Windows 11 : une augmentation des performances attendue grâce à l’Efficiency Mode

14 mars 2022 à 08h20
3
Windows 11

Un mode Éco devenu un mode Efficacité mais dont le concept ne change pas : il apporte une alternative à la radicale « Fin de tâche ».

Pour fermer les nombreux processus en arrière-plan susceptibles de ralentir un PC Windows, la méthode ancestrale consiste à faire un petit tour dans le gestionnaire des tâches pour y dézinguer ceux jugés trop gourmands – pas toujours avec beaucoup de discernement. Cette stratégie a fait ses preuves : elle permet effectivement de libérer facilement des ressources CPU / GPU , de la RAM ou encore de la bande passante réseau. Néanmoins, il n’est pas toujours évident d’identifier le rôle d’un processus. Or, si certains sont dispensables, d’autres le sont nettement moins. Un utilisateur au clic un peu trop facile peut ainsi entraver le bon fonctionnement de son PC.

Un mode Éco sous un autre nom

Afin de limiter les erreurs et plus globalement d’optimiser les performances mais aussi la consommation (et donc l’autonomie dans le cas d’un PC portable ), Microsoft planche depuis plusieurs mois sur l’Efficiency Mode. Contrairement à la brutale « Fin de tâche », qui arrête complètement un processus, l’Efficiency Mode opère plus en douceur : il restreint l’appétit d’un processus sans le stopper complètement.

La Windows 11 Build 22557 lancée le mois dernier a implémenté cette fonctionnalité. En réalité, elle n’est pas véritablement nouvelle. Comme Microsoft le souligne dans son blog, une stratégie similaire avait été expérimentée en avril 2021. Mais elle portait alors un nom différent, « mode Éco ».

L'opération reste manuelle

L’appellation a changé mais pas le concept. Il vise à limiter l’utilisation des ressources d’une application de second plan pour donner la priorité au programme en cours d'exécution. Cela permet à la fois une meilleure réactivité du système mais aussi une meilleure efficacité énergétique d’après Microsoft.

modeeco © Microsoft
© Microsoft

Dans tous les cas, la procédure reste manuelle : l’utilisateur choisit à quel processus appliquer ce mode Efficacité en faisant un clic droit dessus. En outre, ce mode n’est applicable qu’à un seul processus à la fois, et pas à n’importe lequel. Microsoft précise en effet que l’option peut être grisée pour des processus jugés indispensables au bon fonctionnement du système.

modeco © Microsoft
© Microsoft

Un processus éligible configuré en mode Efficacité se distingue par une petite icône en forme de feuille. Vous aurez d’ailleurs constaté qu’en plus de ce mode, il en existe un autre permettant de suspendre momentanément un processus.

Pour aborder un aspect un peu plus technique, sachez que Windows exécute des threads selon une priorité d'ordonnancement allant de zéro (priorité la plus faible) à 31 (priorité la plus élevée). Le mode Éco réduit la priorité au plus bas niveau pour le processus cible.

Focalisation sur les ressources CPU pour le moment

En l’état, ce mode se focalise sur les ressources CPU mais il pourrait à terme cibler d’autres ressources système.

Au-delà de cet outil supplémentaire pour les utilisateurs, le mode Efficacité s’inscrit surtout dans le contexte de l’EcoQoS. Ce standard QoS supplémentaire a également été introduit en avril 2021. L’EcoQoS concerne les développeurs et promet une meilleure efficacité énergétique et une durée de vie accrue de la batterie.

Dans les faits, on suppose que l’EcoQoS aura un impact un peu plus significatif qu’un Bloc-notes mis manuellement en mode Efficacité par l’utilisateur… Quoi qu’il en soit, Microsoft précisait dans son article de février que le déploiement du mode Efficacité s’effectuait progressivement auprès des membres Insiders.

Windows 11
  • Refonte graphique de l'interface réussie
  • Snap amélioré
  • Groupes d'ancrage efficaces

Pour être tout à fait honnête, Windows 11 nous apparaît comme une bonne évolution de Windows 10. Au-delà de l’aspect très marketing lié à l’effet de surprise (Windows 10 était présenté comme le der des ders, souvenez-vous) et à la refonte essentiellement graphique de l’interface, la mise à jour apporte un peu de clarté et de modernité bienvenues après six années passées auprès d’un OS conçu pour réconcilier Microsoft et son public. On aime également les discrets détails qui le rendent plus fonctionnel comme le snap amélioré et les groupes d’ancrage, ou encore la gestion affinée des bureaux virtuels. Enfin, nous sommes vraiment convaincus par la refonte du Microsoft Store. En acceptant de revenir sur l’exclusivité réservée aux UWP, Microsoft frappe efficacement là où on ne l’attend pas et s’astreint enfin à rattraper son retard sur Apple et Google.

Pour être tout à fait honnête, Windows 11 nous apparaît comme une bonne évolution de Windows 10. Au-delà de l’aspect très marketing lié à l’effet de surprise (Windows 10 était présenté comme le der des ders, souvenez-vous) et à la refonte essentiellement graphique de l’interface, la mise à jour apporte un peu de clarté et de modernité bienvenues après six années passées auprès d’un OS conçu pour réconcilier Microsoft et son public. On aime également les discrets détails qui le rendent plus fonctionnel comme le snap amélioré et les groupes d’ancrage, ou encore la gestion affinée des bureaux virtuels. Enfin, nous sommes vraiment convaincus par la refonte du Microsoft Store. En acceptant de revenir sur l’exclusivité réservée aux UWP, Microsoft frappe efficacement là où on ne l’attend pas et s’astreint enfin à rattraper son retard sur Apple et Google.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
4
brice_wernet
La feuille existe déjà dans Windows 10 et est automatique. C’est en gros un processus qui ne reçoit plus le contrôle du CPU aussi souvent que la normale il me semble. C’est sur les applis UWP.<br /> Je pense qu’un des problèmes est de détecter une appli de premier plan avec les navigateurs. Sur un android, une page qui lit une vidéo s’arrête lorsqu’elle passe en second plan.<br /> Sur Windows, ce n’est pas le cas (en partie par ce que la plate-forme permet d’avoir plusieurs pages visible ou semi-visibles, en partie parce que ce n’est pas l’ADN de la plate-forme qui est multitâches, contrairement à Android qui ne l’est pas vraiment à l’origine).<br /> Windows ne met pas en « veille » les onglets non visibles du navigateur, car c’est difficile de dire si un onglet est visible ou non. Ce serait pourtant déjà une grosse avancée.<br /> Après, si Windows peut tout seul ralentir/suspendre un ransomware qui consomme trop de ressource en chiffrant tout le disque, ça me va bien
blue_dwarf
En mm temps j ai envie de dire que c est au navigateur web de mettre en « sommeil » ces propres onglet<br /> Maintenant le gestionnaire de fenêtre windows utilise un gros pavé du code du navigateur web de MS (ie et maintenant sûrement edge)<br /> Donc le gestionnaire de fenêtre de windows devrait de facto le faire je suis d accord<br /> Si on surcharge ms edge de multi fenêtre et onglets au bout d un moment l explorateur part en couille<br /> Si on prend un Firefox, opéra gx par ex le phénomène n est pas reproductible
Domic91
S’ils pouvaient tout simplement gérer la déconnexion d’une clé ou DD usb ce serait déjà un gros progrès !!!<br /> Attention, malgré l’enthousiasme, retour des écrans figés (uniquement depuis mon passage en W11) et même le bouton marché/arrêt inactif !!! Heureusement qu’il y a un petit trou sur mon portable (MSI 15M) pour faire un reset complet
brice_wernet
Quel est le problème avec la déconnexion des clés USB et DD USB? Il suffit de le débrancher…<br /> Si c’est encore l’histoire du cache en écriture, il est désactivé par défaut depuis Windows XP, donc il n’y a plus de risque depuis plus de 20ans maintenant.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Cette nouvelle fonctionnalité de Google Docs va vous faire gagner un temps fou
Google Chrome 102 est disponible, découvrez les nouveautés
Attention à ce malware qui se propage et menace votre navigateur
Windows 11 va enfin vous permettre de restaurer vos apps lorsque vous changez de PC
Opera VPN Pro est désormais disponible sur Windows et macOS
DuckDuckGo... un moteur pas si privé avec les trackers de Microsoft
Face au malware XorDdos, Microsoft recommande son navigateur Edge aux utilisateurs de Linux
Pour ses 15 ans, Google Street View reçoit une
Pour ses copies physiques de Windows 11, Microsoft recycle les clés USB de Windows 10
Télétravail : les réunions Zoom pourraient avoir des conséquences néfastes pour votre cerveau
Haut de page