MediaTek : du 64 bits low cost et du rechargement sans fil multistandard

28 février 2014 à 18h24
0
MediaTek, le petit concepteur taïwanais qui monte, a lui aussi profité du Mobile World Congress pour annoncer une nouvelle puce. Fidèle à ses racines, il cible le marché des smartphones offrant un bon rapport prix/prestation.

MediaTek MT6732

Pour ce faire, le nouveau MediaTek MT6732 associe plusieurs architectures d'entrée de gamme mais de nouvelle génération. La puce abrite pour commencer un CPU reposant sur l'architecture 64 bits ARMv8, avec quatre cœurs ARM Cortex-A53 cadencés à 1,5 GHz. L'A53 est pour rappel au 64 bits ce que l'A7 est au 32 bits. Elle abrite en outre un GPU ARM Mali-T760, prenant en charge le décodage du nouveau codec HEVC, mais en Full HD au maximum. L'ISP s'accommode quant à lui d'un capteur d'un maximum de 13 millions de pixels.

En terme de connectivité enfin, la puce intègre le LTE catégorie 4 (4G à 150 Mb/s), le Wi-Fi double bande (vraisemblablement 802.11n, à défaut de précision), et le Bluetooth Smart ou Bluetooth Low Energy (Bluetooth 4.0), mais pas le Bluetooth 4.1.

MediaTek produit actuellement les premiers échantillons du MT6732. Les premiers terminaux l'adoptant sont attendus pour la fin de l'année 2014 ou le début de l'année 2015.

0190000007201066-photo-puce-mediatek.jpg

MediaTek MT3188

Dans un tout autre registre, MediaTek prépare également une puce qui prend en charge la plupart des solutions d'alimentation électrique sans fil. Les principaux « standards » fonctionnant par induction ou par résonance sont pris en charge. À commencer par le plus répandu, le Qi du Wireless Power Consortium, mais aussi le PMA de la Power Matters Alliance, ainsi que le Rezence de l'Alliance for Wireless Power (A4WP).

Certains terminaux pourraient ainsi se recharger indifféremment sur une base ou sur une autre, ce qui augmenterait les chances de pouvoir utiliser la base de quelqu'un d'autre... en attendant qu'un véritable standard ne soit enfin établi.

Aller plus loin

Romain Heuillard

C'est vers l'âge de 12 ans, lorsque j'ai reçu mon premier ordinateur (un Pentium 100), que j'ai décidé d'abandonner ma prometteuse carrière de constructeur de Lego pour me consacrer pleinement à ma no...

Lire d'autres articles

C'est vers l'âge de 12 ans, lorsque j'ai reçu mon premier ordinateur (un Pentium 100), que j'ai décidé d'abandonner ma prometteuse carrière de constructeur de Lego pour me consacrer pleinement à ma nouvelle passion pour l'informatique. Depuis je me suis aussi passionné pour l'imagerie en général et pour la photo en particulier, mais je reste fan de sujets aussi obscurs que les procédés de fabrication de composants électroniques ou les microarchitectures de processeurs, que l'infiniment grand et l'infiniment petit. Je suis enfin foncièrement anti-DRM et pro-standards ouverts.

Lire d'autres articles
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires

Haut de page