Brevets Android/Chrome : Microsoft signe de nouveaux accords

01 juin 2018 à 15h36
0
0096000005011622-photo-android-money-logo-sq-gb.jpg
Microsoft multiplie les partenariats avec les fabricants afin de faire valoir ses droits de propriété intellectuelle.

Après HTC, Samsung, Quanta Computers, Acer ou Compal, Microsoft annonce avoir finalisé un accord avec Coby Electronics. Le fabricant de téléviseurs connectés et de tablettes avait également basé certains de ses appareils sur les systèmes Android et Chrome OS. Or Microsoft estime que les OS de Google violent plusieurs de ses brevets. Plutôt que de se tourner vers les autorités de régulation du commerce, l'éditeur de Redmond a une fois de plus tenté de négocier un accord afin de récupérer une commission sur chacune des ventes comptabilisées par Coby Electronics. Microsoft s'est également rapproché d'Aluratek qui propose des liseuses ainsi que des tablettes sur Android et sur la plateforme de Chrome.

Rappelons que Motorola Mobility, désormais détenue par Google, est l'une des rares sociétés à avoir refusé de négocier avec Microsoft. En juin, la filiale du géant de Mountain View avait proposé un compromis qui n'a pas abouti. Au mois d'octobre dernier les analystes du cabinet Goldman Sach avaient estimé à 444 millions de dollars les revenus générés par Microsoft relatifs au système Android entre le 1er juillet 2011 et le 30 juin 2012.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

HTC One A9 : le faux jumeau de l'iPhone 6
Le créateur du Bitcoin n’est finalement pas celui que l’on croyait
On Refait le Mac : premières impressions sur l'iPhone 6
Infos US de la nuit : incertitudes sur la date de lancement de l'iPhone 6
Black Friday : elle achète un iPhone 6 et se retrouve avec des patates
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Netflix perdra Starz fin février 2012
Test Internet Explorer 8 : le dernier IE avant la refonte
Test Internet Explorer 9 : un navigateur en net progrès
Haut de page