Alibaba : un spin-off pour Aliyun OS doté de 200 millions

21 septembre 2012 à 18h42
1
Le géant du e-commerce chinois Alibaba va externaliser les activités de développement de son système d'exploitation mobile, Aliyun OS, basé sur un noyau Linux.

00F0000005396977-photo-alibaba-aliyun-os.jpg
Nouveau rebondissement dans la petite galaxie Aliyun OS. Le système d'exploitation mobile du marchand en ligne chinois Alibaba va être séparé de la maison mère. C'est ce que révèle un note interne sous la plume du p-dg lui-même, Jack Ma, et publiée par TechInAsia. On y apprend que la société va créer un spin-off regroupant les activités de développement de son OS mobile.

« Après deux ans de travail acharné, nous avons constaté des progrès significatifs d'Aliyun OS, gagnant la reconnaissance de nos partenaires. Afin d'assurer sa croissance, nous allons séparer les activités de la maison mère », annonce ainsi le patron d'Alibaba. Concrètement, la division Aliyun OS va s'émanciper de la branche Alibaba Cloud Computing, de laquelle elle dépendait, chargée également du service Alicloud.

Jonathan Lu, de son vrai nom Lu Zhaoxi, sera nommé président de la nouvelle entité. Wang Jian sera lui directeur de la technologie. Mais le fait le plus marquant est que cette filiale recevra une enveloppe de 200 millions de dollars pour assurer le déploiement de l'OS mobile, via le recrutement de « talents » et le développement de l'infrastructure. Alibaba a confirmé l'authenticité de cette note auprès de notre confrère, sans faire plus de commentaires.

Cette annonce intervient quelques jours seulement après l'annulation du smartphone Acer destiné à accueillir Aliyun OS, le CloudMobile A800. Google, à l'origine de ce coup de tonnerre pour Alibaba, aurait menacé Acer d'annuler sa licence d'utilisation d'Android pour les autres téléphones si le lancement avait lieu. La société américaine expliquait son acte par le fait qu'elle craint que « les versions d'Android non compatibles, comme Aliyun OS, fragilisent l'écosystème ».

Cette séparation des activités, accompagnée d'un investissement conséquent, peut être vue comme une réponse d'Alibaba à Android sur le marché chinois. Souvent mis en défaut dans le pays, Google possède tout de même pour l'instant un fort avantage concurrentiel sur le segment des smartphones, avec 81% de parts de marché.

Pas de quoi refroidir le directeur de la stratégie du groupe, Zeng Ming, qui déclarait début septembre qu'Aliyun OS « veut être aussi fort qu'Android en Chine ».
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
1
0
philippedune
Alibaba, ça marchera jamais, ne comptez pas trop dessus !
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Apple
Solutions unifiées : les acteurs du CRM en font des briques
Revue de Web : quand les jeux vidéo partent en vrille !
Live Japon : Sharp, centenaire mais mal portant
Brevets : Apple souhaite faire gonfler la note du verdict américain
Cybersécurité : face au rapport Bockel, Huawei France fait sa profession de foi
Découverte vidéo de l'iPhone 5
Project Austin : une prochaine application pour Windows 8 inspirée de Courier
Facebook : des offres promotionnelles dans le fil d'actualités
Facebook désactive la reconnaissance faciale en Europe
Haut de page