Le Brix de Gigabyte fera-t-il une bonne Steam Machine ?

00C8000007216520-photo-brix-pro.jpg
Présentée à l'IDF en septembre dernier, le Brix Pro de Gigabyte a été officialisé au dernier CES. Si ce produit n'est, pour le moment, pas commercialisé en tant que Steam Machine, il pourrait cependant l'être par la suite.

Au début du mois dernier, nous vous proposions un sondage pour savoir si les Steam Machine vous intéresseraient. 15% des votants nous ont répondu attendre les tests avant de se décider. Si, officiellement, aucune de ces machines n'est pour l'instant disponible, le Brix Pro de Gigabyte s'approche sans doute de ce que nous pourrions voir arriver dans les prochains mois. Voilà pourquoi il nous semblait intéressant de vous proposer ce test.

Certes, ce n'est qu'un modèle et l'étendue de l'offre risque d'être conséquente, du point de vue des formats comme des performances. Le Brix Pro peut toutefois nous aider à répondre à une question :

Est-il possible de jouer, dans des conditions convenables, avec la machine de Gigabyte ?

Les dimensions réduites de ce boîtier sont évidemment le premier argument de ce produit, mais potentiellement aussi l'un de ses défauts : à l'image de ce que nous avions réalisé dans notre dossier sur les ultrabooks pour joueurs, nous nous intéressons évidemment aux problématiques d'échauffement et de nuisances sonores qu'il peut engendrer.

Gigabyte Brix Pro, une compacité impressionnante

Le boîtier du Brix n'est pas un modèle d'esthétisme, du moins par pour nous. Le plastique brillant, placé à son sommet, marque beaucoup, et l'ensemble ne respire pas la solidité. Mais lorsque nous avons reçu le Brix Pro de Gigabyte à la rédaction, les réactions furent unanimes : la taille de ce mini-PC séduit, c'est indéniable.

Il faut dire que les dimensions de ce mini-PC sont réellement étonnantes. Même comparées à un NUC ou à un Mac Mini. Certes, le boîtier est plus épais (49,5 mm), mais sa largeur et sa profondeur ( 116,6 par 102 mm) sont sans commune mesure avec ce qui existait jusqu'alors, CuBox ou Raspberry Pi exclus.

0190000007116592-photo-gigabyte-brix-pro.jpg

Ces deux machines n'ont en effet pas les prétentions de le Brix Pro, notamment en matière de jeu vidéo. Car la machine de Gigabyte embarque, dans sa version la moins onéreuse, un Core i5-4570R et son Iris Pro 5200. Sans faire offense au Raspberry Pi, l'usage n'est pas le même.

L'Iris Pro 5200, que nous testions en fin d'année dernière (voir Intel Haswell mobile : enfin de l'autonomie !), est la pierre angulaire de cette machine. Cet IGP est censé afficher des performances suffisantes pour le jeu sans occuper de place supplémentaire, puisqu'il fait partie du processeur d'Intel. Il est prévu pour apporter un rapport performances / encombrement particulièrement intéressant, à l'image de ce que cherche à réaliser AMD avec ses APU, depuis le rachat de ATI et son projet Fusion.

S'appuyant donc sur un Core i5-4570R (ou sur un Core i7-4770R, pour la version la plus haut de gamme), ce Brix Pro doit également sa compacité à une carte mère ITX ou à de la mémoire SO-DIMM, celle que l'on trouve sur les ordinateurs portables. Il est d'ailleurs facile de faire le parallèle entre un ultrabook et le Brix Pro : la machine de Gigabyte pourrait se résumer à une configuration d'ultrabook dans un format (très) particulier.

A ceci près que les processeurs mobiles (et notamment ceux des ultrabooks) disposent d'une enveloppe thermique qui reste sous les 40-50 W au maximum. Or les Brix Pro sont équipés de processeurs dont le TDP atteint 65 W, et la compacité extrême de cette machine lui impose un système de refroidissement des plus réduits. Le radiateur, qui recouvre en grande partie la carte mère, reste en effet très fin tout comme l'est le ventilateur dont le rôle est d'évacuer la chaleur via un airduct lui aussi peu épais.

0190000007116596-photo-gigabyte-brix-pro.jpg

Malgré les ouvertures prévues par Gigabyte dans son boîtier, peut-on craindre un risque d'échauffement ? Pas forcément, si le ventilateur présent au sein de le Brix Pro tourne suffisamment vite. Mais dans ce cas, ce sont les nuisances sonores qui deviendront gênantes... En la matière, Gigabyte annonce une pression acoustique comprise entre 24,3 dB(A) au repos et de 35,9 dB(A) en charge.

0190000007116590-photo-gigabyte-brix-pro.jpg

Il y a en revanche deux domaines sur lesquels la compacité de le Brix Pro n'impose pas de sacrifice particulier. La connectique, tout d'abord, est suffisante pour la plupart des utilisations : une prise jack et deux ports USB 3.0 en façade, deux autres au dos de la machine, une prise Ethernet Gigabit, une sortie HDMI et même une seconde au format mini-displayPort.

012C000007116588-photo-gigabyte-brix-pro.jpg
012C000007116586-photo-gigabyte-brix-pro.jpg

La connectivité de l'appareil ne souffre pas non plus de compromis : le Brix Pro est compatible Bluetooth 4.0 et Wi-Fi 802.11n.

Sachez enfin que le Brix Pro est un barebone. Ce qui signifie que Gigabyte la commercialise sans mémoire vive ni support de stockage (et donc, sans système d'exploitation). Il vous faudra donc ajouter un disque dur SATA 6 Gbps (au format 2,5 pouces, de 7 ou 9 mm d'épaisseur), à moins que vous ne préfériez utiliser les connecteurs mSATA (le Brix en dispose de deux sur la version Core i7, un seul sur le Core i5) prévus par le constructeur. Concernant la mémoire vive, la machine de Gigabyte peut accueillir jusqu'à 16 Go de DDR3L, via ses deux slots SO-DIMM (dont la fréquence est limitée à 1 600 MHz).

012C000007116598-photo-gigabyte-brix-pro.jpg
012C000007116594-photo-gigabyte-brix-pro.jpg

Le Brix Pro est fourni avec un support VESA et un transformateur dont les dimensions ne sont pas vraiment cohérentes au regard de celles du boîtier, c'est le moins qu'on puisse dire...

012C000007116600-photo-gigabyte-brix-pro.jpg
012C000007116602-photo-gigabyte-brix-pro.jpg
0096000007230730-photo-brix-pro.jpg
Pour répondre à la question posée en introduction, nous l'avons testé avec quelques titres hétéroclites tels que F1 2013, Call of Duty : Ghost, Battlefield 4 et le très joué League of Legends. Nous avons également fait tourner l'inaltérable 3DMark sur les deux Brix mis à notre disposition par Gigabyte, en version Core i5-4570R et Core i7-4770R. Toutes deux étaient équipées du même SSD mSATA de 64 Go, du même disque dur Western Digital de 500 Go, et des mêmes modules de mémoire, pour un total de 4 Go.

Tous nos tests ont été réalisés sous un Windows 7 64 bits doté des dernières mises à jour, dans deux définitions différentes : 1 366 par 768 pixels et 1 920 par 1080 pixels.

Deux processeurs pour deux Brix Pro

Nous l'avons vu, Gigabyte commercialise deux versions de son Brix Pro : l'une est dotée d'un Core i5-4570R, l'autre d'un Core i7-4770R. La différence entre ces deux processeurs ? Le premier dispose de 4 cœurs fonctionnant entre 2,7 et 3,2 GHz (via le Turbo) et embarque un Iris Pro 5200 dont la fréquence varie entre 200 et 1 150 MHz.

Le Core i7-4770R embarque quant à lui de 4 cœurs fonctionnant à des fréquences supérieures (entre 3,2 et 3,9 GHz), et supporte l'hyperthreading, contrairement au Core i5-4570R. L'Iris Pro 5200 dont il profite, voit sa fréquence maximale légèrement grimper, à 1 300 MHz.

Benchmark : 340-3792

Benchmark : 340-3788

Benchmark : 340-3790

Benchmark : 340-3784

Benchmark : 340-3786


Malgré la supériorité, sur le papier, du Core i7 face au Core i5, la différence sous 3DMark est très ténue : autour de 2%, quelle que soit la définition choisie. Sous F1 2013, Call of Duty : Ghost, les deux processeurs sont également au coude-à-coude, et sous Battlefield 4, on observe même une légère avance pour la version Core i5. League of Legend donne un verdict quelque peu différent, du moins en 1366x768 : pour ce titre qui sollicite plus le processeur que la partie GPU et particulièrement dans cette définition, le Core i7 profite de sa puissance supérieure, avec un score plus élevé de... 5%.

La version Core i7 n'apporte donc franchement rien par rapport au modèle en Core i5, alors même que, sur le papier, ses performances sont supérieures. Pour une compression vidéo ou la création d'une archive WinRar, sans doute. Pour le jeu, les 150 MHz supplémentaires dont dispose son Iris Pro 5200 ne font guère de différences pour ce qui est du jeu.

Quid maintenant des performances à proprement parler ? Sous F1 2013 ou Call of Duty : Ghost, le Brix Pro offre des scores supérieurs à 40 fps, ou les approchant. Du moins en 1366x768 et dans un niveau de détails que l'on peut aisément qualifier de raisonnable.

Jouer à Battlefield 4 nous paraît compliqué, même en opérant certains sacrifices. Et sur ces trois titres que nous avons testés, la définition Full HD semble trop élevée pour le Brix Pro.

En revanche, ceux qui veulent jouer à League of Legends peuvent le faire sans souci avec la machine de Gigabyte, même en 1920x1080 et en poussant les détails à fond. Ce qui n'est pas vraiment une surprise, étant données les ressources demandées par ce titre.Nos différents tests montrent donc que le Brix Pro de Gigabyte pourra contenter certains joueurs : ceux qui ne sont pas trop exigeants sur le niveau de détails, ceux qui sont prêts à faire l'impasse sur certains jeux ou encore les amateurs de MOBA (Multiplayer Online Battle Arena).

Mais l'Iris Pro 5200, malgré ses qualités indéniables, ne peut pas satisfaire tous les joueurs. Il faudrait pour cela le remplacer par une carte graphique dédiée, qui n'a évidemment pas sa place dans un boîtier aux dimensions aussi réduites.

Nuisances sonores et échauffement

La compacité de le Brix Pro implique d'autres inconvénients que nous avons pu mesurer lors de nos tests. Comme nous le soulignions en introduction, le système de refroidissement de cette machine est plutôt limité, particulièrement lorsqu'on songe à une utilisation en jeu, ce pour quoi est faite ce Brix Pro.

Voici les températures que nous avons relevées lors de nos tests :

Benchmark : 338-3782

Même au repos, nos processeurs atteignent les 60°C. Et en charge, ils dépassent allègrement les 90°C. Un échauffement important, peut-être à l'origine d'un abaissement de fréquence (d'un mode Turbo à la portée moindre) qui expliquerait en partie les contre-performances de la version en Core i7.

Mais cet échauffement important implique surtout des nuisances sonores qu'il est impossible de négliger : lors de nos tests, nous avons mesuré une pression acoustique de 63,8 dB(A), juste devant le Brix Pro. Le bruit, au demeurant assez désagréable, émis par la machine de Gigabyte ne peut être ignoré et s'entend à plusieurs mètres à la ronde.

Trop petit, le Brix Pro ?

Si la compacité de le Brix Pro le rend attractif, elle implique donc un certain nombre d'inconvénients : l'absence de carte graphique dédiée limite ses performances, et son système de refroidissement sous-dimensionné engendre des nuisances difficiles à ignorer pour qui se risque à jouer sans casque.

Devant ce constat, une question nous est venue : n'y a-t-il pas un meilleur compromis que celui proposé par Gigabyte, pour le même prix ? Le Brix Pro est vendu, dans sa version Core i5, aux alentours de 550 euros, sans support de stockage et sans mémoire. Pour ce tarif, nous avons essayé de constituer une configuration alternative, qui prend un autre parti : celui d'améliorer les points noirs de le Brix Pro, quitte à sacrifier (un peu) la compacité.

Notre configuration de référence

CatégorieProduitPrix
BoîtierSilverstone Raven RVZ0190 euros
AlimentationSilverstone Strider ST45SF-G - 450W100 euros
Carte mèreASRock H81M-ITX60 euros
ProcesseurCore i5-4570165 euros
Carte graphiqueGainward GeForce GTX 750 Ti - 2Go130 euros
Total 545 euros

0096000007142322-photo-silverstone-raven-rvz01.jpg
Voici donc nos choix, qui prennent en compte un budget d'environ 550 euros. Côté boîtier, le Raven RVZ01 de Silverstone est un modèle très récent, conçu pour être placé dans le salon : avec ses airs de X51 d'Alienware, que nous testions il y a deux ans, il a grossièrement la taille d'une XBox.

Nous nous sommes fait plaisir avec le bloc d'alimentation : même si le format SFX (boîtier compact oblige) limite beaucoup le choix, nous avons trouvé un modèle suffisamment puissant (450 W) et qui a le grand avantage d'être modulaire (ce qui n'est pas négligeable dans l'optique de monter un PC compact).

La carte mère est naturellement au format mini-ITX, tandis que pour le processeur, nous avons porté notre choix sur le Core i5-4570 (sans R). Plus véloce que le Core i5 présent dans le Brix Pro (fréquences comprises entre 3,2 et 3,6 GHz, contre 2,7 et 3,2 GHz), il dispose également de plus de mémoire cache de niveau 2 (6 Mo contre 4 pour le Core i5-4570R) mais affiche en revanche un TDP plus important (84W contre 65W).

Finalement, le budget restant a déterminé le choix de la carte graphique : nous avons opté pour la toute récente GeForce GTX 750 Ti de NVIDIA.

Les tests

Nous avons ajouté les performances de notre configuration à celles présentées dans la page précédente. Comme vous pouviez vous en douter, les scores sont très éloignés de ceux affichés par les Brix Pro.

Benchmark : 338-3780

Benchmark : 338-3776

Benchmark : 338-3778

Benchmark : 338-3772

Benchmark : 338-3774


Que ce soit sous 3DMark, F1 2013, Call of Duty : Ghost ou Battlefield, les performances de notre configuration sont deux à trois fois supérieures à celles des barebones de Gigabyte. Seule exception, League of Legends, pour lequel la GTX 750 Ti de NVIDIA ne semble rien apporter en 1366x768, définition où le rôle du processeur est prépondérant. En Full HD, le gain est sensible (environ 25%), mais reste sans commune mesure avec ce que nous observons sur les autres titres.
00C8000007230732-photo-brix-pro.jpg
Le Brix Pro de Gigabyte fera-t-il une bonne Steam Machine ? Pour nous, c'est non. Non, car les performances affichées par les barebones de Gigabyte ne pourront satisfaire tous les joueurs. Non parce que même en visant les moins exigeants ou les adeptes des MOBA et autres MMORPG, il reste un souci de chauffe et de nuisances sonores. Non, parce que même si les dimensions des Brix Pro sont étonnantes, vouloir miniaturiser à ce point un PC qui a vocation à être utilisé notamment pour du jeu vidéo nous semble prématuré.

Car même si Intel a fait un vrai bond en avant avec son Iris Pro 5200 en termes de performances, ce dernier ne saurait remplacer une carte graphique dédiée de milieu de gamme, celle qui, à l'heure actuelle, est nécessaire pour jouer dans des conditions raisonnables à la plupart des titres et en Full HD.

Gigabyte a voulu impressionner avec un boîtier extrêmement compact. Mais pour une machine qui n'est pas amenée à bouger du salon, quel est l'intérêt ? Ce parti pris ne nous semble pas être le meilleur, et nous avons prouvé qu'avec une configuration qui offre un rapport performance / dimensions plus équilibré, il existait des alternatives probablement plus intéressantes.

Valve est resté très vague dans les spécifications fournies aux constructeurs pour ses Steam Machines. Cela pourrait lui jouer des tours, car certains d'entre eux, à l'image de Gigabyte ou de Zotac (qui vient d'annoncer, lui aussi, des boîtiers très compacts), vont être tentés de voir dans la miniaturisation un argument marketing très percutant, pour des produits qui finalement risquent d'en décevoir la plupart.

Gigabyte Brix Pro

4

Les plus

  • Un format passe-partout
  • Suffisant pour certains jeux
  • Liberté au niveau du stockage

Les moins

  • Nuisances sonores / Températures
  • Ne satisfera pas tous les joueurs
  • Trop cher

Compacité9

Performances5

Nuisances sonores2

Qualité / Prix5


Gigabyte Brix Pro

2

Les plus

  • Un format passe-partout
  • Suffisant pour certains jeux
  • Liberté au niveau du stockage

Les moins

  • Nuisances sonores / Températures
  • Ne satisfera pas tous les joueurs
  • Trop cher
  • Pas d'intérêt face à la version Core i5

Compacité9

Performances5

Nuisances sonores2

Qualité / Prix3





Télécharger Steam pour Windows.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Comparatif des meilleurs PC portables pour les créatifs (2021)
Comparatif des meilleurs PC portables HP (2021)
Apex Legends : une version mobile annoncée par Electronic Arts
Comparatif des meilleurs PC portables de 13 pouces (2021)
Comparatif des meilleurs PC portables 2-en-1 (2021)
Comparatif des meilleurs PC portables Asus (2021)
PlayStation Store : Sony renonce à la fermeture de sa boutique sur PS3 et PS Vita
Incendie du datacenter OVH à Strasbourg : retour sur une catastrophe moderne
Fitbit dévoile Luxe, un bracelet connecté aux allures de bijou
Forfait mobile : derniers jours pour profiter de l'offre B&You 200 Go à moins de 15€
Haut de page