🔴 Soldes dernière démarque : jusqu'à - 80% ! 🔴 Soldes dernière démarque : jusqu'à - 80% sur le high-tech

Bruno Le Maire milite pour un marché unique de la blockchain

16 avril 2019 à 21h11
6
Bruno lemaire
Shutterstock.com

Le ministre de l'Économie et des Finances veut une régulation européenne de la blockchain et des cryptomonnaies. Son nouveau chantier XXL.

Après avoir mené la bataille de la taxe GAFA (toujours en cours en France avec la navette parlementaire, et sur le plan international avec les discussions à l'OCDE), Bruno Le Maire poursuit sa fronde contre les géants du numérique en insistant sur l'importance du développement de l'écosystème blockchain pour la France. Une vraie priorité d'Emmanuel Macron et de son gouvernement.

« Prendre une avance technologique pour pouvoir nous battre [...] contre les géants technologiques »

Dans son interview accordée au magazine Capital en marge du Paris Blockchain Week Summit, Bruno Le Maire a rappelé tout le potentiel de la technologie blockchain, « qui peut contribuer à la modernisation de nos entreprises et de notre économie ». Le ministre fait état d'une vraie stratégie ambitieuse et affirme avoir recensé plus de 200 projets innovants développés en France.

L'État prévoit ainsi d'investir 4,5 milliards d'euros dans les innovations dites de rupture, dont fait naturellement partie la blockchain. Avec un objectif clair et précis, que dévoile sans complexe le ministre : « L'objectif est bien de prendre une avance technologique pour pouvoir nous battre, Français et Européens, contre les géants technologiques chinois et américains ».

La France, pionnière en matière de réglementation des cryptomonnaies et de la blockchain

La France veut profiter du fait d'avoir été la première en Europe à adopter un cadre juridique des technologies blockchain. Et elle ne veut pas s'arrêter là. « Après l'adoption récente de la loi Pacte, nous avons déjà franchi des étapes importantes pour favoriser le développement de la blockchain dans notre économie. [...] Nous nous sommes dotés également d'un cadre fiscal et comptable adapté aux spécificités des crypto-actifs », rappelle Bruno Le Maire.

Après les cryptomonnaies, le gouvernement veut logiquement passer à l'étape supérieure en régulant la technologie blockchain dans l'ensemble des secteurs de l'économie, avec des actions prévues d'ici la fin de l'année, qui permettront de « déployer la blockchain dans les filières industrielles françaises ; financer des projets blockchain innovants ; accompagner et sécuriser les porteurs de projets dans leurs questionnements, notamment juridiques et réglementaires ; être à la pointe des enjeux technologiques, de sécurité et de souveraineté », indique celui qui fêtait son cinquantième anniversaire ce 15 avril.


La France veut donner sa chance à la blockchain et contaminer l'Europe en instaurant un cadre unique de régulation

Si le gouvernement paraissait au départ réticent, il est désormais bien décidé à donner sa chance à la blockchain, peu refroidi par la volatilité impressionnante des cryptomonnaies l'an dernier. Bruno Le Maire prend notamment l'exemple de Tezos, une start-up française qui développe un protocole blockchain qui fait fi des défauts connus des blockchains publiques, ou celui de Ledger, qui pourrait devenir la première licorne française de la technologie.

Bruno Le Maire a par ailleurs indiqué sur Twitter vouloir associer trois filières industrielles au développement de la blockchain dans leur activité : « Les industries du BTP, agro-alimentaire et énergétique. L'État les accompagnera », précise-t-il. Le ministre a aussi prévu d'évoquer avec ses homologues européens du G20 la mise en place « d'un cadre unique de régulation des cryptoactifs inspiré de l'expérience française ».

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
6
0
BetaGamma
Il n’y connaît rien cet âne
wannted
en verrouillant tout bien comme il faut il n’y aura pas d’innovation
Saulofein
“Prendre une avance technologique pour pouvoir nous battre […] contre les géants technologiques” Sérieusement, il y croit? On a une décennie de retard sur les GAFA…
manu0086
La blockchain n’est en rien une technologie avancée… d’ailleurs beaucoup commencent à l’abandonner après avoir perdu du fric à essayer de comprendre ce que c’était et à quoi cela pouvait servir pour leur entreprise.<br /> Qu’elle serve dans quelques domaines bien précis, ok, mais elle n’apporte rien de réellement nouveau, et pas de gros bénéfices pouvant faire des différences significatives entre entreprises de même secteur.<br /> Le Maire, comme tant d’autres se font bourrer le mou pour obtenir des financements basé sur du vent.
thurim
Quand ça bouge, on taxe. Quand ça ne bouge plus, on subventionne.<br /> Dans le fond, le problème ne viendrait il pas de l’état ?
dancod
Ca paraît très clair: ils ont déjà mis le cadre fiscal en place, et maintenant ils se rendent compte que les taxes qui en découlent ne rapportent rien, donc ils vont subventionner pour espérer lancer la machine qui pourrait leur rapporter plus tard…
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Michelin et Sigfox nouent un partenariat autour de la traçabilité des conteneurs maritimes
Amazon : nouvelle grève des employés en Allemagne
Les cagnottes
Découvrez la belle Rapide E d'Aston Martin en photos !
Samsung et Intel se tirent la bourre pour la place de N°1 des semiconducteurs
AMD fait aussi appel à Samsung pour fabriquer ses puces Polaris 30
Denon lance 2 platines vinyle, dont une pouvant numériser votre collection
Qu'est-ce que Sigfox, le réseau de télécom intégré à la Freebox Delta ?
Brave : les extensions Chrome débarquent sur le navigateur
Resident Evil 2 : 3 millions de copies distribuées en 3 jours (mieux que Resident Evil 7)
Haut de page