Dell accepte de payer $100 millions pour arrêter les poursuites de la SEC

01 juin 2018 à 15h36
0
00C8000001933366-photo-logo-dell.jpg
Dell a accepté de payer 100 millions de dollars pour mettre fin aux poursuites pour fraude comptable de la Security and Exchange Commission (SEC). La SEC l'accuse d'avoir masqué des informations aux investisseurs, et d'avoir utilisé des pratiques comptables frauduleuses, pour donner l'impression fausse que l'entreprise avait atteint les attentes de Wall Street sur ses gains.

En parallèle, le PDG Michael Dell a accepté de payer 4 millions de dollars pour retirer les poursuites liées à son rôle dans cette fraude. Le mois dernier, l'entreprise a provisionné 100 millions de dollars sur ses bénéfices du premier trimestre pour l'éventuel réglement, et a précisé que Michael Dell était en discussions pour un réglement distinct.

La SEC a également porté des accusations de violation sur la législation liée aux divulgations d'informations contre l'ancien PDG Kevin Rollins, et l'ancien directeur financier James Schneider, et a attaqué ce dernier, ainsi que deux autres dirigeants régionaux pour les problèmes de comptabilité. Comme Michael Dell, Rollins a accepté de régler 4 millions de dollars pour l'abandon des poursuites, et Schneider paiera 3 millions. Les deux autres managers auraient également accepté un règlement à l'amiable, pour une somme non dévoilée.

« Dell a manipulé sa comptabilité sur une période étendue, pour projeter des résultats financiers que l'entreprise aurait aimé atteindre, mais en avait été incapable, » explique un communiqué de Christopher Conte, directeur associé de la SEC. « Dell a seulement été capable de combler les attentes de Wall Street durant cette période en détournant les règles. Les résultats financiers que les entreprises doivent communiquer aux investisseurs doivent refléter la réalité. »

La SEC avait lancé son enquête en 2005, et l'an dernier, Dell avait annoncé que l'entreprise avait mis sur pied une enquête interne sur ses pratiques comptables et de reporting financier. En 2007, le groupe avait admis avoir manipulé les résultats financiers entre 2003 et 2006, et avait considéré que le revenu sur cette période devait être réduit de 50 à 150 millions de dollars, pour un chiffre initialement communiqué de 12 milliards de dollars.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Internet Explorer chute en Europe au profit de Chrome
Un code pour l'Amérique !
Nouvelle alerte sur la pénurie d'IPv4
iPhone 4 : une App pour les étuis gratuits et remboursement
Une bêta pour BlackBerry Desktop 6.0
France.fr : des hébergeurs privés proposent leur aide
Microsoft et ARM renforcent leur collaboration
Nokia vend toujours plus mais ses bénéfices chutent
Le Sénat veut la gratuité pour le déverrouillage des mobiles
Windows 7 et Office dopent les résultats de Microsoft
Haut de page