Corée du Nord : comptes Twitter et Flickr ainsi que différents sites piratés

Plusieurs sites et comptes de réseau sociaux liés au régime nord-coréen font l'objet d'attaques jeudi, effectuées au nom du courant Anonymous.

Des pirates revendiquant leur appartenance à la mouvance Anonymous ont pris le contrôle, jeudi, des comptes Twitter et Flickr de l'agence de propagande Uriminzokkiri, qui incarne l'une des principales facettes de la communication du régime nord-coréen sur le Web. Le compte Twitter @uriminzok a par ailleurs été utilisé pour annoncer la conduite d'attaques sur plusieurs des sites servant de vitrine en ligne à Pyongyang comme ryomyong.com, uriminzokkiri.com ou ournation-school.com.

0168000005887236-photo-comptes-twitter-flickr-uriminzokkiri-pirat-s.jpg

L'un des auteurs présumé de l'attaque a publié, via Pastebin, un message interpellant en des termes peu amènes Kim Jong-un et le gouvernement américain. Le premier se voit qualifié de victime du « syndrome de la petite bite », tandis que les membres du second sont appelés à ne pas créer les bases d'une nouvelle crise des missiles de Cuba.

« Nous avons quelques gars sur place qui ont réussi à introduire le vrai Internet dans le pays, en utilisant une chaîne de répéteurs WiFi longue distance faisant appel à des fréquences propriétaires », affirment les auteurs du message. Ils promettent que dès que cette porte d'entrée ouvrira sur le réseau interne à la Corée du Nord (une sorte d'Intranet contrôlé par le gouvernement), ils y injecteront « chatons et porno » au nom de la liberté d'expression.

0168000005887238-photo-comptes-twitter-flickr-uriminzokkiri-pirat-s.jpg

Les mêmes se disent à l'origine des attaques fomentées en début de semaine contre la base de données du site uriminzokkiri.com, hébergé en Chine, laquelle aurait permis de voler quelque 15 000 identifiants.

À l'heure où nous publions ces lignes, les différents sites nord-coréens visés sont inaccessibles, et les comptes utilisés par Uriminzokkiri sur les réseaux sociaux affichent toujours les messages attestant une prise de contrôle par un tiers.

Cette attaque intervient alors que la Corée du Nord multiplie depuis quelques jours les déclarations belliqueuses adressées à la Corée du Sud ainsi qu'aux Etats-Unis. L'état-major général de l'armée nord-coréen s'est dit prêt, mercredi, à recourir à l'arme nucléaire en cas de menaces exercé à son encontre par le gouvernement américain.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Avis Coinhouse (2021) : une plateforme crypto sécurisante mais encore trop lacunaire
Les messageries décentralisées, de vraies alternatives à WhatsApp ?
LiveWire sera la marque officielle des motos électriques Harley-Davidson
Sans faute ! La Chine réussit à poser le petit rover Zhurong à la surface de Mars
Test JBL Live 660NC : un milieu de gamme simple et robuste, pour titiller les autres grandes marques
Test du POCO F3 : l'étoffe des très grands, à petit prix
Escale à Yokohama : la douce torpeur d'après la fin du monde
Idée cadeau fête de mères : le top des promos high tech à petit prix !
Comment trouver un rendez-vous de vaccination contre la COVID-19 ce week-end ?
Processeurs : notre comparatif 2021 des meilleurs modèles de CPU
Haut de page