Framework Laptop : assemblage et prise en main du plus réparable des PC portables

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
10 mars 2022 à 16h18
24
Framework laptop-1 © © Framework
© Framework

Annoncé au printemps 2021 et livré en France depuis février dernier, le Framework Laptop porte sur le marché des ultraportables le concept hautement réparable d'un Fairphone, avec un design en grande partie modulaire et une évolutivité habituellement rare sur laptop. Framework nous a fait parvenir en prêt l’édition DIY de son appareil, à assembler soi-même. Voici un compte rendu de nos premières impressions sur cet intrigant produit.

Réparer soi-même son PC portable et le faire évoluer au fil du temps pour conserver un bon niveau de performances n'est pas toujours – jamais ? – chose aisée… à fortiori quand on parle d’ultraportables. C’est justement là qu’intervient la start-up californienne Framework. Basée à Burlingame, entre San Jose et San Francisco, elle annonçait en mai 2021 son Framework Laptop : un PC ultraportable de 13,5 pouces au format 3:2 et au design modulaire — conçu dès le départ pour être facile à démonter, à réparer, et à mettre à jour d’un point de vue matériel. Après une longue période d’attente, l’appareil arrivait finalement en précommande sur la fin d’année 2021, pour une sortie en France le mois dernier.

Framework laptop-3 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
L'intégralité du packaging est en carton et matières recyclées // © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

C’est ainsi qu’après quelques tracas avec les douanes françaises, Clubic recevait un colis en provenance directe de la Silicon Valley. À l’intérieur, un PC ultraportable décidément pas comme les autres.

Un emballage écolo… et un laptop qui veut montrer l'exemple

Le Framework Laptop affiche la couleur dès le départ. Le packaging de l’appareil est intégralement en papier, carton et matières recyclées. Les seuls plastiques présents dans la boîte sont ceux contenant les barrettes de mémoire vive (signées Crucial) et le SSD M.2 NVMe (Western Digital Black SN850), logés à l’intérieur d’une enveloppe kraft molletonnée. Framework veille donc à nous proposer un emballage entièrement écolo et recyclable. Un bon point. Car si la plupart des fabricants de PC portables font maintenant des efforts pour aller en ce sens, rares sont ceux à prendre la chose avec autant de sérieux.

Framework laptop-6 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Les modules pour la connectique s'installent et se détachent en un clin d'oeil © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Framework laptop-1 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Framework laptop-7 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Framework laptop-2 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Il faut dire que le Framework Laptop porte en lui la promesse d’une nouvelle génération de produits plus faciles à réparer, à entretenir et à faire évoluer. En clair, des produits plus respectueux du droit des utilisateurs à la réparation, mais aussi plus respectueux de l’environnement.

Sur le Framework Laptop, pratiquement chaque pièce, chaque composant, est étudié pour être facile d’accès. L’engin est également conçu pour permettre une certaine personnalisation. Outre le cadre de l’écran, que l’on peut changer pour profiter d’une couleur différente (orange, noir ou gris), cela passe par la connectique. Cette dernière est présente sous la forme de « cartes d’extensions » USB-C interchangeables, choisies lors de la commande en fonction de vos préférences, et fabriquées de manière à être encastrées dans des emplacements laissés vacants sur les flancs du PC.

Leur installation prend moins d’une minute : ils suffit de les clipser sur le châssis. Elles sont alors solidement maintenues en place par un système de glissière et ne peuvent se libérer qu’en appuyant sur un petit bouton pression. Ce système nous a fait bonne impression et paraît assez solide. Par ailleurs, rien ne bouge lorsque ces modules sont fixés. On regrette par contre qu’ils occupent beaucoup de place sur les côtés du Framework Laptop. Nous sommes ainsi limités à quatre emplacements seulement… et donc à quatre ports maximum.

Framework laptop-4 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Framework laptop-5 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

De l’importance des petits détails…

Les choses sérieuses commencent toutefois lorsqu’on ouvre le châssis du Framework Laptop. Là aussi, tout est pensé pour rendre l’opération simplissime. En clair, vous avez 5 vis Torx à dévisser. Elles n’ont pas besoin d’être complètement retirées pour libérer la partie clavier, ce qui permet de ne pas les perdre. Cette dernière se détache alors simplement puisqu’elle n’est plus maintenue que par quelques aimants disposés sur les bords du cadre. Ces aimants permettent par ailleurs un repositionnement ultra rapide du clavier lors du remontage. Bien vu.

Les bonnes idées continuent une fois le clavier retiré. La nappe qui relie ce dernier à la carte mère est ainsi très longue (parfait pour éviter de l’abîmer ou de la dégrafer par erreur) et sa connectique est très simple à brancher et débrancher.

Framework laptop-8 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
L'intérieur du PC est propre, et l'emplacement des composants facile à localiser // © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Framework laptop-11 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Framework laptop-10 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Framework laptop-9 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

On découvre pour le reste les entrailles parfaitement ordonnées du Framework Laptop. L’emplacement des différents composants à ajouter (barrettes de RAM et SSD M.2 dans notre cas) est clairement indiqué. Même un utilisateur novice saura s’y prendre sans aucun problème. En complément, des QR codes sont affichés un peu partout pour accéder à des consignes d’assemblages complémentaires.

Tout est fait pour que l’assemblage dans sa globalité soit possible en quelques minutes seulement, et à l’aide du tournevis de précision fourni. Ce dernier présente un double embout aimanté permettant de viser / dévisser l’ensemble des vis cruciformes ou Torx du Framework Laptop et de ses composants. Son autre extrémité, toute plate, permet de faire levier pour déclipser certaines pièces sans rien abîmer.

Un design modulaire bien pensé

Le design modulaire visible à l’intérieur du châssis est pour le reste un modèle que les autres constructeurs d’ultraportables devraient suivre. Non seulement, la RAM et le SSD peuvent être mis à jour à l’envie – le plus souvent, la RAM est soudée sur les ultraportables de la concurrence, ce qui rend tout remplacement impossible sans changer la carte mère –, mais la plupart des autres pièces et composants sont également à portée de tournevis. On pense en premier lieu à la batterie, maintenue en place par trois petites vis, mais aussi au modem signé Intel, aux haut-parleurs, ainsi qu’aux modules internes accueillant les cartes d’extensions vouées à la connectique. Tout peut se retirer sans effort particulier.

Framework laptop-13 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Framework laptop-14 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Framework laptop-15 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
La nappe du clavier est facile à ragrafer et suffisamment longue pour ne pas être arrachée par erreur

La carte mère est par contre un peu moins facile d’accès : il faudra se livrer à un démontage plus avancé de l’appareil pour la désolidariser complètement du châssis. Même chose pour l’écran, même si, dans l’absolu, l’opération reste à la portée d’utilisateurs peu aguerris. Le cadre de l’écran, aimanté, peut enfin être enlevé facilement pour accéder par exemple à la webcam. En clair, Framework n’a baratiné personne lorsqu’il nous présentait le design modulaire et le concept hautement réparable de son Framework Laptop. La marque promet d’ailleurs qu’il sera à l’avenir possible de remplacer le processeur en mettant à niveau la carte mère. Une annonce qui induit un support à long terme du Framework Laptop. Une bonne nouvelle qui ne pourra toutefois être pleinement confirmée qu'avec le temps.

Framework laptop-16 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Des QR code permettent d'accéder en un clic aux consignes de montage // © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

Notons enfin que l’appareil nous a été livré sans OS. Il faut donc choisir un système d’exploitation à installer sur le laptop. En l’occurrence deux grandes solutions s’ouvrent à nous : Windows ou Linux. Framework recommande plutôt l’installation de Windows 10 (la marque explique que c’est tout simplement la version la plus largement testée avec l’appareil, mais ne déconseille pas pour autant de recourir à Windows 11). Elle recommande aussi l’installation de Fedora 35 ou Ubuntu 20.04.4 en ce qui concerne les distributions Linux. Pour les besoins de notre test, nous avons préféré installer Windows 11 à l’aide d’une clé USB bootable. L’opération se fait très simplement à l’aide des outils proposés en ligne par Microsoft et l’installation en elle-même se fait sans difficulté particulière.

Framework laptop-17 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic
Framework laptop-18 © © Nathan Le Gohlisse pour Clubic

À notre niveau, nous n’avons d’ailleurs pas remarqué un quelconque problème de compatibilité entre le Framework Laptop et Windows 11. Framework conseille par contre d’installer la dernière version de son firmware avant de procéder à l’installation de l'OS. Une fois Windows 11 bien en place, il est enfin nécessaire d’installer le Framework Laptop Driver Bundle. Ce dernier est essentiel pour permettre à tous les périphériques et composants d’être pleinement opérationnels.

Le test complet du Framework Laptop sera publié d’ici quelques jours sur Clubic, le temps de tester l’appareil plus en profondeur… et de voir ce qu’il vaut vraiment à l’usage. Stay Tuned !

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
24
18
PsykotropyK
Je viens de passer sur leur site. On peut choisir parmis 3 config, le tout plutôt facturé au prix fort :<br /> 1 149 pour un i5, 8Go de ram, 256Go de disque et c’est tout<br /> max 2 279 pour un i7 (il est ou le i9?) 32G ram et 1To de disque<br /> Ensuite on choisi son clavier, on choisi ses extensions 4 en même temps dans le chassi (dont 4 USBC dans le prix de base et sauf les USB A le reste est plus cher), mais on peut en acheter plus bien sûr.<br /> Et voila, fini.<br /> Pas moyen de configurer la ram manuellement, ni le disque, ni l’écran. Pas d’option pour une CG dédiée.<br /> A espérer que par la suite cela soit réellement modulable, mais on reste tributaire du fait qu’ils maintiennent le même form factor.<br /> Bref, j’y crois pas une seconde, enfin marché d’ultra niche.
max6
899 € pour un portable sans DD sans mémoire sans wifi et sans aucunes sorties fa
ivico
L’industrie informatique, selon moi, se trompe. Ce n’est pas le matériel le problème c’est le logiciel (os) qui ne suit plus par effet d’obsolescence plus ou moins volontaire.<br /> Obliger Apple et Microsoft a supporter a minima (patch de sécurité) les machines fonctionnelles c’est prolonger leur durée de vie de manière considérable.<br /> J’ai tjs un imac 2011 qui tourne comme une horloge. Je m’interdis de me connecter et realiser des actions sensibles en ligne car son systeme est depassé.
tosqualler
bof; ça dépend bcp du publique visé…<br /> Regarde un peu les Dell Precision 5560…<br /> i5, 16GB, T1200, M2 256GB : 2 323,84 €
PsykotropyK
Tu compare une station de travail pro 15" à un laptop familiale 13"…<br /> T’as une CG dédiée sur un précision, un i5 qui est en gros 50% plus performant, 2x plus de RAM, un licence pro et pas famille de Windows, etc.<br /> Mais sinon oui c’est aussi trop cher le Dell, et celui-ci est aussi sur un marché de niche.
mrassol
PsykotropyK:<br /> Pas moyen de configurer la ram manuellement, ni le disque, ni l’écran. Pas d’option pour une CG dédiée.<br /> Il faut passer par la version DIY et la tu peux choisir tous les composants (sauf écran / GPU)<br /> PsykotropyK:<br /> Bref, j’y crois pas une seconde, enfin marché d’ultra niche.<br /> C’est des machines de Geek et c’est des anciens de grands fabricants. Pas sur que ca dure longtemps (quoi que avec le financement participatif tout est possible).<br /> Je le vois plus comme un POC pour prouver aux constructeurs que faire de bonnes choses est possible.
Ccts
Le concept est interessant mais pour marcher il faut viser le geek. Même si c’est facile à monter le client lambda achètera toujours du tout fait. Ils auraient du prévoir un emplacement CG dédiée. Après c’est un peu cher mais si c’est upgradable ça s’amortit… si c’est upgradable car seul l’avenir nous dira s’ils proposeront une nouvelle carte mère un jour. Un peu comme le format mxm de carte graphique pour ordi portable interchangeable…ou il n’existe presque rien sur le marché pour upgrader.
PsykotropyK
mrassol:<br /> Il faut passer par la version DIY et la tu peux choisir tous les composants (sauf écran / GPU)<br /> Effectivement j’ai vu le truc un peu après mon deuxième message. Par contre on reste sur les mêmes composants sinon qu’on peut pousser un peu plus la partie RAM et disque.<br /> Bon comme tu dis c’est un POC quoi…<br /> ivico:<br /> Obliger Apple et Microsoft a supporter a minima (patch de sécurité) les machines fonctionnels c’est prolonger leur durée de vie de manière considérable.<br /> Je ne sais pas pour Apple, mais côté Microsoft le support étendu est de 10 ans. Largement suffisant sur de l’électronique.<br /> D’autant plus qu’on parle du support de l’OS. Un PC de 2010 fait tourner Win 10 ce qui lui laisse encore quelques années devant lui. Enfin bon un PC de 2010 il a ses composants en bout de vie…
EnLighter
Merci pour ce dossier. Le concept est très intéressant je trouve même si comme le soulignent certains commentaires, la Carte Graphique reste le grand absent.<br /> Je pense que si je dois acheter un portable, je pourrais me tourner vers cette solution car j’ai arrêté avec les portables à cause de leur manque de réparabilité justement.
Guigui30guigui
Merci pour ce dossier.<br /> Je trouve le concept hyper intéressant. Je ne sais pas si ça prendra auprès du grand public, mais ce serait une bonne chose. J’ai souvent pesté contre les portables = jetables …<br /> Bien sûr qu’un mac ou autre produit ultra léché / performant / etc nous fait plus rêver<br /> Mais pour un usage classique et pour pouvoir utiliser son argent pour autre chose que l’informatique, ce produit me semble être un bon « investissement » …
Fodger
Le coup des petits modules enfichables est top.<br /> Dommage pour le prix et le manque de détails pour les caractéristiques techniques.
brice_wernet
C’est un peu le prix des ordis pros. A ce propos, même si c’est un peu plus compliqué, les ordis pro sont généralement faciles à réparer, voire à upgrader. Les Lenovo X2xx, L4xx ont souvent partagé les pièces entre plusieurs générations. Au point que parfois les cartes mères passaient dans les modèles suivants.<br /> De même chez Fujitsu sur les e733/e743/e753/e734/e744/e754 par exemple, la carte mère était identique dans tous les e7x3 et les e7x4 (donc le 13" avait la même carte mère que le 15"), et c’était interchangeable entre les deux (on pouvait mettre une CM de e7x4 dans un e7x3). Les différences étaient sur les cartes io, plus nombreuses sur le 15 pouces.<br /> Bref, l’ordi modulaire, vous l’aviez souvent sous les mains au boulot…<br /> 5 ans de garantie, ça force à faire de l’ordi un minimum réparable.
brice_wernet
Surtout qu’au final, actuellement, l’innovation n’est pas tant dans l’OS que dans le navigateur.<br /> Si un OS fait tourner un navigateur moderne avec les extensions modernes, il peut rendre utilisable l’ordi pour une utilisation « classique/simple ».<br /> Le problème c’est la conso de mémoire.<br /> Tout comme OpenGL a eu une version « légère » avec OpenGL ES, les technos HTML/CSS/JS devraient peut-être avoir une version « légère », garantissant une forte compatibilité et utilisabilité sur des années sur des machines légères, au moins pour les sites légers.<br /> Parce que sortir le GPU pour rendre une page web au cas où CSS voudrait faire de la transparence/rotation/… c’est overkill dans 95% des pages vitales.
Pixou
Ca donne envie de le casser.
Guibsou
Pourquoi overkill d’utiliser le GPU pour des animations graphiques en css sachant qu’il est fait pour ?
blueamrtini
Après le DELL Précision est fourni avec des composants de qualité offrant des performances confortables (écrans, entrées/sorties). A l’instar d’un Mac un Precision peut durer 7 ans sans sourciller.<br /> Et niveau réparabilité et accessibilité c’est le top
jeanlucesi
Pour l’instant ça va mon Macbook pro mi 2012 est tout à fait réparable .<br /> J’espère qu’il tiendra encore 10 ans.<br /> Sinon je trouve que c’est une bonne alternative de pouvoir acheter un pc complètement réparable.<br /> Tant mieux.
jeanlucesi
J’ai installé Big Sur sur mon vieux macbook mi 2012 cela fonctionne très bien.<br /> dortania.github.io<br /> OpenCore Legacy Patcher<br /> Experience macOS just like before<br />
Bombing_Basta
Comparer le prix d’une boite liliputienne avec celui d’un dell ou autre qui produit en masse et achète les composants par millions, n’a aucun sens.<br /> Bon sinon dommage qu’on ne puisse pas prendre du ryzen avec.
tosqualler
Regarde mieux les prix, ce que tu as et la possibilité de l’utiliser <br /> Throttling cpu apres 2s, puissance après 30s et shutdown apres 10-20min ! sans compter les BSOD à répétition…<br /> En gros, ça fait bien sur papier mais tu ne sais pas en tirer parti <br /> Le precision 5560 (modifié) est mon pc du boulot…et franchement, j’en suis fort déçu…mes collegues aussi ! (version non modifié)
PsykotropyK
tosqualler:<br /> Throttling cpu apres 2s, puissance après 30s et shutdown apres 10-20min ! sans compter les BSOD à répétition…<br /> Sans chercher à défendre le Dell, ton constat est étonnant. Si le throttling est aussi immédiat que tu l’annonces tu as sans doute un problème de dissipation, voir d’autres soucis matériels.
ptitepuce
C’est quand même super bien pensé l’organisation de ce laptop.<br /> Le prix au vu de la configuration me paraît un peu cher par contre.<br /> Mon laptop a 10 ans, un vieux i7 3e génération, il se démonte facilement, à l’époque rien n’était soudé à la carte mère, donc dépoussiérage facile, même réussi à changer la pâte thermique du CPU et du GPU, et pourtant je ne suis pas une lumière (merci les tutos qui simplifient la vie).<br /> En 10 ans, 1 seul soucis matériel avec ce pc, la charnière gauche de l’écran qui commence à sérieusement fatiguer.<br /> Pour 700€ en réduction à Carouf au lieu des 1200€ demandé à l’époque, j’en suis satisfaite, je redoute le jour où il va mourir, les nouveaux laptops me font peur, fins, refroidissement approximatif, le mien est gros, lourd, pas le plus beau, mais il fonctionne et ne surchauffe pas, et avec Debian il ronronne comme un charme.
tosqualler
On a tous se probleme ici…<br /> Les mises à jours BIOS se suivent ^^ depuis la derniere, les BOSD ne reviennent plus
Zimt
@ivico sans compter les programmeurs qui ne savent en fait, pas coder correctement (les devs Java en premier.), ou alors qui le pensent … mais en fait, non.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Découvrez la liste des nouveaux jeux compatibles avec le DLSS et le ray-tracing de NVIDIA
Dernière chance pour profiter des offres PC Fnac (jusqu'à -320€)
Des moniteurs Mini-LED, 4K, 240 Hz débarquent chez Samsung
AMD veut réinventer le PC portable du quotidien : moins cher, plus autonome
Procurez-vous un super écran PC Gaming à prix cassé chez Fnac/Darty
MSI prépare le come-back de son Titan GT77, un portable gaming très (très) méchant
Ce PC gamer Acer Predator avec sa RTX 3070 profite d'une belle remise !
Le prix du PC hybride Lenovo Flex 5 dégringole chez Boulanger
ASRock, ASUS et MSI présentent déjà leurs cartes mères Ryzen 7000
Apacer et Zadak annoncent les premiers SSD PCIe 5.0, débits monstrueux à la clé
Haut de page