Amazon va présenter aux législateurs ses propres lois sur la reconnaissance faciale

26 septembre 2019 à 13h00
21
Jeff Bezos

Amazon, qui a développé une offre commerciale autour de sa plateforme de reconnaissance faciale, est dans le viseur des activistes et défenseurs des droits. L'entreprise semble vouloir prendre les devants.

Jeff Bezos, fondateur et patron du géant de l'e-commerce, affirme que ses équipes juridiques planchent sur un projet de réglementation de cette technologie. Il veut soumettre leurs suggestions aux législateurs américains.

Amazon Rekognition, le Cloud de la reconnaissance faciale

« Rekognition », outil de reconnaissance faciale, fait partie des Amazon Web Services. C'est une application Web qui peut, à partir d'une image ou d'une vidéo, reconnaître une multitude d'éléments concernant une personne.

Problème : Amazon Web Services vend cette technologie aux forces de l'ordre alors que les biais et lacunes de Rekognition ont été démontrés, notamment en matière de couleur de peau, et que le Congrès américain n'a pas encore légiféré sur son utilisation.

Un véritable fou juridique que Microsoft et Amazon eux-mêmes ont reconnu. En février dernier, Amazon Rekognition a publié son propre guide éthique de la reconnaissance faciale, appelant les législateurs à réagir sur le sujet.

Jeff Bezos surprend à Seattle

Alors que se tenait une conférence d'Amazon à Seattle ce mercredi à propos des nouveaux produits de l'entreprise, Jeff Bezos a fait une apparition surprise devant les journalistes pour parler de reconnaissance faciale.

Il a expliqué que l'entreprise passait à l'étape suivante en planchant sur un projet de loi à propos de cette technologie. L'idée générale est qu'Amazon puisse proposer un « brouillon » aux législateurs.

Le patron de l'entreprise n'a toutefois pas commenté précisément le contenu de cette proposition de loi.

Source : Vox
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
21
9
zeebix
Ok ok c’est des boites privé qui font l’ébauche de lois maintenant … touuuuut va bien
GRITI
Si cela ne démontre pas la puissance de ces sociétés… Si le législateur US est aussi calé en high tech que nos politiques ce sera le jackpot pour Amazon…
tmtisfree
Ça, c’est la vraie démocratie en action. Le capitalisme de connivence, c’est dépassé.
Niverolle
Cela fait déjà un bon moment que Georges Soros a expliqué qu’en fait ce sont les marchés qui votent tous les jours et que la plèbe devait se soumettre : “I mercati votano tutti i giorni e costringono i governi ad adottare misure certo impopolari, ma indispensabili. Sono i mercati ad avere il senso dello stato.”<br /> (La Repubblica, 28 janvier 1995).
Niverolle
Vraie démocratie ou vraie oligarchie ?
tmtisfree
Les oligarchies (politiques) n’existent et ne perdurent que parce que l’État, cette notion obsolète qui n’est que la continuation du féodalisme, de la monarchie etc., subsiste.<br /> Il n’y a pas d’exemple connu d’oligarchie économique (c’est un oxymore) : les clients sont là en permanence pour voter avec leur porte-monnaie et choisir les meilleurs. Il n’y a pas de système plus direct, plus démocratique et plus efficace.
cloomcloom
Rien de nouveau ici:<br /> FIGARO – 27 Jan 15<br /> Quand les députés recopient les textes des lobbyistes<br /> VIDÉOS - Sur certains sujets sensibles, les législateurs sont très sollicités par des groupes d'influence tentant d'intervenir dans la rédaction d'une loi. Ils y arrivent parfois si bien que leur démarche discrète devient d'un seul coup trop voyante.<br />
Niverolle
Choisir les meilleurs ? Cela suppose que le consommateur dispose de toute l’information nécessaire ainsi que du temps nécessaire pour tout analyser … Une belle utopie.
tmtisfree
Trivialement, le déficit d’information est partout : combien de firmes périclitent avant d’avoir pu seulement mettre un seul produit sur le marché ? Ou avant 5 ans d’existence ?<br /> De manière superficiellement paradoxale, une économie de marché présuppose pour fonctionner deux engagements de la part des agents en opération :<br /> acceptation de leur ignorance relative (défaut d’informations sur l’état du marché)<br /> tolérance à l’incertitude (principe de l’effectuation).<br /> La théorie économique a depuis longtemps intégré ces propositions.<br /> D’un autre côté, il n’y a que les politiciens qui font croire à leurs électeurs qu’ils sont les seuls à tout savoir, alors que leurs actions passées ne sont que fiascos, échecs, désastres et plantages récurrents. L’électeur-consommateur ne semble pas être informé convenablement du fric de dingue que ces incompétents lui coûtent.
jaceneliot
Pendez ce porc de Bezos
Niverolle
“La théorie économique a depuis longtemps intégré ces propositions.” =&gt; Parfait, alors libérons-nous de la politique (des menteurs) et livrons-nous au marketing (d’autres menteurs)…
tmtisfree
Chiche ?
Niverolle
D’accord, mais c’est moi joue le rôle du parrain de la mafia qui va gangrener cette société idéale.
tmtisfree
Tu as déjà changé de sujet ? La “mafia” ne fait pas de “marketing” : elle te présente l’addition avec la même violence que tes “politiques” chéris. Comme quoi on ne se refait pas…
leulapin
Avez vous déjà entendu parler de l’european round table?<br /> Ca ne date pas d’hier, clairement.
leulapin
C’est pour ça qu’il y a des lois antitrusts ou que les différentes compagnies des indes s’étaient partagé le monde. L’oligarchie économique c’est impossible, bien entendu.
leulapin
L’erreur c’est de séparer l’économique de la politique. Les deux sont liés, se soutiennent et ont besoin les uns des autres…
tmtisfree
leulapin:<br /> lois antitrusts<br /> Ce n’est pas l’endroit, mais on peut facilement démontrer la totale inutilité de ces lois parce que les seuls trusts ayant jamais perdurés sont les monopoles artificiels soutenus par les États.<br /> leulapin:<br /> L’erreur c’est de séparer l’économique de la politique.<br /> On apprécie les fiascos de cette merveilleuse pensée magique tous les jours.
leulapin
Ce n’est pas le sujet, les lois antitrusts sont peut être inefficaces mais ce qui a motivé leur création lui est bien un problème d’oligarchie économique réel.<br /> Pour le reste séparer le politique de l’économique ou du militaire est juste un symptôme de bêtise doctrinaire… 100% des histoires mondiales traitent tous ces domaines à égalité et comme un tout depuis plus d’un siècle. Il faut actualiser un peu son dogme là.
tmtisfree
Ta tentative de démonstration s’effondre d’elle-même : des lois inefficaces ne peuvent régler aucun problème, surtout supposé. Si ce problème avait persisté, d’autres lois auraient été pondues, ce qui n’est pas le cas. On peut en déduire logiquement que ce supposé problème n’est qu’une illusion, un attrape-nigaud (qui fonctionne cela dit). QED.<br /> Je ne nie pas la triste réalité, bien au contraire : elle est ce qu’elle est à cause de la perpétuation cynique et ignare de la main-mise du politique sur l’économie. Il suffit d’ouvrir les yeux sans ses œillères rose/rouge et de parcourir l’Histoire, justement.<br /> Mais apparemment, il y aura toujours des gogos prêts à sacrifier leur parcelle de liberté dans les mains d’escrocs beaux parleurs qui les volent et les tuent, et d’en redemander encore.
carinae
@tmtisfree ou pas … Choisir les meilleurs sur quelle base ?<br /> l’être Humain ayant une forte propension a l’égocentrisme je vois bien d’ici le truc que ça donnerait … en fait … on referait la même chose mais d’une autre manière
tmtisfree
Sur les bases que chaque client a lui-même déterminé, évidemment.<br /> Ta dernière phrase est pure spéculation : tant qu’on n’aura pas essayé, personne ne peut le prédire, et encore moins prétendre le savoir.
carinae
c’est vrai mais bon … je prends le pari que ça foire ! <br /> et pour être tout a fait honnête je ne sais pas s’il y vraiment un bon système le mieux étant peut être de faire participer le plus de monde possible aux décisions … (et encore parce qu’il y aura toujours qui ne seront jamais content) …
Niverolle
“Comme quoi on ne se refait pas” ==&gt; Euh, c’était surtout une blague, mais peu importe. L’important c’est que tu juges les gens sans les connaître (et non, les politiques ne sont pas mes chéris).
tmtisfree
Je te juge selon tes écrits : si tu assimiles le système économique à la mafia alors qu’elle a tous les traits de la (et des) politique(s), c’est que tu n’as pas bien évalué tout ce qu’impliquait ta tirade mafieuse (par ignorance, incompétence, etc.). Si tu n’es pas capable de faire savoir que tu blagues, c’est ton problème pas le mien.<br /> Si tu veux que je te juge mieux, pense mieux.
Niverolle
Discuter de ton utopie est une chose, m’agresser en est une toute autre. Donc inutile d’insister, tu ne fais que t’enfoncer.
leulapin
Sophisme + sophisme = sophisme<br /> Je n’ai pas d’oeuillère roses/rouges, les lois antitrust et globalement la défense de la libre concurrence sont plutôt des valeurs centristes et libérales en fait.<br /> L’erreur de fond est de séparer l’économique du politique, les deux fonctionnent main dans la main, il n’y a pas de mondialisation libérale sans les états, il n’y a pas d’états sans l’argent et sans chaines logistiques. Séparer les deux est spécieux, ce sont deux entités politiques qui marchent main dans la main depuis les débuts de la modernité, remplaçant le tryptique clergé, noblesse, armée qui gérait le moyen âge.
leulapin
Là encore avant de commenter il faut se renseigner, la spécificité des mafias (et ce qui fonde le terme) par rapport au banditisme est justement leur imbrication totale dans le monde politique et économique qui permet de tenir une société via des échanges de services et une oligarchie d’hommes d’honneur.<br /> Mafia et états ne s’opposent pas nécessairement (généralement pas, concrètement) et idem pour mafia et entreprises, les énormes fonds dégagés par les mafias (l’équivalent du PIB français mondialement rien que pour la drogue) atterrissent bien quelque part, et le meilleur moyen de les blanchir est d’investir dans des entreprises.
tmtisfree
L’histoire de la promulgation des lois anti-trusts aux USA est typique du lobbyisme du capitalisme de connivence (= politique), qui n’a rien de “centriste ou libéral”.<br /> Répéter ton mantra ne le sert aucunement. L’économie se suffit à elle-même comme tous les systèmes complexes adaptatifs. Cela dit je ne nie pas qu’il faille des institutions et qu’elles sont souvent le fait des États. Mon point était que les politiques se pensent bien trop souvent mieux capables que les agents économiques eux-mêmes à savoir comment l’économie devrait fonctionner. On en mesure les désastres tous les jours.<br /> En ce sens, l’économie DOIT être séparée du politique. Certes les États libéralisent, mais ils ne font que défaire les barrières qu’ils ont élevées avant : le naturel revient toujours.
tmtisfree
C’était exactement mon point, il faut apprendre à lire. Que la mafia investisse dans l’économie est un point trivial qui n’apporte rien ici puisqu’on discutait d’organisation. On sait bien que pour le politique c’est “Je dépense donc je suis.”.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

🔥 Apple MacBook Air MQD32FN/A à 799€ au lieu de 999€
Intérieur, extérieur... Amazon veut qu'Alexa soit tout le temps avec vous
Volvo tease le XC40 : son nouveau SUV éléctrique
McAfee lance un antivirus grand public dédié aux gamers
Apple retire discrètement le serveur web Zoom caché via une mise à jour sur Mac
Comment régler les couleurs de son écran PC ?
4 techniques simples pour nettoyer son PC
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
USB Type-C : tout savoir sur la nouvelle norme USB
Haut de page