3.0 et permettait déjà de véhiculer une grande variété de signaux et notamment des flux vidéos puisque la norme repose pour partie sur le DisplayPort. Elle en empruntait d'ailleurs jusqu'alors la connectique.

40 Gb/s de débit et support USB



Avec Thunderbolt 3, les débits progressent : la norme autorise ainsi un débit maximal de 40 Gb/s contre 20 Gb/s pour le Thunderbolt 2. Et le Thunderbolt 3 s'appuie sur le protocole DisplayPort 1.2 ce qui permettra notamment de connecter deux écrans 4K à 60 Hz sur un système en plus par exemple d'une solution de stockage externe.

0226000008144774-photo-intel-idf-15-thunderbolt-3-1.jpg


Ce n'est pas tout puisque le Thunderbolt 3 autorise dorénavant l'USB sur un connecteur Type-C : ainsi un câble ThunderBolt 3 pourra donc servir à connecter au système des périphériques Thunderbolt mais aussi USB ! Et ici le Thunderbolt 3 supporte l'USB 3.1.

Interlude USB : l'USB 3.0 devient 3.1



Un mot au passage sur le terme USB 3.1 et ce qu'il désigne exactement. Dans une récente volte-face, l'USB IF a renommé l'USB 3.0 en USB 3.1. Aussi existe-t'il dorénavant deux types d'USB 3.1 : l'USB 3.1 Gen1 qui n'est ni plus ni moins que l'USB 3.0 conventionnel renommé et l'USB 3.1 Gen2 qui lui seul profite du débit à 10 Gb/s. Les mauvaises langues diront que ce changement d'appellation trouve sa source dans la nécessité marketing de certains fabricants (NDLR : qui a dit Intel ?) d'annoncer un support USB 3.1... qu'ils n'ont pas.

Un seul connecteur pour les gouverner tous



Tout ceci vient quelque peu compliquer l'universalité voulue du connecteur Type-C puisque celui-ci sera utilisé par deux normes distinctes. N'allez d'ailleurs pas croire qu'un câble USB Type-C permette l'utilisation d'un périphérique Thunderbolt : non. Les câbles Thunderbolt, s'ils ont un connecteur Type-C, disposent d'une puce d'identification : impossible donc d'établir un lien Thunderbolt sans la validation de la puce.

0226000008144776-photo-intel-idf-15-thunderbolt-3-2.jpg


Trois câbles différents pour un seul et même Thunderbolt 3



Notez au passage qu'il existe trois types de câbles Thunderbolt : le câble passif de base avec une longueur maximale de 2 mètres, le câble actif et le câble optique. Seuls les câbles actifs et optique offriront le débit de 40 Gb/s tandis que le câble passif offrira un débit de 20 Gb/s selon le Thunderbotl 3.

0226000008144786-photo-intel-idf-15-cables-thunderbolt.jpg


A ces considérations, s'ajoute la problématique du Power Delivery c'est à dire la possibilité de charger un périphérique par Thunderbolt. Par défaut, la norme exige de fournir 15 Watts par port Type-C avec un support optionnel de 100 Watts.

Des développements autour de Thunderbolt 3



L'IDF était l'occasion d'apercevoir des solutions externes Thunderbolt. Outre le classique hub qui se connecte au PC en Thunderbolt et propose une connectique DisplayPort, des ports USB 3.1/Thunderbolt à connectique Type-C, des ports USB classique et un port RJ45 embarqué, on pouvait voir un hub accompagnant un portable MSI et doté d'un circuit graphique mobile AMD Radeon embarqué. Une solution pour carte graphique externe pleine taille était également montrée, ici avec une Radeon R9 270.

0000012C08144782-photo-intel-idf-15-hub-thunderbolt.jpg
0000012C08144784-photo-intel-idf-15-cg-thunderbolt.jpg


Thunderbolt 3 complique tout



Tous ces développements autour du Thunderbolt 3 semblent bien curieux : la norme Thunderbolt n'a pour l'heure pas réussie à percer et semble pour beaucoup une technologie exclusive Apple. L'arrivée d'Alpine Ridge, la nouvelle puce qui supporte le Thunderbolt est donc l'occasion de mélanger Thunderbolt et USB Type-C. On pouvait d'ailleurs voir à l'IDF les toutes premières cartes mères Gigabyte utilisant Alpine Ridge.

01F4000008144780-photo-intel-idf-15-carte-m-re-gigabyte-alpine-ridge.jpg

Carte mère Gigabyte avec contrôleur Alpine Ridge


Les promoteurs de Thunderbolt ont beau jeu de vanter son universalité. Ils proclament en effet qu'en choisissant un système Thunderbolt 3 on a le meilleur des mondes : la connectivité vers les périphériques Thunderbolt et USB 3.1. Oui mais voilà quand l'USB 3.1 et le connecteur Type-C sont des standards ouverts, ThunderBolt est un standard fermé et coûteux dont seul Intel pourra développer le contrôleur. Et la confusion générée par le mélange des genres entre USB 3.1, connecteur de Type-C et Thunderbolt 3 n'est pas souhaitable pour l'utilisateur final. Du reste on attend toujours de voir dans le commerce les premiers câbles et périphériques ThunderBolt optique que l'on nous promet depuis des années.

Pour plus d'actualités IDF 2015, voir aussi :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top