Une enquête confirme qu'Amazon fait des copies de produits sous sa propre marque

15 octobre 2021 à 17h43
29
Amazon logo
© Amazon

Une enquête édifiante de Reuters, appuyée par de nouveaux documents internes à Amazon, a révélé un système rodé de production de contrefaçons, avec des articles copiés auprès de sociétés et vendus par le géant du e-commerce .

Selon Reuters, en possession de documents internes à la succursale indienne (dossiers, e-mails et plans d'affaires), Amazon a mis en place un système pour copier les produits d'autres marques et booster les ventes de ces articles. Cette révélation concerne notamment le marché indien. Ce n'est pas le premier scandale concernant un plagiat de produits des marques vendues sur le site du géant américain, et une nouvelle fois, les dirigeants exécutifs nient ces propos et toute implication dans cette affaire.

Amazon.in : la fabrique systématique de contrefaçons

Les documents, qui datent de 2016, attestent d'un véritable système mis en place sur le marché indien pour développer la marque Amazon et augmenter sa rentabilité. Des équipes étudieraient d'abord les informations des utilisateurs pour rechercher les meilleures références des produits vendus en ligne. Selon les révélations de Reuters, l'entreprise tentaculaire s'associerait ensuite aux usines de fabrication de la marque d'origine et utiliserait différentes techniques pour placer les produits copiés dans les premiers résultats de recherche… le tout avec un prix au rabais pour garantir le succès des ventes.

C'est la rentabilité insuffisante du marché indien qui aurait poussé à copier des produits « références » pour Amazon. Le lancement de la marque Amazon Solimo sur ce marché est un très bon exemple de ce système.

Pour la première fois, les documents internes analysés par Reuters prouvent ces faits. La contrefaçon de marques vendues sur le site et la manipulation de l'algorithme pour plébisciter les produits Amazon sont monnaie courante, notamment pour le marché indien. Les documents révèlent également que certains exécutifs étaient au courant de tout cela. Ils ont même validé ce système et y ont pris part.

Amazon de scandales en procès pour contrefaçon

En 2020, lors de sa déclaration sous serment devant le Congrès américain, Jeff Bezos affirmait que son entreprise interdisait à ses employés d'utiliser les données publiques des utilisateurs pour avantager la marque Amazon. Aujourd'hui, les dirigeants conservent la même ligne de réponse.

Ce n'est pourtant pas la première fois qu'un scandale éclate à propos d'Amazon et de la contrefaçon des marques vendues par le géant du e-commerce. Actuellement, des investigations sont en cours aux États-Unis, en Europe et en Inde à ce sujet. Un procès opposant Amazon à Williams-Sonoma a conclu à une contrefaçon avérée en 2018.

Malheureusement, de nombreuses marques affirment ne pas engager de poursuites, car les procès de ce type-là sont longs et très coûteux. Un temps et de l'argent que peut s'offrir le tentaculaire géant américain, mais pas de nombreuses marques…

Source : Reuters

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
29
23
Bombing_Basta
Produits contrefaits ou non ils appliquent les mêmes techniques.<br /> Exemple les accus amazon basics qui sont des Sanyo/Panasonic Eneloop rebadgées (de génération précédente), avant on trouvait facilement autant d’offres des deux types, maintenant c’est la galère pour trouver une bonne offre sur les Eneloop, et les basics sont partout et bien mises en avant.
lobo41
Toute la grande distribution le fait avec les produits (Marque Carrefour chez Carrefour, Repère chez Leclerc, etc…). Il ne s’agit pas de contrefaçon qui consiste à vendre un produit de marque non fabriqué par la marque, mais de coller une étiquette de distributeur sur un produit identique, ou moins concentré ou de génération précédente… L
ludovic_secher1
Encore une preuve qu’amazon ne devrait pas exister, il est temps d’arrêter de leur faire de la pub chez Clubic… et les autres…
chapelle18
C’est vieux comme le monde cette méthode c’est comme ça que la chine a commencé a s’industrialiser a bon compte. Dit Alexa ! Quand es ce que tu me vend un sac Vuiton de marque Amazon fait par la même usine en inde mais a un quart du prix ?
Winston
Des employés de chez Amazon et Google ont condamnés le projet Nimbus en publiant une lettre qui dénonce un contrat avec Israel ,c’est bien plus inquiétant.
marcqenbaroeul
Rien de neuf sous le soleil, pour être vendeur sur la plateforme AMAZON, il faut impérativement rentrer toutes les informations produits, notamment le code EAN et du coup Amazon peut remonter jusqu’au fabricant/fournisseur et grâce aux statistiques de vente, ils peuvent quelles sont les produits qui se vendent le plus sur leur place de marché…
Vanilla
Tu racontes vraiment n’importe quoi, si amazon n’existait pas, les prix seraient plus cher partout dans le monde et des milliers et des milliers d’entreprise auraient beaucoup moins de client (voire pas du tout)<br /> Tu as l’air d’oublier que amazon est une plateforme qui permet à des milliers de vendeurs d’exister et de trouver des clients.<br /> Si amazon est aussi gros que cela et que tu voudrais les voir disparaître, c’est justement parce que c’est les meilleurs dans leur domaine, sinon cela fait belle lurette que la concurrence (Fnac, cdiscount) depuis 20 ans leur aurait grignoter beaucoup plus leur part de marché.<br /> Encore un qui se fait laver le cerveau par le bourrage de crâne médiatique…
ludovic_secher1
si ils payaient leurs charges comme ils devraient, ce serait un peu plus loyal comme concurrence. Mais à partir du moment où il y a une TVA à 20% dans un pays, il y a une différence de 20% sur la facture finale… sauf que ce n’est pas le cas. Amazon se fait plus de marge sans payer ses employés comme ils devraient et sans payer les taxes dans les pays où ils vendent…<br /> Amazon??? BRRRR
HAL1
Probablement, mais la taille et la force de frappe d’Amazon rendent cela passablement problématique.<br /> Apple fait la même chose avec les applications iOS. Elle regarde celles qui fonctionnent, puis les copie et met des bâtons dans les roues de ses développeurs (Apple Music, iCloud, Apple News, Apple Arcade, Apple Fitness, …).<br /> C’est pour ça qu’il est essentiel que les géants technologiques soient surveillés de près et recadrés lorsqu’ils abusent de leur position dominante.
pecore
Ça fiche les jeton. Le pire c’est qu’Amazon fait déjà d’indécents profits. Ont ils vraiment besoin de s’abaisser à de telles manœuvres. Vraiment c’est lamentable. En revanche il ne s’agit pas de contrefaçon mais de copie.
Palou
@ludovic_secher1 tu parles sans connaitre, juste en écoutant quelques médias à sensation
SlashDot2k19
Un procès leur ferait le plus grand bien et qu’ils soient lourdement condamnés avec les dirigeants pour ce genre de pratique scandaleuses.
ramses_deux
@percore,<br /> Peut-être êtes vous déjà au courant et avez déjà fait l’analogie avec les produits «&nbsp;Amazon Basics&nbsp;».<br /> Il s’agit de copies de produits a succès fabriques pour et distribues par Amazon, sur le plateforme, en avant des produits concurrents.<br /> Un procès est en cours au US concernant les produits Amazon Basics.
SlashDot2k19
Ben voyons, parce que les autres ont aussi des pratiques malhonnêtes qu’il faut faut fermer les yeux ? Le législateur devrait se sortir les doigts et mettre un arrêt total à ces pratiques déloyales.
DocteurQui
Chez Carrefour ou autre cela s’appelle une marque blanche, des marques qui acceptent de mettre une autre marque sur le paquet. La copie / contrefaçon est illégale en France, des plaintes seraient déposées dans le cas contraire.
lgab3
Attention, dans la grande distribution les «&nbsp;marques distributeurs&nbsp;» s’installent en rayon à côté des marques. Sur les réseaux sociaux certains se plaignent qu’Amazon copie leur produit puis banni leur marque/magasin. Je ne sais pas si le bannissement est vrai, mais il semble que ce soit de celà que l’enquête parle.
lgab3
Le plus gros problème avec Amazon selon moi, c’est qu’on (les politiques, les gouvernements et le financiers Européens) a laissé faire. Il est où l’Amazon Européen qui paierait ses taxes en Europe ? Bon ça n’empêcherait pas l’évasion fiscale mais au moins l’Europe aurait plus d’emprise !
lobo41
Je ne vois pas trop l’intérêt d’Amazon dans cette affirmation. «&nbsp;Copier&nbsp;» des milliers de produits pour les imiter et les renommer ! C’est valable pour des Rollex ou des Vuiton… mais pour un produit à moins de 10 € !!!
carinae
Tout a fait…les marques distributeurs ne sont pas des contrefaçons mais un produit distribué sous la marque du distributeur et non de l’industriel. En général il y a un accord entre les 2 surtout si c’est l’industriel qui produit pour le distributeur.<br /> Dans le cas d’Amazon, si je comprends bien, a priori ils copient et produisent les produits sans le moindre accord en se servant de leur marketplace. C’est donc de la contrefaçon.
sirifa
Louis Vuitton n’a pas d’usine en Inde : https://fr.louisvuitton.com/fra-fr/suggestions/ou-sont-crees-les-produits-louis-vuitton<br /> Parles-tu donc déjà des contres façons ?
Jppfirst
Amazon avec ses produits Basics fait exactement la même chose que toutes les enseignes de la grande distribution comme Carrefour Auchan, Ikea, Leclerc, Leroy Merlin, Castorama et tous les autres avec leurs propres marques. Dans la majorité des cas, le concepteur du produit et le fabricant passent des contrats avec les grands donneurs d’ordre pour vendre leurs produits sous des marques distributeurs avec quelques modifications pour s’ouvrir d’autres marchés. C’est souvent cette technique qui leur permet d’améliorer leur chiffre d’affaire et de faire baisser les coûts de production en augmentant leurs marges sous leurs marques au prix d’une dégradation de leur marges sur les marques distributeurs. C’est tout à fait légal et ce ne peut-être qualifié de copie car le produit sort bien des même chaînes de fabrication. Cela permet de faire de faire du low cost et de toucher un marché qui resterait inaccessible pour les marques originales. C’est aussi un service évidemment appréciable pour les consommateurs à faible budget.<br /> Pour la copie, elle touche plutôt les marques de luxe comme la maroquinerie, les chaussures, les parfums etc … où les produits sont fabriqués dans des petits ateliers en dehors des circuits habituels et commercialisés également en dehors aussi en dehors des circuits habituels. On ne retrouve pas ce type de produit dans la grande distribution ou sur les sites comma Amazon, Cdiscount, Facebook etc … à l’exception des market place où le contrôle est quasiment impossible même si certains vendeurs sont quelquefois épinglés par la répression des fraudes. Et en France, une marque victime de copie, porte souvent plainte uniquement à la demande de la répression des fraudes qui est la mieux placée pour mettre à jour un trafic de copie.<br /> J’ignore ce que fais Amazon en Inde, mais les produits Basics en Europe ne sont pas des copies et possèdent pratiquement toutes les caractéristiques du produit original avec évidemment une esthétique modifiée.
gymnez
Pas d’accord, plus Amazon vend en France et plus il y a des emplois de créés dans nos villes
Maspriborintorg
En Suisse, un grand distributeur (COOP) fait la même chose: J’avais acheté des sucres (en France: dominos) dans des blisters marqués WAGO, hors ceux-ci ont brûlés sans surcharge d’intensité électrique. En examinant ces sucres et des originaux WAGO, j’ai observé que c’était une contre-façon dont la conception menait fatalement à la surchauffe puis combustion. Donc les grandes enseignes comme vous avez en France se livrent probablement à la contrefaçon.
Palou
Maspriborintorg:<br /> J’avais acheté des sucres (en France: dominos)<br /> Non, ce n’est pas la même chose. Un Wago est un connecteur simple à enficher, un domino possède des vis pour serrer les câbles (j’ai viré le peu de Wago que j’avais chez moi, les fils rigides en 1.5 ou 2.5 n’étaient jamais assez serrés et pouvaient provoquer un incendie)
Winston
Maspriborintorg:<br /> la conception menait fatalement à la surchauffe puis combustion<br /> est-ce que tu peux en dire plus et montrer des photos?<br /> Palou:<br /> Un Wago est un connecteur simple à enficher, un domino possède des vis pour serrer les câbles<br /> C’est la même chose pourtant , Wago est une marque qui propose plusieurs solutions suivant les besoins ,il y a des connecteurs pour raccorder des fils entre eux en distribution ou en rallonge.<br /> On fait la même chose avec un connecteur à vis mais ils cisaillent les fils (sauf certains qui possèdent des lames sous les vis).
EricARF
Jeff dit «&nbsp;les prolétaires sont des fainéants&nbsp;», la tendance actuelle est «&nbsp;peu importe la méthode tant que nous en tirons beaucoup d’argent, nous sommes tellement intelligents&nbsp;».<br /> Ce «&nbsp;scoop&nbsp;» ne nuira pas à Amazon, les petites gens seront admiratifs devant cette créativité autrefois criminelle dans leur esprit.
Laurent13
Merci Ludovic Sécher de rappeler ces fondamentaux que beaucoup ne veulent pas comprendre. Laurent.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

La plateforme PrestaShop signe un partenariat avec Google, une aubaine pour ses marchands
Square, maison-mère de Tidal cofondée par Jack Dorsey, change de nom
Déréférencé, Wish souhaite revenir sur Google et les app stores
Vous pouvez suivre en temps réel les commandes passées à l'occasion du Black Friday sur cette carte du monde
Qui veut prendre la place de Stéphane Richard (et son salaire annuel de 1,6 million) ?
Pour mieux lutter face aux plateformes streaming, Canal+ veut séparer sa section films et séries du sport
Black Friday : malgré une chute des recherches, les Français toujours aussi friands de bonnes affaires
La répression des fraudes souhaite que Wish devienne invisible
Stéphane Richard échappe à la prison, le P.-D.G. d'Orange écope d'un sursis et d'une petite amende
Le football serait le sport le plus piraté en streaming selon cette étude, voici ce qu'on sait
Haut de page