Verizon revend Yahoo et AOL pour 5 milliards de dollars

Face à la concurrence de Google et de Facebook, le puissant groupe de télécommunications revend Yahoo et AOL à moitié prix.

L’opérateur américain Verizon a annoncé ce lundi la vente de sa division médias au fonds d’investissement Apollo Global Management. Une vente difficile causée par une forte perte de parts de marché.

Une branche médias qui n’a pas eu le succès escompté

La pression des géants de l’Internet aura eu raison de Verizon Media. L’opérateur américain a confirmé ce lundi le rachat de sa branche médias, composée de Yahoo, d’AOL, mais aussi de TechCrunch et d’Engadget.

Le groupe de capital-investissement Apollo Global Management s’est porté acquéreur. Il versera au géant des télécoms 5 milliards de dollars, dont 4,25 milliards en numéraire et 750 millions en actions.

Cette transaction clôt l’aventure débutée en 2015 avec l’achat d’AOL puis de Yahoo pour 9 milliards de dollars. Estimées respectivement à 112 et 125 milliards de dollars en 2000, les deux sociétés n’ont pas su faire face à la concurrence musclée de Google et de Facebook et ont enregistré une baisse de valeur spectaculaire de près de 98 % en vingt ans.

Malgré ses efforts — on se rappelle que Verizon avait dû provisionner une perte de 4,9 milliards de dollars et diminuer ses effectifs il y a trois ans — le géant américain des télécoms a dû se résoudre à vendre.

Une vente qui n’a pas suscité beaucoup d’intérêt

Il y a eu assez peu d’engouement pour cette vente et le fonds d’investissement Apollo Global Management semble avoir été le seul à vouloir acquérir la branche dans sa totalité.

Dans son communiqué , Verizon a, malgré tout, souligné le fort potentiel de croissance de sa division médias, qui a tout de même généré un chiffre d’affaires de 1,9 milliard de dollars pour le premier trimestre 2021. L’opérateur compte notamment sur « l’expertise sectorielle et la vision stratégique » d’Apollo Global Management pour faire de cette acquisition un succès.

Mais Verizon ne tourne pas complètement le dos à Yahoo et AOL. Le groupe se réserve, en effet, un rôle à jouer dans l’avenir des deux sociétés. Pour preuve, l’actuel CEO de la division médias, Guru Gowrappan, demeurera à ses fonctions à la fin de l’opération, prévue pour le second semestre de cette année. L’opérateur américain conserve également 10 % de participation dans Verizon Media, désormais appelée « Yahoo ».

Modifié le 04/05/2021 à 16h27
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
8
9
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Electronic Arts annonce son événement estival et snobe l'E3 2021
WD Blue 1 To : boostez votre PC avec ce SSD M.2 à moins de 100€ sur Amazon
Cette double clé USB SanDisk Ultra 256 Go est vraiment pas chère sur Amazon
Android : Oppo envisagerait de proposer 4 années de mise à jour
Test de Subnautica Below Zero : la profondeur des grands jeux
Kodi 19.1 est dispo : des correctifs à gogo, de la vidéo au réseau
Un Porsche Macan tout électrique à venir, à côté d'un nouveau modèle thermique
Sony WF-1000XM3 : le top des écouteurs sans fil au meilleur prix sur Amazon
Faux avis Amazon : la firme bannit les produits Aukey de son catalogue
Smartphone pas cher : le Xiaomi Redmi 9A passe à moins de 100€ sur Amazon
Haut de page