NVIDIA 3D MoMa : une technologie pour permettre "l'improvisation" avec des objets 3D

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
22 juin 2022 à 08h35
0
© NVIDIA
© NVIDIA

En pointe dans le domaine de l'intelligence artificielle, NVIDIA cherche à simplifier les travaux de rendu des créateurs 3D.

À l'occasion de la Conference on Computer Vision and Pattern Recognition (CVPR) qui a lieu à La Nouvelle-Orléans du 19 au 24 juin, NVIDIA présente une technologie inédite qui doit simplifier le rendu d'objets 3D.

Extraire des objets 3D à partir d'images 2D

Afin de mettre en lumière sa nouvelle technologie, NVIDIA a marié le cadre de la CVPR – La Nouvelle-Orléans donc – à sa plus formidable expression musicale, le jazz, en ces termes :

« Le jazz est synonyme d'improvisation et NVIDIA rend hommage au genre avec une recherche en IA qui pourrait un jour permettre aux créateurs d'improviser avec des objets 3D créés juste dans l’espace de temps qu'il faut pour tenir une jam session ».

Vice-président recherche graphique chez NVIDIA, David Luebke n'est pas avare en superlatifs pour illustrer la technique qui vise à créer des objets 3D à partir d'images 3D. Il parle de « Saint Graal qui unifie la vision par ordinateur et l'infographique ».

David Luebke enchaîne en précisant que « le pipeline de rendu NVIDIA 3D MoMa utilise les mécaniques de l'IA moderne et la puissance de calcul brute des GPU NVIDIA pour produire rapidement des objets 3D que les créateurs peuvent importer, éditer et étendre sans limitation ».

Une heure pour générer un modèle 3D

À travers d'un article publié sur son blog, NVIDIA explique que « pour être le plus utile pour un artiste ou un ingénieur, un objet 3D doit être sous une forme qui peut être insérée dans des outils largement utilisés tels que les moteurs de jeu, les modélisateurs 3D et les rendus de films ».

Les plus experts d'entre vous le savent sans doute déjà, mais cette forme n'est autre que ce que l'on appelle un mesh, autrement dit, « un maillage triangulaire avec des matériaux texturés ». On peut également dire qu'il s'agit du « langage commun utilisé par les outils 3D ».

© NVIDIA
© NVIDIA

NVIDIA souligne à raison que la création d'objets 3D se faisait à l'aide de « techniques de photogrammétrie complexes qui nécessitent beaucoup de temps et d’efforts manuels ». Bien sûr, ça c'était avant NVIDIA 3D MoMa qui est capable de « générer des modèles de maillage triangulaire en une heure de calcul sur un seul GPU NVIDIA Tensor Core ».

La société américaine enfonce le clou en expliquant que « le résultat du pipeline est directement compatible avec les moteurs graphiques 3D et les outils de modélisation que les créateurs utilisent déjà ». La vidéo ci-dessus permet de voir tout cela de manière moins abstraite.

Source : NVIDIA

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page

Sur le même sujet