Nikon laisse fuiter la roadmap de ses prochains objectifs

Lola Gréco
Publié le 24 novembre 2020 à 16h12
© Nikon
© Nikon

La gamme hybride de Nikon poursuit son bonhomme de chemin. Après avoir récemment ouvert les précommandes des Z 6II et Z 7II, ses dernières références en matière de mirrorless, Nikon a dévoilé la roadmap de ses futurs objectifs pour appareil photo hybride.

Nikon vient de publier un teaser qui laisse voir à quoi ressemblera la photo de famille de ses objectifs Nikkor Z au complet. Si le constructeur n'est pas entré dans les détails, il nous offre d'ores et déjà un aperçu intéressant de ce que le futur réserve aux utilisateurs d'appareil photo hybride Nikon. À l'arrivée, le catalogue comptera pas moins de 27 objectifs.

Le 85 mm Nikkor Z arrive bientôt

L'illustration dévoilée par Nikon UK dévoile des éléments intéressants, sans toutefois trop en dire. En effet, le constructeur japonais indique la focale des objectifs Nikkor Z à venir, mais se garde bien d'en dévoiler l'ouverture. Un élément qui sera pourtant déterminant, autant en termes d'intérêt que de prix. Un vrai teasing, donc.

On ne peut manquer de remarquer la silhouette d'un 85 mm S-Line, une focale fixe très attendue qui devrait ouvrir à f/1.8, voire f/1.2. Ce type d'objectif, prisé des portraitistes, manque cruellement à la gamme Nikkor Z, mais devrait venir garnir la boutique de la marque dans les mois qui viennent.

Plus discrètes au rang des focales fixes, les silhouettes des 24 mm, 40 mm, 105 mm Micro S-Line et 50 mm Micro sont également bien visibles sur le visuel.

Zoom et téléobjectifs : les JO en ligne de mire

Les imposantes focales fixes S-Line 400 mm et 600 mm, elles, ne passent pas inaperçues. Elles viendront compléter le catalogue de Nikon, qui n'affiche pas encore de téléobjectif digne de ce nom. Parmi les zoom, un 24-105 mm, un 200-600 mm ainsi qu'un 100-400 mm S-Line devraient également venir gonfler les rangs.

Nikon indique par ailleurs que l'intégralité des objectifs de la gamme sera disponible d'ici 2022, mais se garde de dévoiler les dates de sortie précises et l'ordre dans lequel ces futures focales seront mises sur le marché. On peut toutefois parier que Nikon veillera à commercialiser ses téléobjectifs à temps pour les éprouver lors des Jeux Olympiques de Tokyo en 2021, à l'instar de son confrère Canon. Encore faudrait-il proposer un boîtier mirrorless techniquement capable de couvrir un tel événement.

Lola Gréco
Par Lola Gréco

Rédactrice spécialisée dans la photo et le voyage, je suis également photographe autour du globe et correctrice acharnée. Je vais là où le Wi-Fi me mène en mangeant notamment les fautes d’orthographe des rédacteurs de Clubic.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !

A découvrir en vidéo

Commentaires (0)
Rejoignez la communauté Clubic
Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.
Commentaires (7)
Xavier_Bellenger

hmmm, le 24 et le 85mm 1.8 existent déjà pour les nikon Z

GRITI

Le titre est Nikon laisse fuiter et plus loin on a Nikon a dévoilé et Nikon vient de publier.
C’est au moins la seconde fois que je vois un titre qui contient laisse fuiter. J’ai du mal à comprendre le principe: soit on fait une annonce, un communiqué qui sont officiels soit il y a une fuite d’information, qui est non officielle.
Je ne comprends pas le sens/intérêt de l’expression laisser fuiter. Si quelqu’un a des précisions, je suis preneur :wink:.

DavYoshi

C’est pour attiser la curiosité et cliquer sur le lien :grin:

GRITI

Pffffff… :rofl: :rofl: J’espère que c’est autre chose… Je déteste ce genre de titres. Qu’un titre mette du suspense, du mystère ou interpelle de façon honnête ok…mais la plupart des procédés souvent utilisés… :rage:

Palou

Exact

F4FEnder

Pour Nikon ça va vraiment mal, il est temps qu’ils stop l’hémorragie au plus vite.

pascalreedsmith

ils auraient sorti la gamme Z version 2 en 2018, ils auraient tout déchiré.
l’impossibilité de grip sur les Z6 Z7, la carte mémoire hors de prix et single slot, ont bien plombé leurs ventes.
Alors que Canon avait fait l’impasse sur l’IBIS au départ, et c’était rédhibitoire pour les acheteurs d’hybride, sans ces petits défauts mesquins les boitiers Z auraient pu etre un énorme succès (bien qu’ils en aient vendu pas mal).
enfin ils ont corrigé le tir, mais 2 ans après. Et il leur reste du chemin à parcourir en terme de suivi AF par rapport à Sony et Canon.
Je sens que je vais retourner chez Canon, de toute façon je ne m’étais jamais habitué à l’ergonomie de Nikon et leurs menus mal foutus.