Malgré un vote des actionnaires de Google, le projet de moteur de recherche censuré DragonFly continue

Mathieu Grumiaux Contributeur
20 juin 2019 à 15h15
0
Google Chine

Le conseil d'administration de Googe a rejeté une résolution visant à obliger le moteur de recherche à réaliser une enquête sur le respect des droits de l'homme et souhaite poursuivre ses efforts pour proposer certains de ses services aux consommateurs chinois.

Google semble pressé de revenir en Chine, de quelque manière que ce soit. Le conseil d'administration de l'entreprise a rejeté une motion déposée par plusieurs actionnaires visant à limiter les efforts déployés par le moteur de recherche pour s'implanter à nouveau dans le pays.

Certains actionnaires se battent pour que Google ne cède pas aux exigences de la Chine

La motion indiquait que Google aurait du organiser et publier une étude d'impact sur les droits de l'homme en examinant l'impact d'un moteur de recherche Google censuré en Chine.

Les investisseurs souhaitaient par ce vote mettre un terme au projet « Dragonfly ». Sous ce nom de code, les équipes de Mountain View prépareraient une version de Google adaptée à la Chine, et notamment au contrôle et à la répression exercés par les autorités gouvernementales.

« Le gouvernement chinois a déjà recours à une surveillance invasive et fondée sur des données pour suivre ses citoyens », a déclaré Joshua Brockwell, directeur de la communication des investissements chez Azzad Asset Management, qui soutient cette résolution. « La possibilité que le gouvernement utilise les données provenant des recherches de Google pourrait lui permettre d'étendre ses violations des droits humains, y compris les détentions massives de la minorité ouïghoure. »

Pour rappel, la Chine a subi des pressions internationales au cours de l'année écoulée qui aurait pris pour cible des musulmans ouïgours et détenu plus d'un million de personnes.

Derrière ce rejet, la possibilité de toucher plus d'1 milliards d'utilisateurs

Google a commenté le rejet de cette résolution dans une déclaration : « Nous avons envisagé diverses options pour offrir des services en Chine d'une manière conforme à notre mission et nous avons progressivement élargi notre offre aux consommateurs chinois, y compris Google Translate. »

Il est clair que Google ne peut plus se passer du marché chinois et de ses centaines de millions d'utilisateurs potentiels. A voir désormais quelle forme prendra ce retour, et si le moteur de recherche pourra lier ses objectifs commerciaux avec ses considérations éthiques.

Source : TechCrunch
Modifié le 21/06/2019 à 13h13
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
OVNI : l'US Navy avoue (enfin) avoir filmé des objets aériens non identifiés
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
iPhone 11 / 11 Pro : les premiers tests sont en ligne, 2019 est-il un bon cru ?
Le TGI de Paris invalide la clause de non-revente de jeux dématérialisés de Steam
Avec sa Model S, Tesla aurait battu le record de la Porsche Taycan sur le circuit de Nürburgring
Analogue présente un DAC audio/vidéo pour brancher vos vieilles consoles sur une TV moderne

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top