Jeff Bezos, l’homme qui valait 100 milliards

Par Alexandre PAULSON
le 03 décembre 2017 à 09h55
0
Il rêvait d'installer le Black Friday/Cyber Monday comme LA grande fête mondiale du e-commerce. Pari réussi sur toute la ligne, pour Jeff Bezos, qui vient de passer un week-end en or. Les ventes monstres sur Amazon tirent le titre en bourse à la hausse, et le charismatique patron, connu pour son rire démoniaque, voit sa fortune personnelle franchir le cap des 100 milliards de dollars.

Un niveau de richesse plus jamais atteint par un milliardaire depuis Bill Gates en 1999.

L'homme le plus riche du monde



En consultant son relevé de banque lundi soir, Jeff Bezos, le CEO d'Amazon, a pu constater la bonne santé de ses finances personnelles. Après avoir pris près de 5 % la semaine dernière, le titre Amazon coté au Nasdaq grappillait encore 1,64 % lundi 27 novembre, atteignant son plus haut historique, à 1.205 dollars. Détenteur de 20 % du capital d'Amazon, Jeff Bezos a ainsi gagné plus de 2,5 milliards de dollars en 48 heures.

Une valorisation qui lui permet, à 53 ans, de devenir l'homme le plus riche du monde, et peut-être même de l'Histoire. Depuis le 1er janvier, Jeff Bezos est passé du 4ème au 1er rang du célèbre classement Forbes, reléguant Bill Gates 11 milliards de dollars derrière lui. Un enrichissement à très haut débit, qui vient couronner 30 ans d'une carrière marquée par quelques intuitions de génie.



Bezos, Investisseur avisé



La vie de Jeff Bezos est un conte moderne, qui coche toutes les cases du mythe américain du self made man. Né en 1964, Jeffrey Jorgensen, d'un père artiste de cirque qui l'abandonne à sa naissance, Jeff prend le nom de son beau-père d'origine cubaine. Il grandit à la campagne et montre très jeune des signes de précocité. Passionné de science-fiction, Bezos sort en 86 diplômé de Princeton. Il est courtisé par des géants comme Intel ou Andersen Consulting, mais préfère partir à New York rejoindre... une start-up, déjà.

En 94, le trafic sur internet augmente de... 2.300 %. Bezos se forge alors une conviction : l'avenir est sur le web. Alors payé 1 million de dollars par an, il plaque son poste pour fonder Amazon. Il choisit d'abord le livre : pas cher, facile à stocker, ce sera sa porte d'entrée dans l'e-commerce. 23 ans plus tard, Amazon référence plus de 300 millions de produits. Entrepreneur de génie, Jeff Bezos est aussi un investisseur au nez creux. Il mise très tôt sur de jeunes pousses : Google, Uber, Airbnb. Toutes ont bien grandi. Sa startup à lui, Amazon, n'en est plus une non plus. Epouvantail de nombreux business traditionnels, des librairies au groupe Carrefour, Amazon pèse aujourd'hui 586 milliards de dollars. Des analyste voient le groupe atteindre les 1.000 milliards de valorisation avant trois ans. Ce qui permettrait à Jeff Bezos de doubler à nouveau une fortune déjà multipliée par 10 en 10 ans.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Opera 52 pour Android : le VPN s'améliore ainsi que la prise en charge des PDF
La tablette Amazon Fire 7 se paie un petit rafraîchissement
Google suspend ses relations avec Huawei et lui retire sa licence Android
La RATP et Airbus travaillent ensemble à faire atterrir les taxis volants en France
Facebook modifie son algorithme pour mettre en avant davantage les contenus de nos amis
William Shatner (Star Trek) nous raconte en vidéo comment la NASA va retourner sur la Lune
Une app mobile pour diagnostiquer les otites en
Désenchantée : la saison 2 pour tous sur Netflix dès le 20 septembre
Edge Chromium, la version de développement continue son évolution
Les bactéries océaniques qui produisent de l’oxygène altérées par la pollution plastique
Hyundai et Kia investissent dans Rimac pour développer deux sportives électriques
Fondation / e / : des smartphones Android remis à neuf... les services Google en moins
La dernière maj Xbox One vous permet de voir si vos amis jouent sur PC ou console
Formule E : notre reportage dans l’antichambre des voitures électriques
Des chercheurs conçoivent un réseau de neurones artificiels
scroll top