Le FBI a piraté l'iPhone de San Bernadino

29 mars 2016 à 09h35
0
Comme il l'avait laissé entendre en début de semaine dernière en demandant la suspension du procès dans lequel il était engagé contre Apple, le FBI est bel et bien parvenu à pirater l'iPhone de Syed Farook, l'un des auteurs de la tuerie de San Bernardino.

Alors que Apple et le FBI étaient engagés dans une procédure judiciaire pour savoir si oui ou non la société de Tim Cook devait donner au FBI un moyen de passer outre le chiffrement de ses iPhone, le Bureau avait subitement fait interrompre les débats en arguant qu'il n'avait plus besoin d'Apple (voir : Finalement le FBI estime pouvoir hacker l'iPhone sans l'aide d'Apple).

Aujourd'hui, on apprend que le FBI a décidé d'annuler la demande d'injonction concernant la firme à la pomme, et pour cause : la police fédérale américaine est parvenue à hacker l'iPhone 5c de Syed Farook. Le FBI précise pour cela qu'il a reçu l'aide d'un tiers, sans pour autant dévoiler son identité.

0190000008138188-photo-fbi.jpg

Apple, de son côté, avait demandé à être informé de la faille utilisée pour le piratage de cet iPhone. Le sera-t-il ? Quoi qu'il en soit, ce défaut de sécurité évite à la justice américaine de trancher à propos de l'épineuse question qui lui était posée.

Pour autant, elle ne peut être complètement ignorée, car Apple corrigera sans doute la faille en cause. Si le hack du FBI repousse l'échéance, il faudra tout de même trouver une réponse a minima judiciaire à la question qui a animé les débats ces dernières semaines.

La réponse d'Apple

La marque a rapidement réagi à cette annonce, via un communiqué dans lequel elle maintient sa position, tout en se disant prête à discuter de la façon dont le respect de la vie privée individuelle et la sécurité collective doivent s'accommoder l'un de l'autre.

Depuis le départ, nous avons rejeté la demande émanant du FBI selon laquelle Apple devrait installer une porte dérobée dans l'iPhone parce que nous pensons que c'était une erreur et que cela établirait un précédent dangereux. Suite au désistement du gouvernement, aucun des deux n'a eu lieu. Cette affaire n'aurait jamais dû être lancée.

Nous continuerons à aider les forces de l'ordre dans leurs investigations comme nous l'avons toujours fait, et nous continuerons à renforcer la sécurité de nos produits tandis que les menaces et les attaques sur nos données se révèlent toujours plus fréquentes et plus sophistiquées.

Apple croit fermement qu'aux Etats-Unis et dans le reste du monde, les gens méritent la protection des données, la sécurité et le respect de la vie privée. Sacrifier l'un d'entre eux ne fait qu'exposer les gens et les pays à un risque plus important.

Cette affaire soulève des problèmes qui méritent une conversation au niveau national à propos de nos libertés civiles, notre sécurité collective et la vie privée. Apple reste déterminé à participer à cette discussion
.

Sur le même sujet :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
Radars tronçons : le ministère de l'Intérieur mis en demeure par la CNIL
La Banque de France va tester une monnaie numérique nationale en 2020
Certains MacBook Pro récents s'éteignent
Depuis la démocratisation des smartphones les gens ont plus d'accident dus à leur téléphone #SansDec
Cyberharcèlement, usurpation d'identité : une Française vivant aux USA condamnée à de la prison
Grève du 5 décembre : les meilleures applications mobiles pour contourner les perturbations
L'arrivée du « premier contraceptif masculin » en 2020 ?

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top