Naviguer sur Internet avec son Apple Watch, c'est possible et horrible

13 décembre 2021 à 19h30
25
ubrowser © App Store
© Apple

Le navigateur µBrowser, disponible au prix de 99 centimes sur l’App Store, étend les fonctionnalités Internet de l’Apple Watch.

L'expérience de navigation est loin d’être idéale, mais elle peut éventuellement dépanner.

µBrowser débarque sur l'App Store

Les Apple Watch sont d’excellentes montres connectées qui profitent de nombreuses qualités, tant en matière de mesures que de fonctionnalités et d’ergonomie. Mais, naturellement, en raison de la taille réduite de leur écran, ces dispositifs n’ont pas vraiment vocation à se substituer à un smartphone lorsqu’il s’agit de naviguer sur Internet. Ainsi, si watchOS intègre bien un navigateur, il se limite à l’ouverture de liens reçus par message et ne permet pas de surfer ou de saisir des recherches.

Toutefois, pour ceux faisant fi du confort de navigation, ou simplement curieux, et qui souhaiteraient quand même tenter l’expérience, l’App Store propose µBrowser, un navigateur développé par Arno Appenzeller. Vendu 99 centimes, il permet de surfer librement sur le web avec une Apple Watch.

Une expérience de navigation très sommaire

Bon, de l’aveu même de son créateur, µBrowser est assez expérimental et reste très brouillon. Il prévient : « µBrowser propose une expérience de navigation très limitée. Déjà, elle est limitée par la taille de l'appareil. Ensuite, il y a des limitations concernant le Javascript et les grandes pages web. La connexion sur ces pages ne fonctionnera probablement pas. Enfin, il n'y a pas de bouton retour, vous devez à chaque fois commencer une nouvelle session. »

Malgré tout, bien que limité, µBrowser reste « un bon moyen de naviguer sur le Web lorsque vous n'avez pas d'autre appareil à proximité », à en croire Arno Appenzeller.

Saisir des URL et faire des recherches via DuckDuckGo

En pratique, le navigateur permet de faire une recherche via DuckDuckGo ou de saisir directement une URL, et l’historique enregistre les pages consultées. Il est également possible de marquer des favoris et d’utiliser l’application compagnon pour gérer les signets.

Vous l’imaginez, selon les retours glanés çà et là, l’expérience de navigation est très variable selon les sites visités. Elle s’avère globalement plus satisfaisante avec ceux possédant plus de textes que d’images. Les internautes qui ont expérimenté le navigateur louent en tout cas la simplicité d’utilisation et la rapidité avec laquelle les pages se chargent, plus ou moins correctement, vous l’aurez compris.

Bref, si µBrowser est limité et perfectible, il a au moins le mérite d’exister.

Longtemps, les monopoles détenus par les pionniers de la navigation web ont déterminé les conditions et habitudes de surf des internautes. En 1994, Netscape s’empare de 75% du marché de la navigation en à peine quatre mois d’existence et ouvre la voie à la démocratisation du web. Un succès aussi fulgurant que de courte durée, alors que Microsoft commercialise Internet Explorer l’année suivante avant d’en faire une composante native à Windows 95 OSR 1 (OEM), puis de l’intégrer au shell Windows en 1997.
Lire la suite

Source : WCCFTech

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
25
17
SPH
Ca peux dépanner !
KlingonBrain
regarder un film sur un smartphone, aucun intérêt!<br /> Je ne suis pas d’accord.<br /> Le smartphone est plus pratique à utiliser, moins cher à qualité de dalle équivalente et aussi bien moins consommateur d’énergie qu’une grande dalle de salon.<br /> D’ailleurs, qu’on regarde un film sur un smartphone avec un écran haute définition ou sur un écran de cinéma, l’image projetée sur la rétine (et donc interprétée par le cerveau) sera substantiellement la même.
clockover
«&nbsp;Que tu regarde un film sur un smartphone avec un écran haute définition ou sur un écran de cinéma, l’image projetée sur ta rétine et donc interprétée par le cerveau sera substantiellement la même.&nbsp;»<br /> Carrément ! un cinéma vs un smartphone = même expérience.<br /> Je n’aurais pas osé.
ovancantfort
Ce n’est pas la même chose, mais peut être qu’avec une app qui rajoute des chuchotements, des bruits de popcorn et de sachets de chips, ça pourrait se rapprocher un peu plus de l’expérience cinéma
KlingonBrain
Carrément ! un cinéma vs un smartphone = même expérience.<br /> Je n’aurais pas osé.<br /> Et pourtant, c’est rigoureusement vrai pour qui se penche sur la façon dont la projection d’une image sur la rétine fonctionne.<br /> Bien sûr, je parle juste de l’image. Comme le dit @ovancantfort le smartphone n’arrive toujours pas à reproduire le mec de 1m95 qui se met devant pour te boucher la vue, ni le pickpocket qui t’attends à la sortie, ni le prix du billet qui pique ou encore le petit paquet de chips hors de prix.<br /> Sans parler du fait d’avoir en avant première toutes les m… euh… les superbes oeuvres d’art du cinéma français…
zeebix
anon16165080:<br /> on pourrait imaginer une espèce de casque/arceau qu’on mettrait sur la tête pour maintenant le tel comme il faut en libérant la main qui doit le tenir si aucun support le permet<br /> ça existe déjà
Felaz
En avion, c’est pas si mal
mrassol
Ajoutes a ca l’odeur de la ligne 13 en plein juillet … je m’arrete la, je commence a avoir une erection rien qu’a l’idée de me faire un petit lalaland sur mon xiaomi …
clockover
Ca doit faire longtemps que vous n’êtes pas allé au cinéma non ?<br /> C’est vide !
clockover
C’est marrant comme parlez juste de l’image vous fait tout de même dévier sur n’importe quoi.<br /> Regarder sur votre smartphone ne vous empêche pas d’avoir un voisin bruyant, puant (ou tout autre chose), tout comme cela ne vous empêche pas de regarder un navet…<br /> Un aveux inconscient de la faiblesse de votre argument ?
benben99
C’est aussi utile que de.jouer a Doom sur sa machine à laver
Peggy10Huitres
"Le smartphone est plus pratique à utiliser, moins cher à qualité de dalle équivalente et aussi bien moins consommateur d’énergie qu’une grande dalle de salon.<br /> D’ailleurs, qu’on regarde un film sur un smartphone avec un écran haute définition ou sur un écran de cinéma, l’image projetée sur la rétine (et donc interprétée par le cerveau) sera substantiellement la même."<br /> Il doit travailler dans un shop de smartphone …
marcox92
Ce besoin qu’a Clubic de citer Apple est malsain et décrébilise le site.<br /> Le problème est le même sur n’importe quelle montre connectée
Highmac
Regarder un film sur son smartphone…<br /> Comment dire…
eykxas
C’est quand même pas de notre faute si vous avez des smartphones pourris dans cet usage… 6.7" dolby vision, avec une excellente résolution ça permet une expérience tout à fait bonne !<br /> Et j’ai pas encore trouvé comment transporter ma télé de 55" dans le métro, ou la mettre dans le lit à la place de ma femme… (ok doit y avoir moyen de s’arranger mais bon…)
Highmac
Télé-Femme. Femme-Télé : Choix crucial !<br />
sebstein
Auh, non, pas vraiment… je ne vais rien t’apprendre en te disant qu’on a 2 yeux et que cela permet au cerveaux de calculer les distances. Le cerveaux est donc bien conscient que l’image qu’il regarde est très proche de lui (heureusement, d’ailleurs, pour la mise au point), ça implique une fatigue visuelle bien plus importante (l’image étant beaucoup plus proche, les infimes mouvement du smartphone doivent être compensé par le cristallin qui doit se déformer constamment pour faire la mise au point, ce qui n’est pas le cas avec une télé à 5-10 m, et la lumière intense qui provient de l’écran du smartphone est aussi plus proche et donc plus agressive pour la rétine).
Peggy10Huitres
eykxas:<br /> 6.7" dolby vision, avec une excellente résolution<br /> ça permet une expérience tout à fait bonne !<br /> Et j’ai pas encore trouvé comment transporter ma télé de 55"<br /> dans le métro<br />
KlingonBrain
Auh, non, pas vraiment… je ne vais rien t’apprendre en te disant qu’on a 2 yeux et que cela permet au cerveaux de calculer les distances. Le cerveaux est donc bien conscient que l’image qu’il regarde est très proche de lui (heureusement, d’ailleurs, pour la mise au point), ça implique une fatigue visuelle bien plus importante (l’image étant beaucoup plus proche, les infimes mouvement du smartphone doivent être compensé par le cristallin qui doit se déformer constamment pour faire la mise au point, ce qui n’est pas le cas avec une télé à 5-10 m, et la lumière intense qui provient de l’écran du smartphone est aussi plus proche et donc plus agressive pour la rétine).<br /> Alors oui, le cerveau est capable de calculer les distances du fait de la vision binoculaire. Mais justement, il faut se rappeler que dans le cinéma «&nbsp;2D&nbsp;», l’information tridimensionnelle n’est jamais présente. Et cela que l’écran soit à 15 cm ou qu’il soit à 50 mètres.<br /> De plus, nous jouons bien à des jeux vidéo pendant des heures. Et pour beaucoup d’entre nous, assez proche de l’écran. Et pour rappel, sur un moniteur classique, il s’agit d’une image totalement plate et non binoculaire. Ce qui nous amène à deux conclusions.<br /> (1) Le cerveau est capable de faire complètement abstraction de la vision binoculaire quand l’information différentielle adéquate n’est pas présente.<br /> (2) Il est capable de reconstituer une image mentale en 3D à partir d’une projection de la 3D sur une image plate en 2D.<br /> Quand à l’argument de la fatigue visuelle que j’entends au moins depuis 40 ans, rappelons nous que des millions de travailleurs passent leur journée à regarder des écrans et des documents à courte distance et cela depuis maintenant très longtemps. Et qu’avec le recul, on peut dire que cela n’a pas engendré de catastrophes.<br /> Et d’ailleurs, bien avant les smartphones, nous passions nos soirées à lire des livres, la encore avec une focalisation à très courte distance. Regarder un film demande en comparaison beaucoup moins d’efforts visuels.<br /> Quand à la luminosité, sur un smartphone, elle n’est pas plus fatigante que sur d’autres écrans. Comme pour n’importe quel autre écran, c’est surtout une question de paramétrage qui est à la portée de tous. D’ailleurs, la source lumineuse d’un smartphone est bien moins puissante que celle d’un écran de salon et encore bien moins que celle d’un projecteur de cinéma. C’est assez logique si on tient compte de la dispersion lumineuse par rapport à la distance. Plus un écran est distant, plus il faut d’énergie pour une même luminosité perçue.
Krimog
Donc logiquement on doit pouvoir jouer aux jeux du gamepass dessus <br /> Tenir sa manette en mains + regarder son poignet = expérience ultime !!
clockover
Exactement. Sur la rétine aucune différence !
Blackalf
Au final, c’e nest qu’une question de mentalité : les «&nbsp;modernes&nbsp;» trouvent formidables de regarder un film sur un écran minuscule, les autres continueront à préférer le voir sur leur écran de 55 ou 60 pouces. ^^
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Paris 2024 : la billeterie en ligne des Jeux Olympiques va ouvrir, voilà comment ça marche !
Guide d'achat Noël 2022 : notre sélection d'idées cadeaux Tech' à tous les prix
Darty brade le Smart Clock Essential de chez Lenovo en ce moment !
Cette offre VPN est digne d'un Black Friday, et elle est signée Surfshark !
Neuralink : Musk veut des tests sur cerveau humain dans les 6 mois
LastPass piraté pour la 2ème fois cette année, vos mots de passe toujours en sécurité ?
Profitez de ce casque Sony à prix cassé après le Black Friday Amazon
La JBL Flip 2 est encore moins chère quelques jours après le Black Friday
Le tout dernier aspirateur robot iRobot Roomba J7 bénéficie déjà d'une promotion !
Twitter veut protéger les enfants ? Avec quels employés Monsieur Musk ?
Haut de page