Bruno Le Maire milite pour un marché unique de la blockchain

le 16 avril 2019 à 21h11
0
Bruno lemaire
Shutterstock.com

Le ministre de l'Économie et des Finances veut une régulation européenne de la blockchain et des cryptomonnaies. Son nouveau chantier XXL.

Après avoir mené la bataille de la taxe GAFA (toujours en cours en France avec la navette parlementaire, et sur le plan international avec les discussions à l'OCDE), Bruno Le Maire poursuit sa fronde contre les géants du numérique en insistant sur l'importance du développement de l'écosystème blockchain pour la France. Une vraie priorité d'Emmanuel Macron et de son gouvernement.

« Prendre une avance technologique pour pouvoir nous battre [...] contre les géants technologiques »


Dans son interview accordée au magazine Capital en marge du Paris Blockchain Week Summit, Bruno Le Maire a rappelé tout le potentiel de la technologie blockchain, « qui peut contribuer à la modernisation de nos entreprises et de notre économie ». Le ministre fait état d'une vraie stratégie ambitieuse et affirme avoir recensé plus de 200 projets innovants développés en France.

L'État prévoit ainsi d'investir 4,5 milliards d'euros dans les innovations dites de rupture, dont fait naturellement partie la blockchain. Avec un objectif clair et précis, que dévoile sans complexe le ministre : « L'objectif est bien de prendre une avance technologique pour pouvoir nous battre, Français et Européens, contre les géants technologiques chinois et américains ».

La France, pionnière en matière de réglementation des cryptomonnaies et de la blockchain


La France veut profiter du fait d'avoir été la première en Europe à adopter un cadre juridique des technologies blockchain. Et elle ne veut pas s'arrêter là. « Après l'adoption récente de la loi Pacte, nous avons déjà franchi des étapes importantes pour favoriser le développement de la blockchain dans notre économie. [...] Nous nous sommes dotés également d'un cadre fiscal et comptable adapté aux spécificités des crypto-actifs », rappelle Bruno Le Maire.

Après les cryptomonnaies, le gouvernement veut logiquement passer à l'étape supérieure en régulant la technologie blockchain dans l'ensemble des secteurs de l'économie, avec des actions prévues d'ici la fin de l'année, qui permettront de « déployer la blockchain dans les filières industrielles françaises ; financer des projets blockchain innovants ; accompagner et sécuriser les porteurs de projets dans leurs questionnements, notamment juridiques et réglementaires ; être à la pointe des enjeux technologiques, de sécurité et de souveraineté », indique celui qui fêtait son cinquantième anniversaire ce 15 avril.


La France veut donner sa chance à la blockchain et contaminer l'Europe en instaurant un cadre unique de régulation


Si le gouvernement paraissait au départ réticent, il est désormais bien décidé à donner sa chance à la blockchain, peu refroidi par la volatilité impressionnante des cryptomonnaies l'an dernier. Bruno Le Maire prend notamment l'exemple de Tezos, une start-up française qui développe un protocole blockchain qui fait fi des défauts connus des blockchains publiques, ou celui de Ledger, qui pourrait devenir la première licorne française de la technologie.

Bruno Le Maire a par ailleurs indiqué sur Twitter vouloir associer trois filières industrielles au développement de la blockchain dans leur activité : « Les industries du BTP, agro-alimentaire et énergétique. L'État les accompagnera », précise-t-il. Le ministre a aussi prévu d'évoquer avec ses homologues européens du G20 la mise en place « d'un cadre unique de régulation des cryptoactifs inspiré de l'expérience française ».

Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Beesexual, la nouvelle campagne de Pornhub pour aider à sauver les abeilles
Le redémarrage du Large Hadron Collider (LHC) pourrait nous donner des clés sur la matière noire
Twitter : Jack Dorsey a rencontré son plus grand « fan »... Donald Trump
Après le vélo électrique, Xiaomi présente un cyclomoteur électrique de 120 km d'autonomie
Tesla dévoile une voiture sans volant, qui serait commercialisée dès 2021
Les trottinettes Lime piratées en Australie pour dire des phrases salaces
Revue de presse - Le Samsung Galaxy Fold plie... sous le poids des critiques
Comparatif 2019 : Quelle est la meilleure trottinette électrique pour votre usage ?
GTX 1650 : côté multimédia, la puce entrée de gamme de NVIDIA hérite de la génération Volta
Razer ajoute une dalle OLED 4K à son Blade 15 et revoit le design du Blade Pro 17
Oppo lance le Reno 10x zoom : un smartphone haut de gamme avec Snapdragon 855 pour 799€
Contre toute attente, Samsung travaillerait sur deux smartphones pliables supplémentaires
Tesla dévoile Robotaxi, son service de voitures autonomes en autopartage
Projet Wing : Google obtient l’autorisation de faire voler ses drones de livraison aux US
Accusé à tort par la reconnaissance faciale, un étudiant réclame 1 milliard à Apple
scroll top