Stéphane Richard : un dirigeant proche du "pouvoir"

Marc Paller
07 avril 2016 à 10h15
0
Multimillionnaire, ex-PDG de grandes entreprises, Stéphane Richard est un entrepreneur aux multiples facettes. Après avoir longtemps occupé la casquette du directeur de cabinet, l'homme d'affaires de 54 ans s'est imposé à la tête d'Orange.

Natif de Bordeaux, Stéphane Richard a passé la majorité de son enfance en Gironde avant de rejoindre Marseille, sa ville d'adoption. Très jeune, l'homme a déjà un projet ambitieux en tête lorsqu'il se lance dans des études de commerce à HEC.

Fraîchement diplômé, il rejoint l'École Nationale d'Administration d'où il sort cinquième de la promotion Fernand Braudel. L'ENA réserve en général ses meilleurs recrues aux Finances publiques. Stéphane Richard ne dérogera pas à cette règle. Sa réussite va lui permettre de pousser la porte de l'Inspection des finances en 1987. Sa carrière débute ainsi sous la direction de Christine Lagarde. En 1991, l'homme étoffe son réseau lorsqu'il vient à occuper le poste de conseiller technique au sein du cabinet du ministre délégué à l'Industrie et au Commerce extérieur, Dominique Strauss-Kahn.

0226000008307342-photo-orange-stephane-richard.jpg

Un an plus tard, Stéphane Richard quitte la fonction publique pour s'occuper du pôle immobilier de la Compagnie générale des Eaux (CGE), renommée Nexity en 2000. A cette époque, Jean-Marie Messier, à la tête du groupe, l'a choisi pour réaliser une acquisition destinée au pôle immobilier. Très remarqué au sein de la direction, il participe à de nombreux projets d'investissements au sein de l'entreprise. Après avoir contribué au redressement de la société immobilière dont il finira par devenir actionnaire et président, Stéphane Richard rejoint la branche transport de Veolia en 2003.

Un directeur de cabinet dans l'âme

En octobre 2006, le ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy lui fera une déclaration d'amitié en le décorant, place Beauvau, de la Légion d'honneur. Quelques mois plus tard, en mai 2007, Jean-Louis Borloo, ministre de l'Économie, lui propose de devenir son directeur de cabinet. Quinze ans après, l'inspecteur des finances retrouve Bercy et décroche un salaire de 11 000 euros par mois. A Bercy, il use de son expérience pour la mettre au service du ministère. Il affiche alors ses propres convictions économiques, profondément libérales.

Un mois seulement après ces déménagements ministériels, Christine Lagarde remplace Jean-Louis Borloo à Bercy. Stéphane Richard demeure quant à lui à son poste. La ministre se retrouve avec un directeur de cabinet qui a le contact direct avec l'Elysée. Une proximité avec le chef de l'État qui lui sera reprochée par certaines personnes du milieu politique. Il participe toutefois à de nombreuses réunions en compagnie de François Pérol, le secrétaire général adjoint de l'Élysée.


L'homme d'affaires sera même aux premières loges de la crise financière de 2009 en participant à la création d'un plan de sauvetage des banques et à la mise en place du Fonds stratégique d'investissement. Ce fin connaisseur du monde de l'entreprise n'a toutefois pas pour ambition de rester dans le privé. « Il a rejoint le service public parce qu'il avait l'opportunité de faire des réformes », avait confié un de ses proches à la presse.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
OVNI : l'US Navy avoue (enfin) avoir filmé des objets aériens non identifiés
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
iPhone 11 / 11 Pro : les premiers tests sont en ligne, 2019 est-il un bon cru ?
Le TGI de Paris invalide la clause de non-revente de jeux dématérialisés de Steam
Avec sa Model S, Tesla aurait battu le record de la Porsche Taycan sur le circuit de Nürburgring
Analogue présente un DAC audio/vidéo pour brancher vos vieilles consoles sur une TV moderne

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top