Jack Ma : l'homme qui valait à lui seul 2,5% du PIB de la Chine

Par
Le 12 avril 2016
 0
Son nom est quasiment inconnu en occident. Pourtant, Jack Ma est un entrepreneur incontournable. En l'espace de quelques années, sa société a connu un essor fulgurant. Il est désormais le PDG du groupe Alibaba, le leader chinois du commerce en ligne.

Avec ses cinq entreprises de sites de commerce en ligne, la capitalisation boursière des actifs que détient Jack Ma représente 2,5% du PIB de la Chine. L'homme d'affaires décrit par certains comme "petit, maigrichon et timide" fascine les Chinois, mais également l'ensemble des professionnels du numérique. Parti de rien, son parcours est aussi surprenant qu'atypique.

Jack Ma commence ses études à l'institut de l'enseignement de Hangzhou, sa ville d'origine. Il en ressort diplômé en 1988 et commence à enseigner l'anglais. Quelques années auparavant, alors qu'il était au collège, une professeur de géographie explique à ses élèves combien il est important pour les Chinois de maîtriser une langue aussi incontournable que l'anglais. En sortant de l'école, le jeune collégien casse sa modeste tirelire pour investir dans une radio. Et c'est en écoutant les ondes anglophones qu'il apprend la langue.

0258000008297402-photo-jack-ma.jpg


Très vite, ses talents de pédagogue font leurs preuves. Jack Ma enseigne un « crazy english », dialogue qui permet à certains chinois d'appréhender la langue de manière plus ludique. Ses camarades de fac se mettent à lui réclamer des cours particuliers. Le professeur anime ses enseignements à la manière d'un théâtre, un art qui a façonné son enfance.

Une personnalité atypique


Jack Ma est né le 10 septembre 1964 de parents professionnels de ping tan, un art alliant le chant et le théâtre et accompagné d'instruments à cordes. Dès son jeune âge, il a le goût du spectacle. Il aime se raconter des histoires de héros qu'il tire des lectures dans lesquelles il s'évade depuis tout petit.

L'enfance de Jack Ma n'a pour autant pas été paisible. Sa famille est poursuivie à cause des positions politiques de l'un des aînés. Le grand-père de Jack Ma était en effet proche des Kuomintang, le parti nationaliste chinois. Malgré ce climat lourd dans sa ville natale, il s'entoure d'une solide équipe d'amis. L'homme affirme déjà une force de persuasion et de courage qui serviront plus tard son ascension professionnelle.

0258000008371104-photo-jack-ma.jpg


Le début de la réussite


En 1995, finalement devenu traducteur, Jack Ma accompagne une délégation chinoise aux Etats-Unis. Il y découvre Internet. À Seattle, il prend également la mesure des ordinateurs et l'usage du Web. Passionné par cette nouvelle technologie, il décide alors de lancer son premier site d'annonces et dépose le nom « China Pages ». Mais en 1995, personne encore en Chine ne connait le réseau informatique, et l'État chinois semble un obstacle au projet de l'entrepreneur. Le mot « Internet » est même prohibé dans la presse chinoise.

Même s'il parvient à convaincre les institutions du Net de collaborer avec lui, plusieurs acteurs internationaux font de l'ombre à l'ambitieux provincial. "A Pékin, j'étais une grenouille provinciale au fond d'un puits, je ne voyais qu'un tout petit bout du ciel. Après cet échec, je suis retourné à Hangzhou et là j'ai pu embrasser la totalité du ciel", a-t-il raconté. C'est à ce moment-là qu'il songe à lancer son prochain projet qui lui vaudra de devenir le Bill Gates de l'Asie.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top