Des pirates publient 4 blockbusters inédits de Sony sur Internet

01 décembre 2014 à 14h59
0
Après avoir menacé Sony Pictures, des pirates ont publié 4 films sur Internet, dont la sortie était prévue au mois de décembre. Le studio de cinéma enquêterait sur la Corée du Nord afin de déterminer si elle est à l'origine de l'attaque informatique.

00C8000001458532-photo-logo-sony.jpg
Et si Sony Pictures avait été piraté par la Corée du Nord, vexée par la comédie « L'Interview qui tue » ? Cette hypothèse serait actuellement étudiée par le studio et ses consultants en sécurité informatique, rapporte le site Re/code.

Selon des sources « proches de l'affaire », les équipes en charge de l'enquête sur le piratage de Sony Pictures en début de semaine dernière se penchent sur l'éventualité d'une attaque menée depuis la Chine, pour le compte de la Corée du Nord. Pour le moment, les experts n'ont pas tranché.

L'attaque coïncide avec l'arrivée prochaine au cinéma du film « L'Interview qui tue ». Une comédie dans laquelle les acteurs Seth Rogen et James Franco incarnent des journalistes ayant obtenu une interview du dictateur nord-coréen Kim Jong-un, et sont ensuite embauchés par la CIA pour mettre fin à ses jours. Le pitch du film n'a évidemment pas plu au régime, qui a menacé les Etats-Unis et les deux acteurs de « représailles impitoyables » dans un communiqué publié à la fin du mois de novembre. D'où les soupçons à son encontre.

Annie, Mr. Turner, et Still Alice aux mains des pirates

Lundi 24 novembre, un groupe de pirates baptisé « Guardians of Peace » (GOP) s'est introduit dans les systèmes informatiques de Sony Pictures. Ces derniers ont mis la main sur diverses données confidentielles, et certains films du studio. Ils ont également bloqué tous les ordinateurs de l'entreprise, et menacé de publier les données si le studio ne leur obéissait pas, sans toutefois préciser leurs réclamations.

Ce week end, comme nous vous l'évoquions ce matin, GOP a mis ses menaces à exécution en publiant sur Internet 4 films inédits produits par Sony Pictures. Il s'agit de Annie, Mr. Turner, Still Alice, et To Write Love on Her Arms, tous supposés sortir dans les cinémas américains au cours du mois de décembre. Le film de guerre Fury, actuellement en salles, a également été mis à disposition des internautes.

Comme l'écrit Rue 89, les pirates ont également mis la main sur le passeport d'Angélina Jolie, un contrat de nudité de Sharon Stone (probablement pour le film Mort ou Vif), des budgets prévisionnels, des mots de passe, des références à Hadopi, et même des séries téléchargées illégalement par les employés de Sony Pictures.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top