D'autres jeux sont retirés de GeForce Now (et on commence à comprendre pourquoi...)

Stéphane Ficca
Spécialiste hardware & gaming
03 mars 2020 à 15h49
100
Nvidia GeForce Now

Après un lancement en fanfare il y a quelques semaines, GeForce Now perd petit à petit de son attrait, et ses jeux...

En effet, après les départs de deux éditeurs très influents, c'est aujourd'hui Hinterland Games qui a décidé de se retirer du service de Cloud gaming... Et on comprend de mieux en mieux pourquoi.

NVIDIA aurait oublié certaines règles élémentaires...

Il y a un petit mois à peine, NVIDIA ouvrait les vannes de son service GeForce NOW, pour le plus grand plaisir des joueurs. Toutefois, rapidement, Activision-Blizzard se retirait de la plateforme, suivi de près par un autre éditeur très apprécié (et productif) : Bethesda.

GEFORCE NOW

Si NVIDIA a évidemment déploré le départ de ces deux éditeurs, l'entreprise est restée assez discrète quant aux raisons de ces retraits, espérant pouvoir trouver un nouvel accord à l'avenir.

Aujourd'hui, c'est donc au tour du développeur Hinterland Games de retirer un jeu de la plateforme GeForce Now, à savoir The Long Dark. Raphael van Lierop, le directeur du jeu, a lui-même annoncé la nouvelle sur Twitter, en expliquant assez clairement d'où provenait le souci, semblable, à priori, à celui ayant poussé Blizzard à retirer ces jeux de la plateforme.


La faute de NVIDIA

« Désolé pour ceux qui sont déçus de ne plus pouvoir jouer à The Long Dark sur GeForce Now. NVIDIA ne nous a pas demandé la permission de mettre le jeu sur la plateforme, nous leur avons donc demandé de le retirer. Veuillez adresser vos plaintes à NVIDIA, pas à nous. Les développeurs devraient pouvoir contrôler où leurs jeux sont proposés », explique ainsi Raphael van Lierop.



Il semblerait donc que NVIDIA ait proposé certains jeux sur sa plateforme, sans même demander le consentement des développeurs...

Reste à savoir maintenant si NVIDIA parviendra à regagner la confiance des éditeurs comme Activision-Blizzard et Bethesda (mais aussi Capcom, Square-Enix et d'autres qui sont absents de la plateforme), ou si le groupe américain va payer le fait d'avoir oublié certaines règles élémentaires en ce qui concerne la négociation...

Source : TomsHardware
Modifié le 03/03/2020 à 16h02
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
100
44
pinkfloyd
Ils y perdent quoi les dev a par de la visibilité ? Les jeux devant être acheté sur des stores déjà existant je ne comprend vraiment pas…<br /> Bientot j’aurais le droit de jouer a un jeu avec une souris XX mais pas YY ?
Kriz4liD
Si j’ai bien compris , avec Geforce Now , tu te connect à la plateforme , tu y met tes accès Steam ou Epic , puis tu joues aux jeux de tes bibliothèques, que tu as bien évidement acheté …<br /> c’est comme si moi , j’achete un espace dédié dans le cloud (genre OVH par exemple) que j’y installe Steam et que j’y joue depuis un telephone par exemple , c’est juste une version simplifié qui est proposé par nvidia.<br /> en quoi Nvidia à tord du coup ? ils executent juste TES jeux dans le cloud, ce n’est absolument pas comme stadia, ce sont tes jeux apres tout , c’est déroutant …
wedgantilles
Pour le coup ce sont les éditeurs et développeurs qui se plantent. Il ne fournisse qu’une machine et laisse l’utilisateur choisir ses jeux dans ses librairies de jeux.<br /> Là c’est juste le coup de vouloir plus de sous de la part de tous ces éditeurs.<br /> La seule différence avec un PC virtuel comme Shadow c’est que l’ont a pas accès à toute la machine et que totu est probablement préconfiguré pour les gros softs. Et surtout que les données doivent être en cache poru les gros jeux histoire d’accéder dans délai à n’importe quel soft.
Side_a9
Il doit bien y avoir une histoire d’argent, genre pourquoi Nvidia pourrais se faire de la tune « grâce » à d’autre société ou bien un truc du genre.<br /> Si tu crées un produit et que une autre société se fait de l’argent dessus sans ton consentement, ça doit la foutre un peu mal je pense, non?<br /> Mais bon on devrait attendre la réponse officiel du Cameleon pour être fixé.
sifujedi
Si j ai bien compris, t achètes un jeu et il ne t appartient pas.Après ils pleurent car les gens pirates …
soaf78
T’as entendu parler de propriété intellectuelle et de droit d’auteur…<br /> Si demain tu écris un livre, tu as le droit de ne pas vouloir le distribuer à la Fnac par exemple…
Johan_b1
Non mais… GeForceNOW est en BETA depuis… Minimum 1 an,<br /> GENRE, les éditeurs ne savaient pas depuis le temps???<br /> C’est juste que maintenant… C’est payant, donc ils voient par là un manque à gagner.<br /> Qui ne l’est pas, car c’est juste une plateforme qui te permet de te connecter à d’autres services où tu as déjà payé le jeux…
dredre
J’ai pas mal testé Geforce Now surtout depuis que j’ai la nouvelle Shield (j’ai même eu les débuts de la beta). J’ai quand même pas mal de peine à comprendre les éditeurs. Surtout que Geforce Now m’a même fait acheter un jeu sur Steam pour lequel ma config devenait un peu limite et qui me motivait bien pour mieux tester la plate forme. Ce jeu a finalement été retiré, du coup il me reste a y jouer avec une qualité moindre de graphisme sur mon pc actuel ou attendre ma nouvelle config.<br /> Tout ça pour dire qu’au final avec ce test raté, j’ai peut-être bien définitivement perdu mon intérêt.<br /> A l’occasion il faudra que je test si les jeux « offerts » sur geforce Now avec la Shield ne sont disponible que par session de 1h. Ce serait le comble…
dredre
Plus vieux… Je l’avais déjà en janvier 2018
inconnu_de_passage
Tu es à côté de la plaque.<br /> ll y aurait effectivement de bonne raisons de s’indigner si la Fnac se mets à vendre ton livre sans que tu leur en donne l’autorisation.<br /> Mais là, c’est plutôt l’auteur du livre qui estime que tu peux lire le livre que quand tu es chez toi, assis dans ton canapé. Interdit de prendre le livre dans un sac pour le lire dans le train par exemple.
inconnu_de_passage
Si on prends ta réflexion et qu’on l’applique à d’autres choses ça donne ça par exemple :<br /> Sony vends des lecteurs de disques Blu-Ray pour regarder des films sur ta télé, dont il se fait de la tune grâce aux producteurs de films, donc ils devraient filer de la thune à tous les producteurs de films pour chaque film qui est stocké en Blu-Ray.<br /> Même réflexion avec les lecteurs de CD dans les voitures : est-ce que Renault donne de l’argent à Renaud parce qu’ont peut écouter ses chansons en voiture ?<br /> Nvidia se fait pas de la tune en vendant un accès aux jeux, il se fait de la tune en vendant un accès au matériel qui peut faire tourner les jeux.
MisterGTO
Aucun rapport
jibi049
« et on commence à comprendre pourquoi… »<br /> C’est dommage de mettre un titre pareil. Parce que peu importe ce que Nvidia a fait, ça reste incompréhensible…
kelsett
Sauf qu’NVIDIA ne distribue rien, c’est sur Steam que tu achètes le jeu… NVIDIA n’est pas la Fnac mais juste le support sur lequel tu lis le livre que tu as déjà acheté…
arthur6703
« Il semblerait donc que NVIDIA ait proposé certains jeux sur sa plateforme, sans même demander le consentement des développeurs… »<br /> FAUX !! Vous ne savez visiblement pas de quoi vous parlez pour écrire ce genre de chose.<br /> NVIDIA propose un accès aux différentes plateformes : Steam, Epic game, battle.net (jusqu’à il y a peu) etc… Ils ne proposent en aucun cas un accès à un jeu en particulier, contrairement au Geforcenow qui était initialement sur Shield.<br /> Donc NVIDIA ne va pas contacter tous les développeurs indépendants (ou non) présents sur Steam pour savoir si oui ou non ils peuvent lancer leurs jeux depuis Steam sur GeForce Now.<br /> Et jusqu’à présent quand on achetait un jeu Steam c’était pour pouvoir y jouer sur tous les supports compatible Steam, que ce soit pc portable, fixe, shadow , steam link etc<br /> C’est une aberration de ne pas dénoncer le comportement de ce studio qui prive les éventuels joueurs ayant acheté le jeu de pouvoir y jouer sur le support de leur choix.
arthur6703
Ton exemple est faux. Là le jeu est déjà vendu. C’est plutôt comme si tu interdisais à une personne ayant déjà acheté ton livre de le lire dans un avion par exemple
backsec
Je pense effectivement qu’il s’agit de l’explication.<br /> Leurs créations génèrent de l’argent lors de la vente. Et lors de cette vente, il faut payer le distributeur choisi (exemple : Steam via un certain pourcentage de la vente) qui donne sa part aux créateurs.<br /> Mais là Nvidia crée un vecteur supplémentaire qui génère un revenu sur la diffusion du jeu.<br /> Peu importe les arguments sur la visibilité du jeu. Il s’agit peut-être avant tout d’un coup pour faire plier Nvidia à une certaine politique tarifaire.<br /> PS : C’est une supposition
AKA45B
arthur6703:<br /> Ton exemple est faux. Là le jeu est déjà vendu. C’est plutôt comme si tu interdisais à une personne ayant déjà acheté ton livre de le lire dans un avion par exemple <br /> Ça n’a strictement rien a voir.<br /> Dans l’avion Air France ne te demande pas de payer pour avoir le droit de lire ton livre.
backsec
Ton exemple est mauvais car ton livre acheté est utilisé directement par l’acheteur en tant que produit fini, peut-importe le lieu d’utilisation, et tu ne débourses plus rien et tu utilises bien ce produit final.<br /> Pour le cas Nvidia, tu achètes un jeu à Steam que tu pourrais utiliser sur ton PC. Mais au lieu de celà tu paies autre chose pour accéder à ton achat via un autre biais.<br /> Pour l’exemple du livre, c’est comme si tu payais un service qui filme et te diffuse le livre que tu as acheté pour que tu puisses le voir sur ton écran. Il y a donc une duplication (je ne parle pas de ebook car là ce serait un produit considéré comme différent ou une version différente).<br /> Il y a une chose à ne pas oublier. Un développeur crée un jeu mais a besoin d’un distributeur, le leader étant Steam. L’acheteur achète donc à Steam (exemple : 10 euros) qui donne un pourcentage prédéfini aux développeurs (exemple : 10 %). Mais en passant par Nvidia, l’utilisateur paie pour GeforceNow pour qu’il accède à Steam et joue ainsi un distributeur de distributeur de jeux. Il a donc un revenu supplémentaire généré PAR le jeu via Steam dont les développeurs sont privés.<br /> Pourquoi penses-tu que ces créateurs ne se sont pas manifestés quand Geforce Now étant en Béta gratuite depuis plus d’un an ? Parce que justement aucun revenu supplémentaire n’était généré, donc le pourcentage de rémunération était respecté. Je pense que c’est ça qui fait réagir ces créateurs.<br /> Cela ne correspond peut-être pas aux conditions de distribution définies, les créateurs seraient alors dans leur bon droit ? Mais en tant que joueurs cela doit être frustrant…<br /> PS : C’est une supposition
Naek
Sauf que cet argument ne tient pas.<br /> Car si on part de ton principe, il faudrait que toutes les marques d’ordinateurs, notamment « gamer » (Asus, msi, etc) paies les éditeurs car ils utilisent leurs arguments ne puissance de jeu pour faire venir les clients.<br /> Et on peut aller loin en parlant des différents périphériques souris, clavier, manettes, joystick,…<br /> Non, c’est juste des éditeurs / devs qui du jour au lendemain ont vu leur jeux sur une nouvelle « platforme » et ne comprenant rien se sont dit « hey mais ils m’ont pas payer ! ».<br /> En gros des gens qui n’ont aucune considération pour les joueurs.
Zartaf
Nvidia propose tout simplement un pc dématérialisé, est ce que Acer ou hp doivent payer les éditeurs de jeu pour qu’on puisse installer leur jeu dessus, non donc aucune raison de demander leur accord.
Slaker03
Faut que je demande au cybercafé à côté de chez moi si ils payent une redevence aux éditeur…<br /> Pareil l’autre fois mon pc est tombé hs, mon cousin m’a loué un des siens pour 10euros le mois, j’espère qu’il a payé Blizzard parce que j’ai joué à Diablo, je voudrais pas qu’il soit boycotter et ne puisse plus y jouer…<br /> D’ailleurs grâce au service de mon FAI et EDF je peux aller sur les différentes plate-forme, faudrait les prévenir.
backsec
Attention, tu confonds le support et le distributeur. Le fabriquant de PC ne joue aucun rôle que celui de vendre un PC.<br /> Le dév crée un jeu qui tourne dessus mais a besoin d’un distributeur (comme Steam) pour vendre son jeu.<br /> Par analogie avec l’exemple du livre, le PC serait le papier.
backsec
Pas de PC dématérialisé (cloud computing comme Shadow) à proprement parler mais plutôt du cloud gaming (comme PS Now ou xCloud).<br /> EDIT : en y repensant, même si on est pas dans du cloud computing avec Geforce Now, on est pas dans un cloud gaming classique en ce sens où Geforce Now diffuse concrètement en live une plateforme tieres (Steam) et non ses « propres jeux ». C’est un peu un système hybride car il faut bien un support pour lancer Steam (finalement un cloud computing limité à une unique fonction).
Blues_Blanche
Je pense que les arguments des éditeurs sont faux et qu’en fait ils voudraient être rémunéré pour leur présence sur Geforce Now. Il y a aussi probablement certains éditeurs qui ont peur d’une passerelle possible entre achat d’un jeu sur un support (ex PC) et utilisation sur une autre plateforme (ex Android ou iOS). A la façon dont le marché est organisé actuellement ils pourraient vendre 2 jeux.<br /> C’est aussi pour ça je pense qu’Apple a retiré Shadow de son store.
AKA45B
Et c’est bien normal car nVidia génère des revenus uniquement grâce a leurs œuvres. Sans les.oeuvres des éditeurs GeForce Now ce n’est strictement rien et ne générerait aucun revenu.
jaceneliot
Ri-di-cule. Nvidia Now c’est comme un PC. C’est comme si Lenovo vend un PC et qu’ils doivent demander à EA si la personne qui utilise le PC peut lancer ses jeux. Ils y perdent rien les devs, à part des ventes. Quels abrutis. Ils confondent avec un système comme Stadia ou autre, où tu y achètes tes jeux. Là, c’est juste rendre possible leur exécution, par leur achat. Donc ridicule à tous les niveaux.
Side_a9
« Nvidia se fait pas de la tune en vendant un accès aux jeux, il se fait de la tune en vendant un accès au matériel qui peut faire tourner les jeux. »<br /> Je vois ce que tu veux dire. <br /> On a plus qu’a attendre la réponse de Nvidia pour être fixé.
Blues_Blanche
NVidia ne génère pas d’argent grâce aux jeux des éditeurs, mais parce qu’il vend des abonnements donnant accès à ceux-ci.<br /> Sur les consoles les éditeurs payent pour avoir le droit d’être présent. C’est ce qui arrivera si un fournisseur de cloudgaming devient detenteur du monopole. Heureusement le marché semble s’organiser avec de la concurrence. Les éditeurs veulent en jouer.
inconnu_de_passage
Un jeu, c’est un contenu multimédia.<br /> Le matériel qui permet de faire tourner le jeu, c’est un lecteur de contenu multimédia.<br /> Que ce soit un PC fixe, portable ou dans le cloud, c’est pareil, ça reste un lecteur de contenu multimédia.<br /> Si tu estimes que GFN et Shadow doivent donner de l’argent aux créateurs de jeux, et bien dans ce cas, Asus, HP, Dell, Lenovo, etc. doivent aussi donner de l’argent aux créateurs de jeux, parce qu’ils se font plein d’argent en vendant des PC qui servent à faire tourner les jeux.<br /> Et c’est pareil avec les fabricants de lecteurs CD/DVD/Blu-Ray. Quand t’achètes un lecteur de Blu-Ray de salon, c’est juste pour pouvoir lire des films, du coup les producteurs de films devraient tous toucher une marge sur les ventes de lecteurs de Blu-Ray, parce qu’après tout, c’est uniquement grâce à eux que ces lecteurs se vendent…
Albarth
Ces éditeurs qui demandent le retrait de leur jeux reprochent à NVIDIA de ne pas avoir demandé leur accord.<br /> Moi j’imagine qu’ils ont en tête une discussion du genre :<br /> NVIDIA : Salut M. Éditeur, j’ai besoin de ton accord pour permettre l’accès a TON jeu par TES clients via MON service (payant)<br /> Éditeur : Ah, donc tu as besoin de mon accord pour vendre ton service et gagner de la thune… Ok, mais je veux ma part du gâteau !<br /> Cette intention de la part des éditeurs est-elle justifiée ?<br /> Je le pense, en regardant comment s’appliquent ailleurs les droits d’auteurs :<br /> Si j’organise une soirée pour mon anniversaire, et que je diffuse sur ma chaîne hifi un album qui appartient à l’un de mes invités, que ce passe-t-il ?<br /> Le mec à acheté son album, il à le droit de l’écouter comme bon lui semble.<br /> Mais je met là à disposition une infrastructure (chaîne hifi) de manière à améliorer la qualité de ma soirée en utilisant l’œuvre musicale d’un artiste.<br /> Cet artiste m’aide donc à obtenir des avantages : mes cadeaux d’anniversaire.<br /> Il est en droit de réclamer quelques euros de ma part, et la loi me les fera payer.<br /> Tout ceux qui ont engagé un DJ pour leur mariage ont dû payer la SACEM.<br /> Sans cadeaux, sans billets d’entrée, je n’aurai tiré aucun revenu de cette soirée, et donc rien à payer à l’artiste. C’est juste une histoire de sous.<br /> Pour moi le principe ici vis à vis de NVIDIA est le même. Les éditeurs sont en droit de réclamer leur part du gâteau… Tant pis pour nous
soaf78
@arthur6703 @kelsett<br /> Bah non la fnac prend entre 25 et 40% de marge sur un livre pour un editeur indépendant, soit 2 à 3 fois plus qu’un libraire classique, donc je peux refuser que mon livre soit distribué chez eux…<br /> Et puis même en droit il y a l’oeuvre et l’usufruit de l’oeuvre…<br /> Je veux pas rentrer dans des details techniques juridiques mais en tant que propriétaire de l’oeuvre tu peux decider de comment elle sera consommée.<br /> Si un parti politique achete un album de musique , même s’il lui appartient, il ne pourra pas forcément le jouer en meeting sans l’accord de l’artiste.<br /> Ton exemple est faux. Là le jeu est déjà vendu. C’est plutôt comme si tu interdisais à une personne ayant déjà acheté ton livre de le lire dans un avion par exemple <br /> Si ton livre ou film est un argument pour choisir telle ou telle compagnie aérienne, l’auteur a son mot à dire…<br /> Là, on est sur un modèle économique que je ne maitrise pas, mais NVIDIA ne le fournit pas gratuitement donc il est normal que l’éditeur s’il n’a pas été consulté boude un peu.
Germain_Ledan
Est ce que pour vous votre voisin peux posséder un livre sur lui qu’il n’a pas acheter et qu’il ne lis jamais car il vous le prête dans le train pour le lire, parce que vous avez acheter le livre et qu’il est resté à la maison.
mk108
Bah, quand tu écris un livre, tu ne peux même pas savoir combien l’éditeur en imprime, tu est systématiquement sous payé voir volé, tu donne un enfant et ce n’est pas toi qui l’élève. La pratique étant généralisée, c’est ça ou rien, sinon pas d’éditeur . Sauf si tu est un auteur de Best Sellers, fFaire respecter ses obligations à l’éditeur nécessiterait un combat de David contre les Goliaths… Le plus souvent les éditeurs sous traitent l’infographie en une passe au moins disant, et maintenant commandent l’impression à l’étranger, en fait c’est parfois un véritable sabotage du travail de l’auteur !!! Sur ce coup, c’est vraiment une mauvaise comparaison…
mk108
Faire respecter ses droits par un éditeur lorsque on est auteur, c’est un chemin de croix, un combat de David contre Goliath. Souvent l’éditeur sous traite l’infographie, exit les relectures &amp; corrections du bon à tirer, in finné cela abouti à un sabotage du travail de l’auteur si la mise en page est réalisée sans soin. Pas d’autre choix que l’auto édition; encore faut’il en avoir les moyens, et quand bien même, ne pas bénéficier d’un réseau de distribution fût il mécène ou thénardier c’est presque voué à l’échec…
captainsn
Il y a une chose que vous oubliez tous, c’est que techniquement GForce Now derrière … c’est un pc sous windows …<br /> Ceux qui ont participé à la beta on pu facilement s’en rendre compte car si vous ne disposiez pas du jeu acheté sur steam, GFN se lançait quand même avec une belle page de login Steam comme PC.<br /> Nvidia a simplement retiré toutes les fioriture de windows pour se concentrer pleinement sur le jeu.<br /> Donc si les editeurs peuvent se permettrent de vous empécher de joueurs aux jeux que vous avez acheté sur un support qu’ils ont autorisés (ici un pc dans le cloud). On a un sérieux problème pour l’avenir des jeux sur pc et particulièrement les pc dans le cloud.<br /> C’est retraits ne sont pas annodins, ils témoignent d’un changement qui se prépare pour le gaming pc. Google et Stadia alonge de l’argent sur les gros éditeurs en proposant une nouveau modèle économique pour eux et ainsi faire basculer les éditeurs vers leur plateforme (qui tourne sous linux).<br /> Comme Phil Spencer l’a dit, Microsoft n’est pas concurrent de Nintendo ou Sony mais bien de Google, Amazon ou Apple.
Kriz4liD
oui mais une personne aillant une configuration puissante ne paie pas plus son jeu qu’une autre avec une configuration plus modeste, je m’explique :<br /> La Fnac te vend un support qui te permet de jouer à tes jeux , que t’achete un PC à 500E ou à 3000E, l’éditeur ne touchera aucun centime de la Fnac.<br /> Nvidia te vend un support qui te permet de jouer à tes jeux , la seule différence , c’est qu’il ne t’appartient pas , tu ne fais que le louer, c’est la seule difference que je vois, car les jeux t’appartiennent, ils sont sur ton compte steam qui est utilisé par la plateforme.<br /> Nvidia permet juste à des joueurs fauchés de jouer à des jeux sur des configurations bancales.
Germain_Ledan
Je pense que l’erreur de GForce est la, il ont retirer la notion de pc de l’offre et l’on trop orienté accès au jeux, on est passer de la location d’un pc ouvert, à l’accès à des borne d’arcade lié à un jeux. Leur service commercial à ouvert une boîte de pandore je pense<br /> Désoler pour mk108 je voulais pas juger le travail des auteurs, ce n’était qu’un exemple j aurai du choisir une cartouche de jeux plus dans thème
inconnu_de_passage
backsec:<br /> Mais si ce jeu est distribué de façon secondaire via Nvidia Geforce Now qui est payant, alors un poucentage sur la vente de distribution doit se faire. Voilà ce que conteste le créateur.<br /> D’une part je comprends pas la logique. Quand tu achètes n’importe quel produit dans le commerce, il passe par plusieurs mains : producteur, intermédiaires et grossistes, puis distributeur (le magasin final). Il y a quelques produits pour lesquels certains magasins vont démarcher directement le producteur, mais globalement il y a très souvent des intermédiaires.<br /> Le fabriquant de nouilles, il vends juste son produit au premier intermédiaire, et c’est la fin de l’histoire. Il touche rien du tout sur les transactions entre intermédiaires puis entre intermédiaires et distributeurs, puis entre distributeur et consommateur.<br /> Donc selon le même logique, je vois pas en quoi c’est légitime pour le producteur d’un contenu multimédia de réclamer une part sur l’hypothétique vente que Steam ferait à Nvidia.<br /> Et je dis bien hypothétique, parce que le second problème est là : Nvidia ne vends aucun jeu via GeForce Now. Nvidia ne fournit aucune interface qui permet d’acheter un jeu pour GFN.<br /> Quand tu vas sur le site de GFN : https://www.nvidia.com/fr-fr/geforce-now/ , les mots utilisés sont les suivants :<br /> « Vous avez le pouvoir de jouer à vos jeux PC sur tous vos appareils. »<br /> « Vos jeux »<br /> « Les jeux que vous possédez »<br /> « Vous les avez achetés, ils sont à vous »<br /> « Connectez-vous à vos boutiques favorites et parcourez votre bibliothèque de jeux. Vous effectuez votre achat sur votre compte personnel d’une boutique, puis vos jeux vous accompagnent toujours. »<br /> Tu ne peux pas acheter de jeux avec GFN. Tu es obligé de fermer GFN, ouvrir Steam sur ton PC/téléphone, acheter le jeu sur Steam, fermer Steam, puis rouvrir GFN.<br /> GFN n’est pas intermédiaire dans la transaction quand tu achètes le jeu. GFN ne touche rien sur la vente du jeu.<br /> GFN touche seulement de l’argent sur la mise à disposition du PC qui fait tourner le jeu.
airgobs
Enorme Nvidia qui se la joue à la Playstation, Microsoft et Nintendo… Payait son accès en ligne d’un jeu. On va y arriver sur PC à payer cela.
foxzir
Haha la bourde des éditeur /développeur, Nvidia offre du cloud computing gaming, il a voulu faire passé sa en cloud gaming pour éviter surement complication liée au utilisateur/loi (seulement les joueur il vise pour joué).<br /> on fait passé la formule en cloud computing avec des limitation. on donne accés tous les jeu et plateforme et on dit haut et claire que au moins 50% des utilisateur pc utilise une carte graphique Nvidia (81% du park en 2019)… pas une bonne idée d’aprés moi de se les foutre a dos
backsec
Tu as raison. Cette histoire de Geforce Now « Cloud Gaming » est ambigue. En fait c’est du cloud computing limité à une fonction.<br /> Le cloud gaming est du pur streaming : on clique sur « Jouer » et ça streame le jeu directement comme une vidéo Youtube ou Netflix. C’est rapide car le jeu est déjà installé/disponible sur les serveurs du service.<br /> Le cloud computing est un PC dématérialisé. On accède en live sur écran à un PC qui nous est dédié à distance. On peut tout y faire comme un PC local comme de la bureautique, du multimédia… Et aussi du jeu. On peut ainsi installer Steam, aller sur la fiche d’un jeu, le télécharger et l’installer (c’est le PC distant qui le télécharge et l’installe sur son disque dur) et lancer le jeu.<br /> Avec Geforce Now c’est particulier. Presque hybride. On est amené sur la fiche Steam d’un jeu sélectionné puis ça le télécharge et l’installe (sur finalement un PC qui nous est dédié) avant de le lancer. C’est bien du Cloud Computing sauf qu’on ne peut rien faire d’autre que jouer sur Steam. Si on ne peut que jouer ça en fait vraiment un service de cloud gaming comme le déclare Nvidia alors qu’il y a un processus de téléchargement et d’installation ??? Pourquoi pas. Après tout ce ne sont que des appelations.<br /> Qui sait. Peut-être que les reproches des développeurs ont finalement pour base la déclaration de Geforce Now par Nvidia en cloud gaming alors que pour cela il y a besoin d’un accord de distribution avec eux, contrairement au cloud computing qui n’en a pas besoin. Mais encore faut-il que Nvidia ne limite pas son cloud computing bridé à cette fonction exclusive qui consiste à aller sur Steam.<br /> PS : C’est une supposition
Proutie66
Soyez pas naif. Google l’a de travers, et ils doivent faire pression sur les éditeurs à haut niveau.
Jenova
G force pour faire simple fourni une machine virtuel qui permet au joueurs de jouer a leur propre jeu, acheter sur les stores officiel … En quoi Gforce devrait faire la demande (on va pas ce mentir, ils veulent juste gratter de l’argent encore et encore)<br /> Donc non, Gforce n’a rien a ce reprocher !!
Jenova
Rien a voir.<br /> Je vais reprendre ton exemple, j’ecris un livre, tu l’achete, ta envie d’aller le lire chez starbuck…<br /> Bah non, moi editeur, parce que starbuck me file pas de pognon, bah j’interdis mon livre la bas, ta deja payer ton livre ? c’est pas mon probleme.
LittleMic
Techniquement, NVidia te loue une VM avec une carte graphique. Cet VM fait tourner un Windows (dont ils payent la licence) et un front end qui restreint son usage.<br /> Il faut arrêter la fixation sur Stream, le jeu qu’ils mettent en avant sur leur site est Fornite.<br /> Et toujours techniquement, c’est l’utilisateur qui demande l’installation du jeu sur la VM en se loggant sur un client. Nvidia que fait que fournir un serveur de cache qui accelère cette installation. Il ne distribue pas plus que le jeu qu’un fournisseur internet.
backsec
Relis précédemment pour ton histoire de livre stp. On a déjà répondu que ton exemple est bancal.
LittleMic
Parce que l’article est faux sur les raisons du retrait. NVidia a déclaré que les éditeurs ont le droit de demander le retrait de leur jeu dans ses conditions d’utilisation et s’y tient. Il n’est mentionné nul part que c’est parce qu’ils n’ont pas légalement le droit de faire.<br /> NVidia est aussi un fournisseur de carte graphique qui a besoin du support des éditeurs pour le support des nouvelles fonctionnalités telle RTX. C’est ça la différence avec Shadow et autre, pas le service en lui même.
LittleMic
Autre différence majeure : psnow, xcloud et stadia te vendent des licences d’utilisation. Il est donc normal que le dev/publisher gagne des sous sur l’utilisation de leur licence. nVidia ne vend pas et ne loue pas de licence.
backsec
Les CG sont d’autres produits de Nvidia. GFN est un autre priduit. Donc ne pas mélanger les accords et collaborations obtenus pour certains produits.<br /> Et article de Clubic est tellement erroné que vous continuez de fréquenter le site. Bravo.<br /> Au fait : source ? Pas pour vous critiquer bien que j’ai l’air sarcastique. Mais vous précisez que l’article est erroné alors que Clubic fourni quelque chose dont l’intervention d’un dév
LittleMic
Pour l’aspect non purement factuel : Modo de resetera dans le thread sur le sujet https://www.resetera.com/threads/raphael-van-lierop-claims-nvidia-added-the-long-dark-to-geforce-now-without-permission.172834/page-6<br /> Malheureusement, comme je n’avais pas prévu de devoir défendre cette interprétation qui me paraissait être une bonne explication, je n’ai pas gardé la référence exacte sur le post et le thread est long
angel_heart
Sauf que dans ton exemple il y a vente le bonne expemple serait puutot je veux pas que tu lises mon livre dans le métro alors qut tu l’as acheté dans une boutique agréé
LittleMic
Concernant les produits différents : il est bien connu que jamais Bethesda ferait un deal du genre : Doom proposé sur GFN, pas d’optimisation RTX dans Doom Eternal. Sachant que Doom sur GFN met Bethesda en porte à faux avec Google Stadia auquel il a vendu les droits exclusifs pour Doom Eternal
LittleMic
L’article précise que le dev a demandé le retrait et que nVidia s’est exécuté. C’est vrai.<br /> Pourquoi nVidia s’est exécuté est le sujet de désaccord.
backsec
Tu veux dire désaccord entre nous ?
LittleMic
Et pour finir : concernant la légalité de GeforceNow<br /> nVidia étant une société américaine et donc sous régime de la common law, c’est la jurisprudence qui détermine la légalité d’une action.<br /> Bethesda et autres n’ayant pas intenté d’action en justice et condamné nVidia, GFN est légal par défaut. nVidia a suffisament d’avocat qui ont des précédent chez amazon et azure pour au moins tenter le coup.
LittleMic
désaccord concernant la légalité de GeforceNow, oui
backsec
La légalité de GFN ? Tout ce qu’on sait est que des dév ont voulu retirer leurs jeux, et que ces jeux ne sont plus disponibles sur GFN.<br /> À contrario, Nvidia continue de diffuser par défaut si des dev ne disent rien. Est-ce malgré tout illégal ? Ou alors illégal mais toléré ? Ou alors légal par défaut de contestation ? Je ne me prononcerai pas.
backsec
Là on ne sait pas. Tu le dis toi-même avec « il est bien connu que ». En gros c’est un peu des « on dit ». Pas un fait mais un ragot ou une spéculation.<br /> Mais je te fais confiance car je ne connais pas cette histoire.
backsec
Non purement factuel ? Tu entends quoi par là ?<br /> D’après l’artucle Clubic il y a eu un tweet d’un membre important de l’entreprise pour expliquer au grand public la démarche de dema.de de retrait. Nvidia aurait donc eu une communication plus directe et privée.<br /> PS : notre échange devient bordélique
LittleMic
La communication asynchrone n’aide pas c’est sur.<br /> Les faits sont :<br /> GeforceNow est techniquement similaire à un shadow, amazon ou azure avec restriction de l’usage de la VM<br /> nVidia ne fournit pas de licence autre que Windows, ce qui requièrerait paiement de ces licences à l’éditeur/dev<br /> Des éditeurs ont demandé le retrait de leurs jeux et nVidia en a retiré l’accès<br /> Conformément au système américain, GeforceNow est légal (pas de jurisprudence indiquant le contraire)<br /> Ce qui est une supposition : pourquoi nVidia s’est engagé à retirer les jeux si les éditeurs en font la demande puisque la loi ne les y oblige pas pour le moment et que ce n’est pas dans l’intérêt de nVidia à première vue
backsec
Pourquoi parles-tu de système américain ? Et de jurisprudence ?<br /> La jurisprudence (interprétation de droit par une juridiction) vient finalement combler un élément que la loi n’a pas couverte. Or ici la question du droit d’auteur et de propriété intellectuelle (incluant donc le canal de diffusion) s’appliquent, même aux US. Il n’y a donc pas lieu à interprétation jurisprudentielle.<br /> Et ce n’est pas la première fois que des éditeurs retirent leurs jeux de plateformes. C’est déjà arrivé avec d’autres que Nvidia.
LittleMic
Justement : tu viens de donner l’utilisation de la jurisprudence dans le système civil law (utilsé en France). C’est pas pareil aux US.<br /> Investopedia<br /> Common Laws Are Unwritten Legal Precedents That Guide Court Decisions<br /> Common law is a body of unwritten laws based on legal precedents and will often guide court judgments and rulings when the outcome cannot be determined based on existing statutes or written rules of law.<br />
Klm
Boycott envers ces gens uniquement attirer par l’argent! Point Barre!!
backsec
Qui est attiré par l’argent ? Les dév qui demandent de l’argent ? Nvidia qui fait payer son service ? Les joueurs qui veulent payer le moins possible ?
FabriceAndCo
Si j’achète des jeux dématérialisés, j’estime qui m’appartiennent alors pourquoi je ne peux pas, par exemple à ma mort, les donner à mes neveux, nièces ou ami(e)s. C’est aussi du vol à mes yeux.
philumax
nVidia, utilise pour son GFN, du matériel : on vous file du matériel gratuitement, vous?<br /> cette boite, a investi dans un projet et elle doit le rentabiliser.<br /> faut pas rêver : sont pas des c.ns, dans ces boites, ils ont des juristes et ils s’en servent!<br /> les pigeons, c’est nous : on pleure sur des gens, qui ne sont pas malheureux.<br /> ça vaut pas le coup de s’engu.uler entre nous, pour ça!
backsec
On ne s’engueule pas. On analyse
soaf78
Malheureusement, tu ne l’achètes pas vraiment, comme sur itunes, c’est de la loc longue durée, tu ne peux pas les donner ni les céder à ta mort…<br /> D’où l’importance du physique si tu veux conserver tes biens…
soaf78
Tu as vécu une mauvaise experience, il ne faut pas généraliser.<br /> J’ai sorti un livre en 2004, 3000 exemplaires, l’editeur a été honnête et transparent sur les ventes, j’ai touché mes droits en temps et en heure, tout s’est bien passé.<br /> J’imagine que comme dans tous les domaines de la création, il y a des requins et des malhonnêtes, mais on va pas accuser une profession pour quelques brebis galeuses…
backsec
Malheureusement c’est le propre du dématérialisé : ce que tu ne peux pas toucher ne t’appartient pas réellement.<br /> Et c’est particuièrement vrai pour du contenu couvert par des droits d’auteur et la propriété intellectuelle.<br /> Quand tu achètes sur par exemple Steam ou le Playstation Store, tu acquierts un droit d’accès et d’utilisation du contenu, mais pas de propriété. Si tu lis les CGU de ces services, il est dit que ça peut t’être retiré dans certaines circonstances (heureusement ce sont des cas d’une extrême rareté).<br /> Il est arrivé que des services de VOD ferment leur porte. J’ai eu affaire à NoLim et Flixter. Heureusement parfois (peut-être souvent ?) ces services trouvent des arrangements avec d’autres : NoLim a transféré toutes les achats de ses abonnés vers MyCanal et Flixter vers Google Play. Du coup cela m’a permis de retrouver mes films dans des plateformes plus qualitatives, et de réduire aussi ma bibliothèque de films à un nombre plus restreint de plateformes.<br /> A part ça pour ton « héritage », à part communiquer ton ID et mot de passe, tu peux difficilement transférer ton droit d’accès et d’utilisation à un autre compte. Quoiqu’il y a eu une personnalité qui avait fait une procédure en ce sens il y a un temps, je en sais pas ce qu’il en est…<br /> Autre chose : quand tu achètes une version physique d’un jeu ou film ou musique, tu achètes la matière solide (le disque, sa boîte…) ET le droit d’utilisation du contenu du disque protégé par droit d’auteur. Tu n’as pas la propriété de ce contenu, juste de la matière solide. Petite détail qui ne t’empêchera pas de jouir de ton achat mais qui a son importance. Puisque le contenu ne t’appartient pas mais que tu as acheté un droit d’utilisation, tu peux le copier. Mais ce droit d’utilisation est personnel : tu ne peux copier que pour ton usage personnel et privé, et donc ne peux pas transmettre cette copie à autrui (le fameux problème du téléchargement illégal correspond au partage d’un contenu copié).
ariakas
Vous vous prenez la tête pour pas grand chose.<br /> Si vous n’avez pas envie de diffuser votre oeuvre sur un média, c’est votre droit le plus absolu.<br /> Il y’a des raisons qui nous dépassent, probablement financiers.<br /> Ce n’est en effet pas à cause des éditeurs mais de la plateforme.<br /> C’était pareil pour Spotify et consors, il faut avoir des accords, et on ne fait pas ce que l’on veut sous pretexte de visibilité ou je ne sais quoi.
sifujedi
Complètement ridicule, Nvidia te donne la possibilité de jouer à ton jeu partout comme une console portable. Il me semble pas qu il soit interdit de te promener avec ton livre ou ta musique.<br /> Tu ne l as pas acheter que pour l utiliser chez toi.<br /> Pire si je suis ton raisonnement, on achète un Blu-ray, il est compatible uniquement avec ta première TV , si on veut le regarder ailleurs faut en acheter un autre au nom de la propriété intellectuel ?on marche sur la tête.
sifujedi
C est différent avec spotify, la musique que tu écoutes tu ne l as pas acheter. Rien à voir.
sifujedi
effectivement, tu as clairement raison, avec le démat, ils se sont bien foutu de notre gueule, tu paies le prix fort pour un truc ou tu n as que le droit d accès.
ariakas
Si
Alexi
Peut être que certains éditeurs ont des accords de quasi excusivité avec certains opérateurs de diffusion des jeux… Tout simplement ?
soaf78
Je te parle des CGU que tu as accepté, pas d’autre chose…
sifujedi
Les éditeurs peuvent mettre n importe quelle close abusives mais si dans le pays ou tu habites la loi change la donne, tes fameuse CGU ne valent rien car seul la loi en vigueur dans le pays compte.
sifujedi
Si tu confond spotify et steam, malheureusement je ne peux rien pour toi.
soaf78
Bah la location d’œuvres est légale en France, t’inquiète pas que les éditeurs ont un service juridique conséquent et compétent.<br /> Je ne dis pas que c’est bien, je dis juste que le dématérialisé ne t’appartient presque jamais…
ariakas
comme je n’ai pas confondu les 2, tout va bien
Klm
Les Dévs des jeux!<br /> Quand tu as déjà payer pour pouvoir jouer au jeux pourquoi devoir payer une seconde foi pour y avoir accès ailleurs ?<br /> C’est comme si je te vendais un Blu-ray et que tu le mettais sur Plex, je vois pas en quoi c’est normal de devoir repayé pour y avoir accès sur Plex sachant que globalement c’est le même procédé à savoir du streaming !<br /> Nvidia n’est pas une plateforme de vente de jeux vidéo, ils ne font que te donner la possibilité d’avoir accès à tes jeux et ce peu importe la plateforme ou tu as acquis les jeux, c’est presque comme shadow au final mais en plus simplifié. (car pas la possibilité de faire autre chose que des jeux listé).
Klm
" Il est en effet dépendant de Steam."<br /> Non il y a d’autre plateforme disponible, notamment Epic. Tu le saurais si tu utilisé le service !<br /> Nvidia ne te permet juste d’avoir accès a une machine dans le cloud pour jouer, en aucun cas c’est un service de location de jeux, leur service s’apparente plus a un shadow qu’un stadia sauf que les jeux sont pré-installé, quand je lance des jeux je n’ai pas le bouton installé mais « lancé » la plus part du temps.<br /> « MAIS limité à une et unique chose : aller sur l’application Steam. Donc au final Geforce Now est un service qui diffuse en direct des opérations sur Steam comprenant des contenus protégés. Et qui diffuse, copie. »<br /> Non, pas limité a Steam déjà… Ensuite Nvidia est comme shadow et donc si shadow te laisse la possibilité de le faire pourquoi pas Nvidia ? parce qu’il y a l’accès est simplifié sur Nvidia avec un raccourci ?<br /> « Mine de rien, allume ta Nintendo Switch que tu as acheté, lance Mario Odyssey que tu as acheté, et enfin filme et diffuse en live sur Youtube. »<br /> Youtube est une plateforme public, Nvidia est une plateforme privé qui ne destine sont contenu qu’a une personne, la personne qui a payé pour avoir accès aux jeux entre autre.<br /> « Et la copie est interdite sans autorisation : imagine toi acheter un film en bluray, et que ton pote le diffuse en direct en ligne et en plus fait payer pour que les internautes y accèdent. »<br /> Tu sembles ne pas comprendre que cette « copie » ne soit destiné qu’a toi, hors la copie privé est légale ! un peu de lecture ! https://fr.wikipedia.org/wiki/Copie_privée<br /> 2K est un studio de m**** quand tu vois ce qu’ils ont fait a Evolve… franchement !
backsec
@Stéphane Ficca<br /> Il semble que 2K se soit également retiré. Un article peut-être ?
machinchosebidule
Je me joint à la « scandalisation » générale. Nvidia n’a pas, selon moi, omit de demander la permission, elle n’en a tout simplement pas l’obligation.<br /> Après la nature de leurs relations et autres « rond de jambes » tels que pratiqués dans la profession ne me regarde pas.<br /> Je ne reconnait pas aux éditeurs le droit de choisir sur quelle machine je peux jouer et sur laquelle je ne peut pas.<br /> Les consommateurs ont des droits qu’aucunes considérations interprofessionnels ou autres clause abusive ne devrait pouvoir altérer.
Al_One49
C’est là le problème du démat, ce n’est jamais vraiment « TON » jeu, la preuve encore une fois, tu paye oui mais tu fait ce que les hébergeurs et/ou revendeur veulent bien que tu fasse avec les jeux.<br /> Avec le physique tu n’a pas cette contrainte, car là c’est ton jeu, la seule chose qu’on peut t’interdire c’est le multi éventuellement.
backsec
D’après les dev si, la permission n’aurait pas été demandée, sans qu’on sache si Nvidia a les moyens de contester, mais on peut supposer que Nvidia travaillerait à améliorer ses relations. Il faut lire les articles que tu commentes.<br /> Personne n’a effectivement le droit de te dire sur quelle machine tu joues. Seulement tu n’as pas le droit de dire aux éditeurs sur quelle machine ils veulent mettre à disposition LEURS créations. Droit d’auteur, propriété intellectuelle et dématérialisé… tes droits de consommateur ne sont pas absolus dans ce combo. Il n’y a donc pas de clauses abusives, la loi est claire.
jibi049
Mouais, tout ça c’est flou. Ou pas ?<br /> Nvidia te propose un accès à une session distante, qui lance Steam.<br /> Pour moi le lancement du jeu se fait sous acceptations des CGU de Steam puisque c’est le logiciel Steam qui te demande ton nom d’utilisateur et ton mot de passe. C’est donc à Steam que tu accèdes, c’est donc les CGU de Steam qui rentrent en compte et que tu acceptes.<br /> Si tu installes Steam dans une VM et que tu te connectes à cette VM, en quoi est-ce différent?<br /> Rien ne m’empêche de me connecter en RDP sur une machine d’un ami, de lancer Steam, de me connecter avec mon compte et de jouer.<br /> Que disent les CGU de Steam à ce propos ? Je doute qu’il y ait une restriction de support.<br /> Bref pour moi ta théorie a du bon comme du mauvais, mais tu as oublié tes P.S. sur tous tes derniers posts
arthur6703
Tu as mal choisi ton exemple.<br /> Toi tu as payé ton livre. Tu peux le lire où tu veux.<br /> Tu as envie de le lire en situation de mobilité.<br /> Tu payes AirFrance pour le service de mobilité. Durant cette mobilité tu peux lire le livre de ton choix.<br /> L’éditeur du livre ne demande pas d’argent à Air France pour la lecture dans l’avion.<br /> D’accord ?<br /> Tu as payé ton jeu. Tu peux y jouer où tu veux.<br /> Tu payes NVIDIA pour y jouer en situation de mobilité.<br /> L’éditeur demande de l’argent à NVIDIA
Eths25
Si je comprends bien la logique des dev, si je change de pc, il faut que je rachète leur jeu?<br /> Et pour shadow? ils feront pareil?
machinchosebidule
Je ne pense pas que tu soit légiste.<br /> «&nbsp;Personne n’a effectivement le droit de te dire sur quelle machine tu joues. Seulement tu n’as pas le droit de dire aux éditeurs sur quelle machine ils veulent mettre à disposition LEURS créations.&nbsp;»<br /> Désolé mais non. Ils peuvent choisir sur quel OS ils devellope mais il ne peuvent pas dire "je ne veut pas que ma production tourne sur la machine de Mr untel (Nvidia compris).<br /> Et, puisque que la loi est clair, pourrais tu me la citer, s’il te plais
backsec
Tu es à la bourre toi. Enfin, bon tu as sûrement raison vu que tu es légiste.
machinchosebidule
Encore une assertion sans fondement… Car non je ne suis pas légiste. Mais nous sommes d’accord sur le fait que j’ai surement raison
backsec
En plus de débarquer 10 ans après la news, tu montres que tu ne comprends pas le sarcasme : tu prétends que je ne suis pas légiste, je te réponds juste que toi non plus.<br /> Bref, les éditeurs ont décidé, Nvidia s’est plié car pas de recours légaux ? Je ne fais que commenter des faits. D’autres articles traitent du sujet de la perte d’autres jeux sur GeforceNow et viennent compléter celui-ci. Le problème est que tu donnes ton avis sur la base d’une unique news alors qu’il y a un fil rouge à suivre qui a apporté des explications plus précises.<br /> Edit : Toi et moi n’allons pas argumenter, cela ne sert à rien. Tu débarques dans un débat clôs (on approche de la centaine de commentaires) en voulant me contredire tout en me demandant de te citer une loi… mais si tu me contredis, alors cite-moi une loi qui appuie tes propos.
machinchosebidule
C’est toi qui me contredit en prétendant savoir le droit en la matière. Donc c’est normal ou de citer ses sources ou de reconnaitre que ce n’est qu’un avis personnel et d’avoir le ton adapté plutôt que de retourner la charge.<br /> En outre, j’aurais plus imaginé que c’est une question de relation qui pourrait poussé Nvidia à se plier que forcement seulement un aspect légal. Donc quand tu dis «&nbsp;pas de recours légaux visiblement.&nbsp;» je n’en suis pas aussi sur.<br /> Quand à l’aspect inutile de notre conversation, outre le plaisir de partager des points de vues, cela était déjà le cas dés le début de notre échange (il y a dix ans).
backsec
Alors regarde les autres news sur le sujet et les suites, sur Clubic et ailleurs. Tu verras qu’il y aurait des contrats de distribution attachés aux jeux, et que ces contrats ne prévoieraient pas le distributeur GeforceNow, et que des accords seraient nécessaires au préalable. Nvidia travaillerait ainsi en ce sens pour maintenir son catalogue.<br /> Au passage il y a eu cette semaine une news sur un futur Steam Cloud, ce qui pourrait régler les problèmes de fuites des éditeurs.<br /> Je n’ai rien contre débattre sur une news périmée depuis une plomb. Mais à partir du moment où tu débarques après la bataille, le mieux est que tu commences par lire l’intégralité des commentaires en présence, car ton opinion a peut-être déjà été exprimée et débattue, tout comme la mienne.<br /> Tu veux des lois ? Je t’invite donc à apprécier la valeur juridique d’un contrat. À part cela je t’invite également à apprécier la valeur juridique liée à la propriété industrielle et intellectuelle, particulièrement appliquée aux produits dits culturels, protégés par droits d’auteurs, et pouvant donc inclure des exclusivités en matière de distribution.<br /> Donc tu veux que je te cite non pas un mais des textes, sachant qu’en plus ce serait à un niveau international ? Tu ne lirais même pas les milliers de références exposés, pourquoi je les citerais ? Tu me demandes presque de te citer des textes faisant presque office de vérité générale. L’interrogation serait essentiellement leur application au service de Nvidia.<br /> J’ai essayé plusieurs fois GeforceNow, et je suis tombé sur certains de ces jeux restreints (c’est regrettable, on est au moins tous d’accord sur le sujet). Le fait est que les éditeurs ne semblent pas avoir fermé le robinet techniquement parlant. Ils auraient simplement exigés, et Steam et/ou Nvidia aurai(en)t obtempéré en bridant simplement le service GeforceNow sur les jeux en question (faute de choix ? Tu devrais envoyer un mail à Nvidia pour lui dire de virer tous ses juristes et de t’embaucher car apparement tu t’y connais mieux qu’eux).<br /> Mais à nouveau je te le demande car tu as un avis bien précis : sur quoi tu bases ton opinion ? Tu me demandes d’illustrer mon opinion mais dans le cadre d’un débat d’opinions personne n’est exonéré de fournir des preuves.
cid1
il y en a meme pour défendre geforce.<br /> tout ce cirque pour les voir se hurler dessus<br /> moi je rappelle de l’époque b énie ou quand tu voulait<br /> un jeu t’allait au marchand du coin tu ressortait avec ton jeu<br /> ,et tu allait l’installer, puis jouer pendans des heures,<br /> on n’avait pas ces merdes de steam, epic etc quine causait que des problémes<br /> a bas ces cons de steam, ils te vendent ton jeu, mais gràce a quelques régles,<br /> le jeu t’appartient sans que tu en sois le maitre.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Waymo, filiale de conduite autonome de Google, lève 2,25 milliards de dollars
Freeman Dyson, l'homme derrière la sphère du même nom, est mort à l'âge de 96 ans
Eizo annonce un moniteur de référence équipé d'une sonde de calibration intégrée
Ryzen 5 : le prix du processeur Ryzen 5 3600X continue de chuter
Mercedes : la prochaine génération de Classe E vous fera garder les mains sur le volant
Google étoffe ses Pixel 4 de nouvelles fonctionnalités avec une mise à jour
La liste des nommés aux BAFTA Games 2020 dévoilée
Le Japonais Bauhutte lance son Gaming Bed, un lit pour joueurs... célibataires
Haut de page