L'adoption de Windows 11 fait du surplace

01 avril 2022 à 10h00
27
windows 11
© Microsoft

Windows 11 a commencé son déploiement il y a plusieurs mois de cela et poursuit lentement mais sûrement sur sa lancée pour s’étendre à un maximum d’appareils. Néanmoins, au cours de ces dernières semaines, le système d’exploitation de Microsoft semble avoir rencontré une évidente stagnation…

Au fil des mises à jour, Microsoft ne cessé d’améliorer l’expérience utilisateur de Windows 11. Pour autant, d’après des données partagées par des analystes, les parts de marché de la dernière version du système d’exploitation de Microsoft n’ont presque pas augmenté au cours des dernières semaines.

Un démarrage progressif

À son lancement en octobre dernier, Windows 11 manifestait encore quelques imperfections. Se présentant à nous comme une évolution plutôt qu’une révolution par rapport à son prédécesseur, Windows 10, la dernière version du système d’exploitation s’accommodait encore de quelques bugs et soucis d’ergonomie. Mais surtout, celle-ci semblait revenir en arrière sur divers aspects, malgré une interface graphique remaniée et globalement réussie.

Pour autant, force est de constater que, depuis, Microsoft n’a pas ménagé ses efforts quant à l’amélioration de Windows 11. Grâce à de nombreuses mises à jour et diverses fonctionnalités proposées aux testeurs, la firme de Redmond met tout en œuvre pour faire de son nouveau système d’exploitation la meilleure version possible.

Seulement, les chiffres ont parlé au cours du mois qui vient de s’écouler. Et d’après ce qu’il en résulte, la croissance de Windows 11 s’avère plus lente que prévu.

Le déploiement de Windows 11 prend son temps

Malgré les améliorations apportées, Windows 11 demeure encore à ce jour indisponible sur de nombreux appareils. Et si Microsoft assure que le déploiement général de son système d’exploitation aura lieu d’ici les prochains mois, les récents chiffres communiqués quant aux parts de marché ne sont pas malheureusement pas en la faveur de Windows 11.

D’après les données d'AdDuplex, relayées par Sofpedia, sur ces trente derniers jours, Windows 11 n’a vu ses parts de marché augmenter que de 0,01 % seulement. Il occupe donc toujours la troisième place des versions de Windows les plus utilisées. Nous retrouvons en tête de peloton les versions 21H2 et 21H1 de Windows 10, qui possèdent respectivement 28,5 % et 26,5 % des parts de marché.

Avec un total de 19,4 %, les parts de marché de Windows 11 n’ont donc presque pas enregistré d’augmentation au cours des trente derniers jours. Ce n'est toutefois pas le cas de Windows 11 Insiders, qui est passé de 0,3 à 0,6 %, sans doute en raison des nombreuses améliorations proposées par Microsoft. Le géant affirme enfin que le déploiement de son système d’exploitation est actuellement entré dans sa phase finale. Selon lui, Windows 11 susciterait un certain attrait auprès de ses clients, et deux fois plus de personnes mettraient à niveau leur PC (à condition que celui-ci soit évidemment éligible), en comparaison avec Windows 10 quelques années auparavant.

Windows 11
  • Refonte graphique de l'interface réussie
  • Snap amélioré
  • Groupes d'ancrage efficaces

Pour être tout à fait honnête, Windows 11 nous apparaît comme une bonne évolution de Windows 10. Au-delà de l’aspect très marketing lié à l’effet de surprise (Windows 10 était présenté comme le der des ders, souvenez-vous) et à la refonte essentiellement graphique de l’interface, la mise à jour apporte un peu de clarté et de modernité bienvenues après six années passées auprès d’un OS conçu pour réconcilier Microsoft et son public. On aime également les discrets détails qui le rendent plus fonctionnel comme le snap amélioré et les groupes d’ancrage, ou encore la gestion affinée des bureaux virtuels. Enfin, nous sommes vraiment convaincus par la refonte du Microsoft Store. En acceptant de revenir sur l’exclusivité réservée aux UWP, Microsoft frappe efficacement là où on ne l’attend pas et s’astreint enfin à rattraper son retard sur Apple et Google.

Pour être tout à fait honnête, Windows 11 nous apparaît comme une bonne évolution de Windows 10. Au-delà de l’aspect très marketing lié à l’effet de surprise (Windows 10 était présenté comme le der des ders, souvenez-vous) et à la refonte essentiellement graphique de l’interface, la mise à jour apporte un peu de clarté et de modernité bienvenues après six années passées auprès d’un OS conçu pour réconcilier Microsoft et son public. On aime également les discrets détails qui le rendent plus fonctionnel comme le snap amélioré et les groupes d’ancrage, ou encore la gestion affinée des bureaux virtuels. Enfin, nous sommes vraiment convaincus par la refonte du Microsoft Store. En acceptant de revenir sur l’exclusivité réservée aux UWP, Microsoft frappe efficacement là où on ne l’attend pas et s’astreint enfin à rattraper son retard sur Apple et Google.

Source : Softpedia News

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
27
23
Nymoi
J’ai emprunté la voiture de Doc et Marty, dans dix ans ça devrait s’arranger avec Windows 13.
Bidouille
Je pense que les restrictions matérielles y sont pour beaucoup. Perso, je voudrais bien mais je ne peux point, vu la config de mon PC qui fonctionne très bien mais bien trop vieux pour la config Win 11.
Monsieur_Mugu
Je pense que c’est aussi simple que ça…<br /> CQFD
serged
AMHA les exigences de Microsoft sont trop fortes. Mon notepad, pourtant récent, n’est pas accepté !<br /> Le coup de la puce TPM, utilisée uniquement pour chiffrer les fichiers, c’est le coup de grâce…
CHP1
Je suis totalement d’accord avec tout ce qui a été dit.<br /> J’ajoute que ce que Microsoft n’arrive toujours pas à comprendre c’est qu’un OS doit rester un OS. Et à force d’y ajouter des applis et fonctions que les utilisateurs ou admins n’utiliseront jamais, devient vraiment pénible aussi bien en taille globale qu’en mises à jours inutiles et en consommation de ressources système. Ces apps pourraient tout simplement être chargées, au besoin, au travers du store (par exemple)<br /> Microsoft serait bien plus avisé de proposer (durant l’installation ?) d’ajouter / supprimer ces apps par un menu dédié comme il le fait pour les paramètres de confidentialité.<br /> Je regarde de plus en plus vers Linux mais je suis encore bloqué par l’instabilité (ou l’inexistence) des drivers pour mes PC.<br /> Donc, pour rentabiliser mon parc familial pas si âgé et qui fonctionne bien, je resterai au maximum sur Windows 10.
mqsend
Notre association possède10 ordinateurs, aucun d’entre eux ne saura accepter Windows 11 faute à l’absence de composant TPM 2.0 (au moins). La raison de cette lenteur est évidente ! et ne pourra pas être améliorée tant que ces ordinateurs ne sont pas pas H.S.
Pierre771
Évidemment, aucune machine n’est éligible ! Je n’en ai pas encore rencontré.<br /> J’ai déjà un Linux qui est prêt à prendre la relève quand Windows 10 ne sera plus maintenu.
ld78
On ne peut même plus mettre la barre de tâche sur le côté. En plus des autres problèmes.<br /> Décevant pour l’instant !
fabi74
moi, j’ai installé la distribution Linux Zorin OS sur mon mini PC de 2017, et tous mes périphériques ont été reconnus, même ma vieille imprimante de 10 ans. Le bureau ressemble beaucoup à celui de W10. Et moins de soucis de mise à jour.
Blap
C’est curieux que tu ai autant de problemes de drivers car Linux est repute aujourd’hui pour avoir une tres bonne compatibilite meme meilleure que Windows. A la limite avec du matos un peu exotique ouais
C_Clubic
Idem, mon seul poste Windows qui reste est une ancienne workstation HP Z420 (Xeon 6 coeurs, 48 Go de RAM) : ni puce TPM 2.0 (seulement 1.2) et Xeon non supporté par Windows 11 …<br /> Le PC fait encore largement le job … donc pas envie de bidouiller pour faire la Maj quand même pour ensuite ne plus être supporté … surtout vue ce que pourrait m’apporter windows 11. J’attendrais la fin du support windows 10 donc 2025 !
Pernel
Pour avoir 2 de mes machines sous W11 sans avoir les configs recommandées (très loin de les avoir même), j’ai aucun souci, j’ai les MAJ, j’ai pas le filigrane qui devait soi-disant venir avec une MAJ.<br /> Mais bon, MS a été trop gourmand sur les restrictions.
fredmc
j’ai la puce tmp 2.0 mais pas le processeur et pourtant je suis sur qu’il supporte largement windows 11 …<br /> Je vais pas changer ma carte mère processeur ram juste pour avoir windows 11 qui au final ne m’apportera rien de plus que le 10
CHP1
Bah si… Quand on a des PC tablettes 2 en 1 qui sortent des standards tels que des DELL, LENOVO, et cie. Il se font faire des cartes Wifi et bluetooth « sur mesure » et aucun driver Linux ne passe. On pourrait me dire que je peux mettre un dongle USB mais ça fait moche sur des PC tablettes 2 en 1.
wackyseb
Ah bon, tout fonctionne plus facilement sous Linux.<br /> Pas de recherche de drivers, tout ou presque est dans le noyau de base.<br /> Stabilité au Top. Attention à certaines distributions exotiques mais les principales, pas de soucis.<br /> J’ai un vieux PC qui me sert de serveur sous Debian et il traverse les versions depuis près de 15 ans sans jamais le réinstaller. Une mise à jour par an et redémarrage dans la foulée. Facile.
Belgarath
Quand tous les « gentils volontaires » auront bien essuyé les plâtres, on reparlera de W 11, vers 2025 peut-être.
robert_b
Sincèrement, ceux qui ne peuvent y passer, vous ne ratez pas grand chose…<br /> Ergonomiquement c’est plutôt on faisait 1 clic, on va en faire 2 ou 3. On regroupe des trucs qui n’ont pas forcément de rapport (si je clique sur l’icône pour l’audio, ça ouvre une mini box avec le réseau, j’ai pas compris le rapport…) , comme dit par d’autre on ne peut pas déplacer la barre des tâches où on veut, le menu démarrer n’est pas spécialement folichon… quand au truc d’actus sur la gauche… mange ton Gala et autres medias putaclick, franchement dispensable.<br /> Bref, pas vraiment séduit par la MAJ.
Superboy58
Bonne nouvelle, ça finira peut être par forcer Microsoft à revoir les exigences matérielles à la baisse si cette stagnation se poursuit sur plusieurs mois encore ! Hors de question de mettre mon PC à la poubelle alors qu’il marche encore très bien. C’est de l’obsolescence programmée, et une aberration écologique. Microsoft a été énormément décevant avec cet OS
Bleet49123
Je suis dans le même cas que toi, et j’ai vue Windows 11 en service, pas de quoi fouetter un chat.
Bleet49123
D’autant que personne ne sait, pratiquement, de quoi parle cette puce ou même comment l’utiliser, à part Microsoft et les fabriquants. Moralité, ce qui est censé soi-disant nous protéger, peu de gens savent l’utiliser.
Bleet49123
D’autant que j’ai jamais vue un système aussi pourri de mise à jours. Windows update → Rechercher les mises à jours → Téléchargement des mises à jours → Installation des mises à jours - installation (à nouveau) des mises à jours avant d’éteindre le PC, et installation des mises à jours à l’allumage du PC, non mais c’est quoi cette misère ? ? ? ? ?
raiback
Bonjour à tous,<br /> A lire Windows 11, sa croissance s’effondre en mars 2022 - GinjFo<br /> Cordialement.
raiback
j’espère que le Windows 12 sera moins contraignant a installer sur des ordinateurs non compatibles.<br /> Cordialement.
Nymoi
Mon PC « Gamer et tout et tout » date de février 2020 ! Je cherche un vieux PC pour remettre Windows XP…<br /> Au fait, quand Windows 10 est arrivé, ils z’avaient pas dit qu’il n’y aurait plus de N° de Windows, juste Windows mis à jour 2 fois par an ?
Elysah
Sans parler de ça, je pense que beaucoup de gens se trouvent devant le problème de devoir modifier le BIOS pour W11 et franchement je sais quoi faire mais ça me saoule, donc je comprends qu’un type qui n’y connaisse rien n’ait pas envie de se lancer dans une telle manipulation.
gnouman
Quand tu vire une grosse partie du parc avec des exigences idiotes voilà le résultat.
salo86
On peut installer W11 sans aucune puce TPM, il faut juste rentrer quelques lignes dans la console cmd à l’installation. Je l’ai fait au boulot sur mon pc, i5 2550K et P8P67pro xD
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Attention à ce malware qui se propage et menace votre navigateur
Windows 11 va enfin vous permettre de restaurer vos apps lorsque vous changez de PC
Opera VPN Pro est désormais disponible sur Windows et macOS
DuckDuckGo... un moteur pas si privé avec les trackers de Microsoft
Face au malware XorDdos, Microsoft recommande son navigateur Edge aux utilisateurs de Linux
Pour ses 15 ans, Google Street View reçoit une
Pour ses copies physiques de Windows 11, Microsoft recycle les clés USB de Windows 10
Télétravail : les réunions Zoom pourraient avoir des conséquences néfastes pour votre cerveau
Mozilla corrige 2 failles critiques dans Firefox 100
En Russie, le navigateur Chrome est bloqué à la version 100
Haut de page