Bruno Le Maire milite pour un marché unique de la blockchain

Alexandre Boero Contributeur
16 avril 2019 à 21h11
0
Bruno lemaire
Shutterstock.com

Le ministre de l'Économie et des Finances veut une régulation européenne de la blockchain et des cryptomonnaies. Son nouveau chantier XXL.

Après avoir mené la bataille de la taxe GAFA (toujours en cours en France avec la navette parlementaire, et sur le plan international avec les discussions à l'OCDE), Bruno Le Maire poursuit sa fronde contre les géants du numérique en insistant sur l'importance du développement de l'écosystème blockchain pour la France. Une vraie priorité d'Emmanuel Macron et de son gouvernement.

« Prendre une avance technologique pour pouvoir nous battre [...] contre les géants technologiques »

Dans son interview accordée au magazine Capital en marge du Paris Blockchain Week Summit, Bruno Le Maire a rappelé tout le potentiel de la technologie blockchain, « qui peut contribuer à la modernisation de nos entreprises et de notre économie ». Le ministre fait état d'une vraie stratégie ambitieuse et affirme avoir recensé plus de 200 projets innovants développés en France.

L'État prévoit ainsi d'investir 4,5 milliards d'euros dans les innovations dites de rupture, dont fait naturellement partie la blockchain. Avec un objectif clair et précis, que dévoile sans complexe le ministre : « L'objectif est bien de prendre une avance technologique pour pouvoir nous battre, Français et Européens, contre les géants technologiques chinois et américains ».

La France, pionnière en matière de réglementation des cryptomonnaies et de la blockchain

La France veut profiter du fait d'avoir été la première en Europe à adopter un cadre juridique des technologies blockchain. Et elle ne veut pas s'arrêter là. « Après l'adoption récente de la loi Pacte, nous avons déjà franchi des étapes importantes pour favoriser le développement de la blockchain dans notre économie. [...] Nous nous sommes dotés également d'un cadre fiscal et comptable adapté aux spécificités des crypto-actifs », rappelle Bruno Le Maire.

Après les cryptomonnaies, le gouvernement veut logiquement passer à l'étape supérieure en régulant la technologie blockchain dans l'ensemble des secteurs de l'économie, avec des actions prévues d'ici la fin de l'année, qui permettront de « déployer la blockchain dans les filières industrielles françaises ; financer des projets blockchain innovants ; accompagner et sécuriser les porteurs de projets dans leurs questionnements, notamment juridiques et réglementaires ; être à la pointe des enjeux technologiques, de sécurité et de souveraineté », indique celui qui fêtait son cinquantième anniversaire ce 15 avril.


La France veut donner sa chance à la blockchain et contaminer l'Europe en instaurant un cadre unique de régulation

Si le gouvernement paraissait au départ réticent, il est désormais bien décidé à donner sa chance à la blockchain, peu refroidi par la volatilité impressionnante des cryptomonnaies l'an dernier. Bruno Le Maire prend notamment l'exemple de Tezos, une start-up française qui développe un protocole blockchain qui fait fi des défauts connus des blockchains publiques, ou celui de Ledger, qui pourrait devenir la première licorne française de la technologie.

Bruno Le Maire a par ailleurs indiqué sur Twitter vouloir associer trois filières industrielles au développement de la blockchain dans leur activité : « Les industries du BTP, agro-alimentaire et énergétique. L'État les accompagnera », précise-t-il. Le ministre a aussi prévu d'évoquer avec ses homologues européens du G20 la mise en place « d'un cadre unique de régulation des cryptoactifs inspiré de l'expérience française ».

6 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla : Elon Musk a tranché, la Gigafactory 4 sera construite en Allemagne, préférée à la France
Le Japon va-t-il vraiment déverser de l’eau radioactive dans l’océan ?
BMW s'intéresse de près à la charge bidirectionnelle
Un TER n’émet pas toujours moins de CO2 qu'une voiture ou un autobus !
Windows 10 : la mise à jour (1909) de novembre 2019 est là !
À Marseille, un radar en test mesure le niveau de pollution des véhicules
Les camions électriques Volvo sont désormais en vente (et bientôt sur nos routes)
Plombé par son coût environnemental, le projet géant EuropaCity tombe à l'eau
Selon Bloomberg, un MacBook 16
Le MacBook Pro 16

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top