La Suède bannit à son tour Huawei et ZTE de son équipement en 5G

22 octobre 2020 à 06h54
14

L'autorité suédoise chargée de la régulation des télécoms a annoncé, ce mardi 20 octobre, que les équipementiers Huawei et ZTE seront bannis des infrastructures 5G du pays. Les équipements de ces deux groupes
chinois présents sur le territoire devront par ailleurs être retirés avant 2025.

Pour justifier ce bannisement, l'autorité des télécoms locale s'est basée sur une loi adoptée en début d'année et visant à garantir la sécurité
nationale. Après le Royaume-Uni, la Suède est donc le second pays européen à bannir strictement Huawei et ZTE de son réseau 5G. La Chine « exprime un fort mécontentement », par la voie de son ministère des Affaires étrangères.

Les entreprises chinoises excluent des enchères du spectre 5G

L'autorité suédoise des télécoms, la Swedish Post and Telecom Authority (PST), a fait savoir sa décision d'exclure définitivement Huawei et ZTE des
enchères du spectre 5G. Quatre entreprises sont encore en compétition et les premières décisions sont attendues pour le mois prochain.

Non contents d'être bannis, les équipements des groupes chinois Huawei et ZTE déjà présents dans le pays devront être retirés avant le 1er janvier
2025, a fait savoir la PST. Dans un communiqué, l'autorité locale explique que cette décision est la conséquence d'une loi adoptée en début d'année et d'une décision conjointe avec les autorités militaires « visant à garantir que l'utilisation des fréquences ne mette pas en danger la sécurité de la Suède », selon l'AFP.

La Suède suit ainsi la voie tracée par le Royaume-Uni qui, sous la pression américaine et justifiant d'une menace pour la sécurité nationale, a banni Huawei durant l'été. L'entreprise avait jugée « politisée » et « décevante » ce choix.

Un « impact négatif » sur les entreprises suédoises, réagit la Chine

Par la voix du porte-parole du ministère des Affaires étrangères chinois, « la Chine exprime un fort mécontentement à l'égard de la Suède », a-t-on appris ce mercredi dans un point presse tenu à Pékin.

« La Suède devrait maintenir une attitude objective et juste et corriger sa
mauvaise décision, afin d'éviter d'avoir un impact négatif sur la coopération économique et commerciale entre la Chine et la Suède
 »,
a déclaré le porte-parole, Zhao Lijian, selon l'agence de presse Reuters.

En France, Huawei ne fera pas l'objet d'une interdiction absolue du marché mais les opérateurs utilisant les équipements de la firme chinoise – leader du marché – devront obtenir des autorisations d'exploitations avec une
validité limitée à huit ans.

Source : GSM Arena

14
10
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Black Friday Week : vraie chute de prix sur le SSD WD Blue 1 To chez Amazon
FIFA 21 sera moins riche sur PC que sur consoles, EA s'explique
Le PC portable gamer Lenovo Ideapad 17
6 bons plans high-tech à saisir pour Noël chez Cdiscount
L'excellent Xiaomi Redmi Note 8 Pro 64 Go profite d'une belle promotion chez Amazon
PureVPN lance une offre spécial Black Friday à moins 88% 🔥
Une baisse de prix (déjà) pour l'extension de stockage Seagate pour Xbox Series X|S
Microsoft cite pour la première fois son
Black Friday Week : les vrais bons plans high-tech disponibles ce jeudi
DSLR : malgré la chute des ventes, Nikon préparerait deux boîtiers pour 2021
Haut de page